Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

The Open Championship – 4ème tour: La vérité de Muirfield

Muirfield : un parcours qui ne se laisse pas conquérir si facilement

On peut se focaliser sur les joueurs encore en lice, mais la vérité sur le futur vainqueur est plus à chercher du côté du parcours, et des conditions météo qui vont encore transformer le parcours, et avoir une influence directe sur le futur vainqueur, et donc les perdants.

Vers 19 heures dimanche, le destin d’un homme va s’accomplir, et ce destin sera décidé par le parcours de Muirfield. !

Les favoris logiques : Woods contre Westwood ? Est-ce vraiment cette logique qui prédominera ou une autre moins visible à l’œil nu ?

Sur le papier, on pourrait imaginer que la bataille de l’Open Championship se jouera entre les deux meilleurs protagonistes.

Curieusement, en golf, l’histoire ne se répète pas si souvent, et d’une certaine manière, le duel a déjà eu lieu ce samedi, tournant finalement à l’avantage de l’anglais.

En suivant les deux hommes sur les premiers trous, on aurait pu penser que la machine Tiger était lancée, et qu’au mieux, Westwood servirait de porteur d’eau.

Tiger Woods prêt pour un 15ème majeur à Muirfield

Au contraire, les scores des deux hommes n’ont pas arrêté de se croiser pour finalement basculer en faveur de l’anglais qui s’offre la possibilité de prolonger le bel été du sport britannique, après la victoire de Justin Rose à l’US Open, et celle d’Andy Murray à Wimbledon.

Dans l’ombre du duo Woods-Westwood, n’oublions pas Adam Scott, justement plus fort de son expérience douloureuse en 2012, et depuis, vainqueur du Masters qui pourrait attendre son heure.

Le jeu de l’Australien est très proche de celui du tigre.

4ème du leaderboard dans le par, il ne compte que trois petits coups de retards sur Westwood.

Alors qu’on a beaucoup parlé de la stratégie de Woods, qui justement n’use pas de son driver pour trouver plus de 78% de fairways en régulation, Scott est justement arrivé au même niveau de performance que le tigre sur les trois premiers tours !

Un seul joueur ayant fait mieux..Henrik Stenson qui a pris 35 fairways en régulation pour un pourcentage de 85% !

Ce paramètre de jeu est à souligner, car Muirfield ressemble plus à une partie d’échec que n’importe quel autre parcours de golf.

Prendre le centre du jeu (les fairways en régulation) ne suffit pas à gagner, mais permet plus sûrement d’y parvenir.

A ce titre, le suédois Henrik Stenson doit être considéré comme une sérieuse chance de victoire, au même titre que Woods ou Adam Scott.

Henrik Stenson était déjà très en forme en Ecosse, seul le putting lui a fait défaut.

Surtout si on ajoute aux fairways en régulation, le fait que Stenson se classe actuellement aussi premier dans la catégorie des greens en régulation (77%), ce qui reviendrait à dire que le suédois prend non seulement le centre du jeu, et se retrouve plus souvent que les autres en position de mettre le parcours en échec !

Sans y prêter attention, et en maintenant un tel niveau de jeu, Stenson pourrait bien mettre tout le monde Mat !

Se trouver fréquemment en bonne position pour marquer des buts, ne signifie pas toujours qu’on transforme toutes les occasions.

Et dans ce compartiment, effectivement, Lee Westwood a pour l’instant démontré qu’il n’avait toujours besoin de prendre le centre du jeu, et mettre le parcours en échec pour marquer le plus de buts !

Premier de la catégorie des joueurs ayant rentré le plus de putt unique sur le parcours (26 putts, soit 48% de son total), l’anglais est à son avantage sur les greens, et reprend même cinq coups à son principal rival, Tiger Woods, dans ce domaine spécifique.

Or, en majeur, quoi qu’on en dise, les victoires se dessinent sur les greens.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3898
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.