Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

The Open Championship 2013: Mickelson atomise la concurrence

Phil Mickelson remporte l'Open Championship 2013

Auteur d'une dernière carte phénoménale, le gaucher américain de 43 ans, Phil Mickelson a enfin réussi à mettre la main sur la Claret Jug, le trophée du vainqueur du British Open. Bien que l'on pouvait s'attendre à une fin à suspense ou peut-être même à un play-off, tant les principaux leaders ont eu du mal à conserver la tête du tournoi, finalement, Lefty a mis tout le monde d'accord à 25 minutes du terme de cet Open Championship 2013.

Woods, Westwood, Stenson, Scott et Mahan n'ont plus eu qu'à rentrer tête basse au club-house, leurs moments étaient passés !

L'écart créé par Mickelson a été si soudain, et si important que seul Westwood, encore en piste, pouvait espérer arracher un hypothétique play-off en rentrant deux eagles consécutifs au 17 et au 18.

Performance qui d'ailleurs n'a jamais été réalisé par aucun professionnel dans le passé, c'est dire à quel point, bien que le tournoi n'était pas réellement terminé, Mickelson avait gagné avant l'heure.

"J'ai joué certainement cette semaine le meilleur golf de ma vie, et probablement aujourd'hui, la meilleure partie de ma vie" dixit le vainqueur du jour, auteur de quatre birdies sur les six derniers trous du jour à Muirfield.

Ce run final démontre une fois de plus que le meilleur attaquant gagne souvent à la fin.

Une stratégie que devra méditer Tiger Woods, qui repart très frustré de cet Open, où il avait sans doute cru un temps pouvoir enfin mettre fin à cinq ans de disette en majeur.

Le tigre ne peut s'en prendre qu'à lui-même

Comme le rappelait Thomas Levet au micro de Christian Ledan sur Canal+, Tiger a gagné ses 14 premiers majeurs en attaquant, et parfois en écrasant la concurrence.

Depuis cinq ans, à trop jouer défensif, il finit par déjouer, et c'est ce qui lui est encore arrivé ce dimanche à Muirfield avec l'une des plus mauvaises cartes de scores des principaux leaders (74).

Mickelson a gagné cet Open, et Woods l'a clairement perdu, ne se donnant aucune chance de même pouvoir songer poser un ongle sur la Claret Jug.

Avec six bogeys, et surtout une partie où globalement, il s'est mis trop loin des trous aux approches.

La tactique de Woods de ne pas partir au drive a atteint ses limites.

On comprend aussi pourquoi Woods n'a jamais gagné un majeur en partant de derrière le matin du quatrième tour.

Obligé d'attaquer, le tigre est tout de suite parti à la faute

En sortant son driver très tôt dans ce dernier tour, Woods a perdu le bénéfice de sa stratégie attentiste avec pour conséquence de tout de suite mettre ses balles en-dehors de la piste, au driver ou au bois 5. 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2535
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.