Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Golf swing shirt : Pour travailler la connexion bras-buste ?

Test du swingshirt pour travailler la connexion bras-buste

A l’occasion du demo day  sur le practice du Orange County National près d’Orlando, et dans le cadre du PGA Show 2018, j’ai eu l’occasion de tester un « golf swingshirt ». Ce drôle de tee-shirt aurait pour fonction d’améliorer vos sensations de connexions entre le buste et les bras. La déconnexion est généralement à l’origine de nombreuses fautes, de coups décentrés, et de perte de contrôle de trajectoires des balles. Typiquement une aide à l’entraînement complètement adaptée pour beaucoup d’amateurs, et pour moins de 70 dollars…Oui, mais est-ce réellement efficace ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Golf Swing Shirt : Travailler la connexion des bras avec le buste 

Avec les accessoires pour l’entraînement, c’est toujours très étonnant de voir ces vidéos vous vantant comment c’est facile de progresser au golf.

Dans le cas du golf swing shirt, c’est Padraig Harrington qui s’y colle, et vous explique comment cet outil renforce la connexion entre les bras et le buste.

Double vainqueur en majeur, Padraig Harrington est non seulement un grand nom de notre sport, mais c’est aussi un personnage respectable, et qui inspire confiance.

Cela faisait longtemps que je voulais tester ce produit, et le crédit de Padraig Harrington n’y est sans doute pas étranger.

Vendu dans une petite pochette, le tee-shirt est facilement transportable. Seul inconvénient, avec sa couleur orange, sur un practice de golf, vous passez un peu pour un martien.

Pas très commode à enfiler, stretch, il semble résistant et dans une matière assez qualitative pour ce qu’on attend de lui.

C’est néanmoins inconfortable. C’est même peut-être le but pour vous apprendre de nouvelles sensations corporelles.

Il faut vraiment s’en servir qu’au moment de répéter des frappes, car ce n’est pas l’idéal pour se déplacer ou se baisser pour ramasser une balle.

On peut driver, chipper ou taper des coups de fers. Ce n’est pas un outil spécifique à un compartiment de jeu.

L’idée consiste à enfiler les deux bras dans une poche ventrale afin qu’ils soient bloqués.

Ensuite, vous pouvez démarrer votre backswing, et effectivement, les bras ne partent pas dans tous les sens.

Qui dit connexion, dit implicitement un outil pour travailler le chemin du club.

P1000340-mini.JPG

Ce n’est pas un outil pour travailler sur la vitesse de swing. Au contraire, on en perd, car on est un peu contraint.

Comme vous peut-être, j’ai vu des vidéos de pros faire l’éloge de cet outil.

Il est plus rare de voir quelqu’un présenter des faits vérifiables et quantifiables pour arguer d’un bénéfice.

Quand j’ai enfilé le swing shirt pour la première fois, j’ai tapé un coup de pitch qui a atterrit sur le toit d’une tente voisine !

C’était assez déconcertant.

De retour en France, j’ai voulu en vérifier l’intérêt avec un trackman, pour justement constater ou pas des changements sur le chemin du club avec ou sans golf swing shirt.

Comme illustré dans l’article critique du top-5 des accessoires pour l’entraînement, avec un fer 7, je n’ai trouvé absolument aucun effet à l’usage de tee-shirt de golf.

Aucune correction tangible du chemin de golf avec ou sans cet accessoire…j’ai néanmoins voulu pousser l’essai au chipping avec un wedge 52 degrés joué en demi-coup.

wedge-52-normal.jpg

Ci-dessus, dix coups tapés avec un wedge 52 degrés à une vitesse modérée (demi-swing à 41 mph) pour des balles atteignant en moyenne 36,8 mètres.

Le chemin de club est à 1.9 degrés positif en moyenne, et la face légèrement ouverte à 1.3 degrés.

Si les balles sont imprécises en profondeur. Elles sont dans une moyenne d’écartement en largeur de seulement 0,6 mètres.

wedge-52-swing-shirt.jpg

Ci-dessus, dix balles tapées avec le swing shirt. Les moyennes de « club path » (chemin du club) et « face angle » (angle de face) sont moins bonnes.

Comme le swing shirt contrarie un peu le mouvement, la vitesse de swing est moindre (ce n’est pas choquant). Soit 2 mph de moins…

En revanche, la qualité du centrage de balle est légèrement meilleure. (Smash factor à 1.05 au lieu de 1.01).

Difficile de statuer sur un bénéfice évident mis à part que les trajectoires paraissent légèrement plus régulières.

Toutefois, quand j’ai mis le swing shirt, les deux premières balles ont été tapées en socket complètes à droite.

Pour ne pas fausser les données de comparaisons, j’ai retiré ces deux premiers coups, sous le coup de la découverte des sensations.

Deux constats, l’ange d’attaque à la balle est plus prononcé, et le plan de swing légèrement modifié (passe de 55 degrés à 50 degrés). Soit un coup moins vertical.

A ce stade, je n’arrive pas à démontrer un gain ou une amélioration imputable à l’accessoire.

J’ai donc poursuivi avec un test au driver.

driver-essai-normal.jpg

Dans ce cas, on peut voir que le chemin de club est à 3 degrés positif (intérieur-extérieur) et la face ouverte à 3 degrés.

Dans ce cas, les fautes peuvent aller à droite ou à gauche, selon l’aléa du chemin par rapport à la face.

drive-swing-shirt.jpg

Avec le swing shirt, je perds logiquement 2 mph de vitesse de swing. Le centrage de balle est aussi nettement moins bon (1.40 au lieu de 1.45) imputable à l’inconfort.

Par contre, et c’est notable, les fautes sont plus souvent liées à la face qu’au chemin que j’ai observé très régulier et proche de 0 degré, soit l’idéal.

Il y a encore quelques semaines en arrière, je pouvais allégrement déplacer le driver selon un chemin de club très intérieur-extérieur, et parfois jusqu’à 8 degrés.

Dans l’article sur le top-5 des accessoires, il se trouve que j’ai fini par mettre en place des corrections positives.

Du coup, difficile de faire totalement la part de l’accessoire, mais il semblerait que le swing shirt joue un petit rôle dans ce chemin de club plus neutre.

Comme il n’intervient pas sur l’angle de la face, ce n’est pas une garantie de taper des balles droites comme un i, mais cela peut influer sur la réduction de dispersion, passant de 9,3 mètres sans, à 4,3 mètres avec…

Bilan du test

Je ne suis plutôt pas convaincu par cet accessoire. Padraig peut nous dire qu’il swingue tout en « connexion », c'est bien plus sa compétence personnelle qui en est à l'origine.

P1000342-mini_20180313-160428_1.JPG

Je ne dis pas que c’est sans effet ou inutile pour un débutant. Je considère qu’il est difficile de prouver un gain notable et incontestable. C’est plutôt de l’ordre du sensationnel. Ce produit a pour objet de vous faire ressentir la connexion.

Il faudrait sans doute le tester pendant des semaines pour éventuellement modifier le swing durablement.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 838
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.