Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test du putting tutor : Découvrez comment vous puttez vraiment

Test du putting tutor : Découvrez comment vous puttez vraiment

Enfin quelques lueurs de soleil en France pour réaliser un sujet en extérieur, et sur un green pour tester le putting tutor, un accessoire d’entraînement mis au point par Phil Mickelson et Dave Pelz. Le champion américain ne cesse de vanter cet outil, pour expliquer la qualité de son geste, et en particulier la parfaite gestion de la face à l’impact. Au cours d’un essai sur le Golf de Mionnay, j’ai eu l’opportunité de mener une expérience avec un golfeur amateur, qui a appris énormément sur sa façon de putter, et en seulement quelques minutes, grâce à cet outil.

Découvrez nos formules d'abonnements

C’est quoi un bon putt ?

La qualité du putting ne se résume pas à seulement quelques paramètres.

Cependant, l’ange de la face à l’impact, la régularité du tempo, le centrage de la balle dans la face, le chemin et l’angle d’attaque permettent déjà d’évaluer la qualité du geste, bien qu’ensuite, il faudrait parler de visée, de lecture des greens, et de touché.

L’angle de la face à l’impact est déjà un élément très important à lui seul, et ce n’est pas le plus simple à évaluer pour un amateur, seul, livré à lui-même sur un green.

A l’occasion de la préparation de ce sujet au golf de Mionnay, j’ai encore pu le vérifier en croisant un golfeur curieux de toute l’installation que j’avais mis en place sur le green (trackman, ordinateur, caméra, putting tutor, corde…) et qui a bien gentiment accepté de participer au test.

Avec l’aide de la tablette HoleMorePutts, j’ai d’abord pu vérifier que ce golfeur expérimenté (20 ans de golf) et d’un bon niveau n’avait pas nécessairement conscience de son stroke de putting.

Les outils nous ont permis de constater ensemble qu’il avait une forte tendance à fermer la face de son putter à l’impact (-5% degrés à gauche), alors que son chemin de club pour atteindre la balle suivait régulièrement une trajectoire intérieur-extérieur (à droite).

IMG_5367-mini.PNG

En gros, quand il puttait, il fermait la face à gauche, alors qu’il déplacait le club vers la droite…

Selon son propre témoignage « il y a des jours où je rentre des putts, et puis un autre jour, je ne comprends pas pourquoi, rien ne rentre. »

IMG_5368-mini.PNG

La phase d’exploration

Nous avons poursuivi la première partie de l’expérience consacrée à la découverte de son geste pour voir qu’en réalité, il n’était surtout pas consistant dans son geste.

A la rigueur, peu importe qu’il ferme la face à gauche, et lance le club à droite, si ce geste est systématique, et qu’il en tient compte dans la façon de s’aligner au trou.

Or, selon la tablette HoleMorePutts qui permet de mesurer 5 putts pour suivre la régularité du stroke de putting, sa note de régularité était inférieure à 30%. Nous avons répété le test à plusieurs reprises.

A son niveau de jeu et d’expérience (index inférieur à 18), cette note est franchement basse, et démontre qu’il pourrait grandement profiter d’un entraînement au putting avec un enseignant qualifié.

Il pourrait ainsi réduire son inconstance d’une journée à une autre.

Autre point intéressant à vous relater, il m’a témoigné du fait qu’il venait d’acheter un nouveau putter demi-lune, qui de mon point de vue, et par rapport à tous les éléments techniques que j’ai pu lire à ce sujet, sont adaptés à des golfeurs qui produisent un arc de swing prononcé, surtout quand le shaft est positionné en talon.

Et dire qu’un vendeur en pro-shop lui a conseillé ce putter, sans jamais prendre en compte son stroke de putting ! Définitivement, ne choisissez pas un putter au hasard ou selon l’humeur du moment.

Ce putter a accentué son geste et en particulier la tendance à trop fermer la face à gauche au moment de l’impact.

C’est là que le « putting tutor » a été super instructif.

putting-tutor.JPG

Ici, je vous présente un accessoire d’entraînement dont le prix est inférieur à 80 euros et que j’ai commandé sur Amazon.

Vous verrez au terme de cet article que je vous recommande fortement cet accessoire.

Le début d’une solution

Comme notre golfeur avait tendance à fermer la face, je l’ai placé en situation de putt avec le putting tutor à ses pieds devant lui, une balle positionnée dessus, afin qu’il putte le plus normalement du monde.

L’exercice consiste à passer entre deux billes métalliques positionnées au bout de la plaque en plastique de forme triangulaire pour rappeler un chemin de putting à suivre.

Si votre balle passe entre les deux billes, vous pouvez être certain que votre face de club est parfaitement square à l’impact, et que votre balle va partir en ligne.

Si par contre votre balle touche l’une des deux billes, c’est qu’il y eu un problème de face à l’impact.

Dans le cas de mon sympathique cobaye, au départ, il touchait à chaque coup, la bille de gauche, confirmation de sa face trop fermée à l’impact.

Le putting tutor fonctionne ! C’est génialement simple, et j’ai pu voir à la réaction du testeur, que c’était rapidement très addictif.

Il a répété plusieurs putts dans l’espoir de la prendre clean.

Il a alors fait une remarque très pertinente.

La plaque du putting tutor étant posée sur le green, cela créé une légère surélévation qui peut perturber au premier abord.

Personnellement, cela ne m’avait pas choqué, car je ne pose plus le putter au sol, et laisse 1 ou 2 millimètres entre la semelle du putter et le sol, et ce, depuis l’écriture de l’article sur la technique de putting de Rickie Fowler, qui vante les bienfaits de cette méthode.

Ce faisant, et je trouve que c’est véridique, le mouvement est plus fluide, notamment le démarrage du backswing.

P1010506-mini.JPG

Bref, la plaque du putting tutor peut décontenancer légèrement, surtout que la balle est posée à son extrémité (point d’entrée du putter sur la balle). 

Toujours selon mon testeur, la plaque mériterait d’être plus longue pour diminuer l’impression visuelle de pouvoir accrocher la plaque avant la balle au moment du downswing, et de revenir sur la balle.

Il y a donc un coup à prendre pour se familiariser à l’outil.

De là, et bien que j’eusse précisé à plusieurs reprises, que je n’étais en aucun cas enseignant de golf, mais seulement journaliste, et alors qu’il me bombardait de questions pour savoir comment mieux putter, j’ai d’abord suggéré qu’il ferme moins la face à l’adresse, ce qu’il faisait un peu naturellement.

Cela n’a pas été suffisant, puis en réfléchissant, je me suis dit que sa tendance à fermer la face pouvait aussi venir du fait qu’il mettait la balle trop pied gauche, et donc au moment du downswing, il devait aller chercher la balle trop à gauche au contact.

En reculant la balle dans le stance, bingo, j’ai eu de la chance, il a commencé à passer la balle entre les billes sans problème.

P1010508-mini.JPG

En partant sur le golf pour tester le putting tutor, je ne pensais pas que je pourrai réaliser un test avec un autre golfeur. Cette superbe opportunité m’a apporté plus de contenu à vous proposer dans cet article que ma simple expérience personnelle.

Je suis définitivement convaincu par ce petit outil pour gérer la face de son putter. Je l’utilise en indoor sur un tapis de putting, même si rien ne vaut le putting sur un green.

Morale de l’histoire

Il a acheté un putter inadapté sur les conseils d’un vendeur en magasin qui n’avait pas d’outils objectifs pour le conseiller.

Avec la tablette HoleMorePutts, nous avons vu que sa face était trop fermée à gauche, ce qui a été confirmé par le Putting Tutor qui suffit amplement pour travailler son putting.

En décalant la balle dans son stance, et en modifiant la position de sa face à l’adresse (plus square) toujours à l’aide visuelle de la plaque putting tutor posée au sol, il a amélioré son geste.

Pour lui, toute la question sera de savoir ce qu’il met en place de son côté pour durablement corriger cette tendance, ou en jouer.

En résumé, « Sachez comment vous puttez », et vous pourrez en tirer parti.

Le Putting Tutor est un accessoire à mettre dans son sac.

Remerciements à Laurent Poyeton, golfeur à Mionnay

Posté par le dans Accessoires Golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 651
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.