Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Test de la caméra et application LiveViewGolf

Test de la caméra et application LiveViewGolf

Cet article en deux parties est à la fois un test d’un accessoire dédié à l’entraînement pour le golf, et une expérience personnelle sur l’intérêt d’autocontrôler son swing, comment corriger sa posture, détecter une erreur technique grossière, et corriger tout cela en très peu de temps. L’idée de ce sujet m’est venu au moment de mon séjour aux Etats-Unis où j’ai découvert la caméra Liveviewgolf, un produit encore inconnu en France, que j’ai pu commander et me faire livrer en quelques jours via le site du fabricant. Depuis l’essai de l’application Zepp, c’est peut-être l’accessoire le plus déterminant que j’ai eu à tester…

Découvrez nos formules d'abonnements

La caméra LiveviewGolf et l’effet miroir

Au moment d’un voyage aux Etats-Unis, je tombe par hasard sur une publicité dédiée à un accessoire tout petit mais visiblement très instructif : la caméra à effet miroir en temps réel Liveviewgolf.

Naturellement, comme c’est l’usage aux Etats-Unis, un pro enseignant du PGA Tour, James Stieckmann, un instructeur plutôt côté outre-Atlantique, membre du top-100 des meilleurs instructeurs en assure la promotion.

A titre personnel, cela faisait quelques temps que j’avais envie d’approfondir la question de ma signature de swing, et sa performance en me basant sur un outil beaucoup plus sensitif.

A l’origine, je voulais même tester le « Explanar golf training », un outil assez coûteux qui permet de déplacer le club dans l’espace, en étant en même temps soutenu par une structure métallique qui matérialise le chemin de club parfait, et surtout permet de ressentir physiquement "ce chemin" de club parfait.

Sans doute comme moi, vous savez qu’il y a un écart entre ce que l’on produit, et ce que l’on croit produire. C’est d’ailleurs la clé de voute de ce sujet.

Réduire l’écart entre ce que l’on croit faire, et ce que l’on produit est un enjeu majeur pour améliorer la qualité de son swing.

J’ai brièvement testé le swing explanar en Espagne. Ce premier contact a été trop bref pour que j’en tire un enseignement bénéfique.

De retour en France, continuant à travailler mon swing, constatant même des progrès s’agissant de mon chemin de swing, élément important pour réaliser deux choses essentielles : mieux contrôler la trajectoire de la balle, et améliorer le point de contact central dans la face (le smash factor), j’étais néanmoins toujours un peu frustré de ne pas suffisamment bien sentir la différence entre un excellent swing et un swing moyen.

C’est à ce moment que j’ai eu l’idée de tester la caméra LiveViewGolf qui promettait au moins 2 choses intéressantes : L’effet miroir en temps réel pour constater de visu ce que l’on ne peut pas constater habituellement seul au practice, et la possibilité de tracer à l’écran différentes lignes et zones pour contrôler le chemin de swing ou la posture.

Pour 248 dollars, incluant les frais de port, j’ai donc acquis la caméra et un mini support trépied pour la supporter.

Ce dernier n’est pas indispensable, si vous êtes déjà muni d’une baguette d’entraînement qui fera largement l’affaire pour tenir la caméra à la bonne hauteur.

Le trépied présente un intérêt quand justement vous ne pouvez pas planter votre baguette dans le sol, derrière vous ou face à vous.

boite-liveview.JPG

De manière assez surprenante, j’ai été livré en seulement quelques jours (moins d’une semaine) depuis un entrepôt en Allemagne, signe que le fabricant imagine aussi son développement en Europe.

Le colis est relativement modeste et même simpliste… Simpliste et donc très simple à utiliser pour une première fois.

La caméra est contenue dans une petite coque qui contient aussi un câble USB qui ne servira qu’à recharger la batterie de la caméra.

contenu-boite.JPG

D’ailleurs, depuis que je l’ai mis en marche, je n’ai toujours pas eu à la recharger. La durée d’utilisation de la caméra est plutôt longue, et de mon expérience, dépasse les 2/3 heures d’utilisations en continue.

La caméra contenue dans un boitier rouge relativement sommaire est légère, semble peu robuste pour ne présenter finalement qu’un tout petit objectif et quatre témoins lumineux bleus pour signifier le témoin d’usure de la batterie.

Le mode d’emploi est sommaire.

mode-emploi.JPG

Quelque part, pour le prix payé, le produit est assez basique.

Ce qui me fait commencer par le point négatif de cet accessoire.

La définition de l’image est dans un standard très bas par rapport à ce que l’on peut trouver aujourd’hui même avec un smartphone.

De ce point de vue, les images présentées dans la publicité sont à la limite du mensonger.

En résumé, cet accessoire me parait survendu en prix par rapport à son aspect général et donc la définition de l’image.

En revanche, l’idée est là.

A l’usage, j’ai trouvé beaucoup d’autres bénéfices pour en faire un compagnon régulier de mes prochains entraînements.

Quel est l’intérêt de LiveViewGolf ?

Avant de développer les points positifs et le résultat concret sur mon swing, je vais résumer les arguments de ventes de cette société américaine à la mode start-up.

Pour Patrick Parrish, co-fondateur du système, un enseignant expérimenté (30 ans de pratique), les golfeurs amateurs ne progressent pas beaucoup du fait qu’année après année, leur swing n’évolue que très lentement.

Pour le pro, ce n’est pas un problème de connaissance.

La raison pour laquelle, les amateurs ne cassent pas plus la barre des 100, 90 ou 80 sur le parcours tiendrait dans le fait qu’ils ne connaîtraient pas assez bien LEURS mouvements.

Effectivement, partant du principe que la plus grande partie d’un swing de golf a lieu derrière le dos, il est très difficile de visualiser si un swing de golf atteint un objectif technique en particulier, et notamment le plan ou le chemin du swing.

Stieckmann argumente « Le problème fondamental du golf est la différence entre ce que nous croyons produire, et ce que nous réalisons dans les faits sans se voir. »

Sans objectif de référence, la plupart des golfeurs imaginent un swing et tentent de faire des changements sur l’idée ou l’image de ce que devrait être un swing, mais sans complètement comprendre, ce qu’est vraiment le bon feeling.

Pour imager, c’est un peu comme conduire une voiture en fermant les yeux, et en essayant d’imaginer la route !

Dans le but de réduire l’écart entre le ressenti et le réel, les pros utilisaient jusqu’à présent le principe du miroir.

D’abord, parce que le miroir apporte un feedback immédiat. Vous pouvez vérifier à tout moment la position du club dans le plan par rapport à votre feeling.

Ce sentiment plus réel permet aux meilleurs joueurs de frapper la balle correctement et avec consistance.

placement-camera.JPG

La liveview golf caméra permet donc de se filmer ou se voir en temps réel depuis n’importe quelle position.

Bien entendu, à la différence d’un miroir classique, elle est facilement transportable, et adaptable au point de vue que l’on souhaite visionner.

Deuxième bénéfice, vous pouvez dessiner des traits qui seront aussi bien utiles en mode miroir qu’en mode enregistrement pour revoir votre swing.

C’est d’ailleurs ces traits ou objets que vous dessinez qui servent le plus dans le processus d’apprentissage du bon swing.

La caméra se raccorde facilement à un smartphone ou une tablette de sorte que vous pouvez la fixer derrière vous ou devant vous, et visualiser en temps réel votre mouvement à l’écran. Il suffit de charger l’application gratuite du fabricant.

Comme l’outil, l’application est assez sommaire, et donc assez évidente à utiliser.

Un simple gros bouton rond permet de lancer l’enregistrement alors qu’un mode dessin vous permet de tracer des lignes, des ronds ou des carrés.

Découvrez désormais le test complet en situation de cet article...

Posté par le dans Accessoires Golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 509
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 19/11/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus