Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

TaylorMade TP-Une nouvelle gamme pour la fin de l’année?

De nouveaux clubs Tour Preferred pour la fin 2013 ?

Selon différentes sources, TaylorMade s’apprêterait à relancer une de ses séries historiques, la gamme TP (Tour Preferred) pour la fin de cette année, ce qui porterait à trois, le nombre de lignes de produits lancées en 2013, un record !

Pour l’instant, c’est encore un secret, et même les responsables de secteurs Adidas-TaylorMade en France n’ont aucune information précise à ce sujet, respect de l’embargo oblige.

La seule chose qui a filtré du siège californien est l’arrivée pour décembre d’une nouvelle série, ou plutôt un nouvel événement dans le microcosme du golf.

Les raisons d'une hyperactivité organisée

Admettons que sortir trois séries de clubs par an dans un environnement qui jusqu’à présent fonctionnait très bien en sortant des nouveautés tous les ans ou tous les deux ans, peut paraître surprenant.

Du point de vue de Benoit Vincent, le VP recherche et développement de TaylorMade, la marque est très créative, et a pour doctrine de ne pas garder une innovation sous le coude, pour au contraire, la sortir dès que possible !

Depuis cinq ans, la marque est effectivement réputée pour dicter et imposer le tempo des sorties sur le marché 

D’un autre point de vue, le marché des ventes de matériel de golf a reculé de 10 à 15%  partout dans le monde en 2013, en raisons de conditions défavorables à la pratique du golf (crise économique en Europe, météo pluvieuses…), et TaylorMade n’échapperait pas à cette réalité. 

Dans la suite de cet article, nous allons explorer les raisons qui président à la stratégie de la marque, la segmentation par rapport aux autres clubs lancés en 2013, en quoi une troisième sortie de clubs en moins de douze mois peut être mal perçue par les golfeurs, et à l’inverse, l’avantage de sortir des clubs juste avant Noel.

Avec plus de 50% de part de marché sur les bois et les fers, il semblerait bien que la marque ne souffrirait pas d’accepter une éventuelle baisse de son volume d’activité, et se soit lancé dans une course à la nouveauté pour combattre une ambiance déclinante.

En période de crise, dans le domaine de la communication, on a souvent tendance à constater une forme de nostalgie rassurante pour ce que l’on a aimé ou apprécié dans une période plus prospère.

Cette règle semble aussi s’appliquer aux clubs de golf.

Ainsi, Callaway a récemment relancé la gamme APEX, illustre modèle de la marque Ben Hogan, et c’est donc au tour de TaylorMade de s’essayer à la mode du revival avec la série TP dit Tour Preferred.

Pourtant, pour les archis fans de la marque, la mention TP n’a jamais réellement disparu des dernières gammes lancées par TaylorMade, symbolisant en fait les produits réservés aux pros.

Le dernier driver SLDR a donc une version TP pour la tête 430cc, tout comme avant lui le R11, le R11S et le R1.

Cependant, il ne s’agissait que de versions du modèle principal avec quelques modifications comme par exemple le shaft, mais certainement pas le design de la tête.

La dernière fois que l’on a réellement vu un driver TP avec un design bien spécifique remonte à 2011, lorsqu’ils ont mis sur le marché le Burner Superfast 2.0 TP.

Ce bref historique des bois TaylorMade ne réduit pas l’arrivée d’une prochaine gamme TP à seulement de nouveaux bois. On parle bien de toute une gamme de bois…et de fers.

Après les bois et fers RocketbladeZ en début d’année, les fers speedblade et bois SLDR cet été, une nouvelle série TP en fin d’année, inclura bien une gamme de bois et une série de fers.

A ce stade, deux écoles de pensées s’opposent !

Les inconditionnels de la marque qui attendent avec beaucoup d’envie des clubs TP, iront même jusqu’à espérer que la marque pourra bien ajouter le beau petit logo TP sur les fers, à l’inverse de ce qui a été fait avec les R9TP et les R7TP, des fers forgés.

le petit logo TP fera-t-il son retour en 2014?Pour aller dans leurs sens, les fers RocketbladeZ et Speedblade sont en fait des fers à cavité, et non pas des lames.

On peut imaginer que les nouveaux TP se positionnent sur le créneau des clubs pour joueurs à faible index, et donc peuvent se justifier d’un point de vue de la segmentation.

A l’inverse, pour les golfeurs amateurs moins attachés à la marque, et plus au fait d’acheter le bon club de golf en 2013, cette nouvelle série risque plus d’ajouter de la confusion.

Que dire d’une marque qui lance trois gammes en moins de douze mois ? N’a-t-elle pas confiance dans son travail qu’elle doit sans arrêt corriger le tir ?

Si on apporte un éclairage sévère sur ce phénomène, on peut se demander si ces nouveaux produits apportent réellement plus de performances aux amateurs, ou si TaylorMade, insatisfait des premiers mois de ventes de ses nouveautés, cherche surtout à compenser.

C’est en fait toute la difficulté pour  un leader à plus de 50% de part de marché qui en réalité n’a pas la possibilité réaliste de pouvoir réellement faire plus, et donc doit lutter pour se maintenir, et ne pas redescendre.

Ce qui est en fait une grande angoisse pour une marque de matériel de golf !

Dans l’histoire récente, Cobra (dans les années 80) et Callaway (dans les années 90-2000) ont dominé le marché du matériel de golf, mais quand elles sont tombées de leur piédestal, elles n’ont pas encore, et toujours à ce jour pu remonter la pente.

Cela peut paraître futile, mais en matière de clubs de golf, l’image compte presque plus que le produit lui-même, auprès d’une clientèle finalement très conservatrice, et très attachée à l’idée qu’une marque peut être meilleure que les autres.

Et pour le moment, TaylorMade tient vraiment à rester sur cette image d’où cette hyperactivité.

Sortir des clubs pour la fin d'année peut présenter un avantage

Le fait de sortir des clubs peu avant Noel peut être pertinent d’un point de vue commercial.

Bien que cela agace les magasins et les distributeurs qui doivent revoir sans cesse leurs présentoirs, une nouvelle série, c’est une nouvelle occasion d’échanger avec les clients, et de susciter de l’envie.

Et l’envie est un puissant moteur au moment d’acheter des clubs. Parfois plus puissant qu’un article test comparatif, l’envie peut survenir au moment de la fin d’année, où justement vient le moment du bilan de la saison.

Comme TaylorMade pense fortement aux golfeurs les plus assidus, il s’agit justement de ceux qui sont les plus susceptibles d’avoir envie de changer de club à l’aube de la future saison.

Quel club pour Justin Rose en fin de saison ?

A ce titre, Cleveland et Mizuno qui ont choisi de ne lancer leurs nouveaux produits qu’en Mars 2014, réel début de la prochaine saison en France, commettent peut-être une petite erreur de stratégie par rapport aux golfeurs qui profitent de l’hiver pour changer de clubs, et seront frustrés de ne pas pouvoir essayer les prochains drivers Altitude 588 ou JPX-EZ.

Réponse en 2014 ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1890
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.