Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Tapis de putting Welling-putt: Une bonne solution pour l’entraînement en hiver?

Tapis de putting Welling-putt: Une bonne solution pour l’entraînement en hiver?

Au cours du mois de janvier, nous avons été tous surpris par des températures assez basses. Pas de quoi mettre un golfeur dehors même avec des moufles et un bonnet. Comme chaque hiver, la question de l’entraînement en indoor revient. Quel outil ? Quel compartiment de jeu travailler ? Le tapis de putting revient régulièrement sur le…tapis. Une bonne occasion de tester le modèle Welling-Putt de 4 mètres pour se faire notre propre opinion.

Découvrez nos formules d'abonnements

Essai du tapis Welling-Putt

Vainqueur du Golf Europe Product Award en 2013, le Welling-Putt n'est pas tout à fait une nouveauté. Cependant, jusqu’à présent, nous n’avions pas encore eu l’opportunité ou l’idée de le tester.

Bien entendu, comme vous, nous avons vu les publicités de circonstances chez les différents marchands, et entendus des commentaires très flatteurs pour ce produit.

Cependant, est-il vraiment utile ?

Certes, le putting, c’est alignement, contrôle de la face du club, dosage et distance...

Le putting, c’est aussi des pentes, une vitesse de green liée à la hauteur du gazon, et beaucoup de paramètres naturels ou chimiques, et enfin, sur un vrai green, vous n’avez pas de lignes pour vous indiquer la direction du trou.

Ayant acheté ce produit chez notre partenaire US Golf, nous n’avions vraiment pas d’à priori négatif ou positif pour préparer cette revue critique.

Vendu entre 139 et 169 euros dans le commerce, le modèle 4 mètres n’est pas très abordable en comparaison d’un simple tapis de putting vendu sur Amazon pour moins de 35 euros.

D'ailleurs, sur Amazon, les commentaires laissent entrevoir une bonne appréciation générale du produit, bien que certains admettent avoir attendu une bonne promotion pour l'acquérir, relevant aussi le prix comme possible frein à l'achat.

Il y a une question sur la pertinence d’un tapis de putting pour son apport sur l’entraînement, mais aussi sur le prix. Pourquoi payer 4 à 5 fois le prix d’un tapis basique ?

Surtout qu’un petit détail peut avoir son importance pour les golfeurs.

Quelle que soit la taille du tapis Welling-Putt que vous pourrez choisir, il ne sera pas muni d’un élément qui contribue pourtant au plaisir du putting : un trou pour entendre la balle tomber dedans !

Un trou virtuel...

Pour tous les golfeurs, la balle tombant au fond du trou est le symbole d’un putt réussi, aussi bien sur la question de l’alignement que du dosage.

Sans le trou, la sanction positive ou négative du putt doit faire appel à plus d’imagination

En réalité, Boris Pansart, créateur du produit, vu à Orlando l’an passé, mise sur tout autre chose pour aider les golfeurs à progresser dans le domaine le plus important d’un point de vue du score.

Son tapis n’est pas un simple tapis!

Le Welling-putt se base sur la mémoire musculaire, et la cartographie mentale.

Effectivement, quand vous puttez sans le trou, vous êtes immédiatement amené à vous focaliser sur les paramètres que l’on vous impose.

A savoir, rester dans la « good putt zone » ou au moins dans l’une des zones censées matérialisées un putt en montée ou un putt en descente.

La good putting zone...

Quand vous utilisez un tapis de putting classique avec un trou, surtout à moins de 3 mètres, et avec une ligne blanche comme aide à l’alignement, très rapidement, il devient plus difficile de rater le trou que le contraire.

Dans le cas du welling-putt, l’exercice devient inversement plus difficile.

Il vous faut passer au-dessus du trou virtuel, et en plus, terminer dans une zone idéale, s’appuyant sur le fait que les pros sont déjà dans ce type d’organisation au putting, à savoir, dépasser le trou d’au moins 20 centimètres, gage d’un bon putt.

Un bon putt étant un putt qui a au moins une chance d’atteindre et dépasser le trou même quand la lecture de la pente ou l’alignement est pris en défaut.

Après une bonne semaine d’utilisation, il n’y a pas de phénomène de progression tel que vous vous dites « C’est bon, je peux le ranger au garage. J’y arrive dans 100% des cas. »

Risque déjà plus important avec un simple tapis de putting !

Mais alors comment progresser et justifier l’utilité de cet outil ?

Le véritable intérêt d'un tapis fondé sur la cartographie mentale

Pour son créateur « La mémoire de l’espace fait en réalité appel à une mémoire du mouvement basée sur les mouvements du corps associés à des repères visuels. »

Effectivement, très vite, vous focalisez sur le geste plus que sur le trou puisque ce dernier n’existe pas.

Avec le tapis 4 mètres, la tentation est grande de commencer l’entraînement avec la plus longue distance, soit 3 mètres par rapport au trou virtuel. Sachant que vous avez aussi bien entendu la possibilité de taper à 90 cm et 1,80 m.

Vous pouvez vous entraîner de plusieurs autres distances puisque le tapis est bordé de numéros et de positions possibles pour faire démarrer la balle.

A 3 mètres, la situation qui est finalement la plus abordable est le putt en ligne droite qui ne nécessite pas de travailler son alignement outre mesure, la position de ses pieds, la cohérence du placement des épaules sont plus naturelles. Vous vous mettez derrière le putt en suivant la ligne droite.

Simplement, les choses se corsent un peu quand vous vous décalez à droite ou à gauche pour suivre une ligne plus diagonale.

Comme par hasard, en intégrant quelques petits paramètres en plus, vous vous apercevez rapidement que la difficulté augmente, un peu comme sur un véritable green où la véritable ligne droite est plutôt rare.

Les balles commencent à manquer plus souvent la cible sur un côté...

Les créateurs du tapis Welling-Putt arguent du fait qu’une cartographie définie de l’espace entre le golfeur et le trou, matérialisés par les lignes et une répétition régulière des mouvements de putting vont vous aider à développer inconsciemment une bonne amplitude et une bonne vitesse.

aides à l'alignement

Le point qui se vérifie quand vous installez ce type d’outil dans votre salon, si votre femme est ok pour laisser ce tapis qui sort de ses standards de déco en position, c’est qu’effectivement, le soir, le week-end, alors que vous n’auriez aucune envie de sortir pour faire des putts ou tout simplement jouer au golf, vous vous laissez tranquillement aller à faire quelques coups.

D’ailleurs, il suffit de quelques minutes par jour pour progresser. Le tout étant d’être régulier dans la pratique.

La mauvaise idée consiste à placer le tapis dans une pièce où vous n’allez pas souvent, et surtout pas dans le garage. A proximité de vous, vous pouvez vous prendre plus souvent au jeu, et c’est le but.

Mémoriser des mouvements dans la zone de score (à moins de 3 mètres du drapeau)

Le véritable objectif du tapis est aussi de vous apporter une visualisation concrète de distances pour que vous mémorisiez des mouvements en fonction de chaque distance.

C’est effectivement la base du putting.

De combien faut-il déplacer le putter en arrière et en avant, et à quelle vitesse pour parcourir une distance donnée ? C’est la question numéro un à se poser au putting, avant même de se préoccuper des autres paramètres.

En revanche, de là à considérer que grâce au tapis, nous allons neurologiquement assimilée les bons mouvements pour chaque distance, il faut être prudent ou pratiquer des centaines d’heures par semaines, ce qui n’est peut-être pas dans les capacités de tout le monde.

Le postulat de départ posé par les inventeurs du Welling-Putt est juste.

Une fois sur un green sans aucun repère, le cerveau cherche par tous les moyens possibles à se raccrocher à des éléments visuels pour l’aider à définir le bon stroke.

A cette première difficulté, il faut en plus associer le mouvement adapté. Réussir le putt parfait du premier coup est très difficile dans ces conditions.

L’idée, c’est d’alors enlever une des inconnues de notre équation.

Le welling-putt veut vous apporter des repères spatiaux à mémoriser pour associer les bons mouvements.

Pour y parvenir, un élément du tapis est important. Il est matérialisé par un trait symbolisant la position idéale de la face vers le trou, et par des pointillés, l’espace théorique nécessaire pour balancer le putt d’arrière en avant, soit le bon dosage.

gestion de l'amplitude

C’est un premier élément pour apprendre à doser un putt…sur un green d’une vitesse toujours constante ! Or, sur le terrain, selon les saisons, selon les heures, les vitesses varient.

Contre-argument, vous n’avez pas besoin d’un tapis pour apprendre à doser des putts à 3 mètres !

Aux beaux jours, il suffit de se mettre à trois mètres d’un trou et de mesurer l’élan nécessaire pour l’atteindre, puis de recommencer...

A force de répéter des putts à la même distance, il faut reconnaître que l’amplitude se ressent de plus en plus. La marge d’erreur se réduit sauf qu’il reste à être très régulier sur le placement de la balle dans le centre de la face, une autre paire de manches…

Amusez-vous à putter balle sur la pointe ou sur le talon versus au centre de la face, et vous verrez immédiatement l’écart de distance parcourue par la balle.

Enfin, trouvez la bonne amplitude est finalement assez rapide puisque le tapis vous l’indique !

Le plus difficile, c’est de conserver la même vitesse d’exécution !

Pour le coup, il faut réaliser plusieurs fois l'exercices, et vous n'arrivez pas systématiquement dans la bonne zone, ce qui démontre la difficulté et l'intérêt du tapis.

Le tapis permet de varier les exercices

Dans un sens, vous visez un trou virtuel et la good putting zone.

Dans l’autre sens, c’est encore plus difficile, vous pouvez vous amuser à viser une zone d’une profondeur de seulement 10 à 20 centimètres avec une marge d’erreur dans le dosage de seulement quelques millimètres.

C’est d’ailleurs l’exercice de loin le plus difficile, et l’un des principaux intérêts de ce tapis.

A contrario, quand vous ouvrez le livret d’exercices fournis, vous n’avez qu’une envie : Le refermer !

Trop d’exercices tuent les exercices…

Livret d'exercices

Ce point du produit global mériterait d’être revu avec une présentation moins sommaire, et qui donne plus envie.

Au chapitre des améliorations qui pourraient être apportées sur un produit qui va bientôt avoir 5 ans, Welling-Putt pourrait proposer des vitesses variables avec par exemple, une bande de roulement de côté plus lisse, et une autre plus rugueuse.

De ce point de vue, pour avoir comparé un tapis premier prix au welling-putt, il ne semble pas qu’il y ait de différences de vitesse de la moquette...

Comparatif entre deux tapis

Les grandes absentes de ce principe d’entraînement sont assurément les pentes !

Quelques cales en plastiques pourraient agrémenter le tapis de chaque côté pour justement travailler des points de ruptures de pentes (breaks) variés. Ce serait encore plus ludique que de taper des balles à différentes distances.

C’est toujours délicat de parler du prix d’un produit sans connaître tous les coûts de fabrication, mais en résumé, c’est quand même le point difficile à son sujet.

L’aspect de bénéfice neuronal à long terme de ce tapis est un sujet pour l’instant difficilement démontrable sans des études poussées, et menées par des scientifiques, ce que nous ne sommes pas.

Comment être certain qu’au bout de 6 mois d’usages, vous gagnez 6, 4 ou 2 putts par tour en moyenne ?

Surtout que beaucoup d’autres aspects en plus de la mécanique ou la mémorisation peuvent intervenir dans cette performance, comme par exemple, la lecture des pentes ou la gestion des vitesses de greens.

Le véritable bénéfice de ce tapis semble être le fait de le laisser près de soi dans son intérieur pour l’utiliser le plus souvent possible, répéter sa gestuelle, et peut-être effectivement mécaniser un geste à une distance donnée…par temps froid.

Travail qui ne se ferait pas sans…

A noter, le tapis a reçu récemment la certification TPI, gage de qualité dans l’enseignement du golf.

Nous proposerons un prochain article pour illustrer si, à l’usage de ce tapis, une progression quantifiable se vérifie concrètement. Certainement, la question la plus difficile à trancher sur un sujet aussi sensible.

N'hésitez pas à nous faire part de vos retours, bonnes ou mauvaises expériences pour enrichir le débat autour d'un produit français dans un monde très anglo-saxon...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1956
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.