Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf en France

Seve Trophy 2013 à Saint-Nom-La-Bretesche: Une histoire de capitaines

Paul McGinley vainqueur du Seve Trophy 2011 a choisi les capitaines de l'édition 2013

En août dernier, l’European Tour confirmait la nomination de deux anciens capitaines vainqueurs de Ryder Cup pour diriger face à face l’équipe britannique, et celle du vieux-continent. Le Seve Trophy qui sera organisé et retransmis par Golf+ sera l’occasion d’une répétition générale à un an de la prochaine Ryder Cup.

Lancé en 2000 par Severiano Ballesteros, le match Iles Britanniques contre Europe Continentale fut d’abord disputé en Angleterre (Sunningdale Golf Club) les années sans Ryder Cup, avant de migrer en région parisienne.

José Maria Olazabal, dernier capitaine à avoir remporté la Ryder Cup pour l’équipe européenne en septembre 2012 à Medinah (Banlieue de Chicago) a donc été nommé pour diriger l’équipe du vieux-continent, et il retrouvera face à lui, un autre ancien vainqueur de cette même prestigieuse compétition, en la personne de l’écossais Sam Torrance pour l’équipe de Grande-Bretagne et Irlande réunis.

Tous deux ont été choisis par l’actuel capitaine de Ryder Cup, Paul McGinley pour diriger chacun douze des meilleurs joueurs de chaque partie du continent européen.

Le Vivendi Seve Trophy est une compétition très récente dans le calendrier du golf mondial, et fait justement écho à la President’s Cup qui opposera en fin d’année, les américains au reste du monde, mis à part l’Europe.

Chaque équipe de Ryder Cup pouvant ainsi se préparer pour le grand rendez-vous de 2014 au Celtic Manor.

Quelques jours après avoir accueilli l’Evian Championship, premier majeur à se jouer en France, et en Europe Continentale, la France est à nouveau gâtée, car c’est le golf de Saint-Nom-La-Bretesche, qui a été retenu pour être le théâtre des matchs qui auront lieu du 3 au 6 octobre.

Lors de la dernière édition (2011), les matchs avaient déjà eu lieu à « Saint-Nom », et les Britanniques s’étaient alors imposés 15 ½ à 12 ½ alors sous la houlette d’un certain…McGinley, alors capitaine de l’équipe, et futur vice-capitaine d’Olazabal à Chicago.

Précisons que cette année, l’épreuve change de sponsor titre, et Vivendi cède sa place au groupe Canal+ qui en profite pour mettre en avant sa chaîne de golf, créé en 2012.

Deux anciens vainqueurs de Ryder Cup face à face

Olazabal et Torrance ont pour eux d’avoir chacun dirigé une équipe victorieuse en Ryder Cup.

D’une certaine façon, Sam Torrance a été l’un des premiers capitaines du renouveau de l’Europe dans les grandes compétitions internationales.

En remportant au Belfry en 2002 une nette victoire 15 ½ à 12 ½ contre les américains emmenés par les stars Tiger Woods, Phil Mickelson et Jim Furyk, Torrance a probablement été à l’origine des victoires suivantes dans la mesure où les Luke Donald, Lee Westwood, Sergio Garcia and co ont pris confiance dans leurs capacités à faire enfin jeu égal avec les boys.

Il y a sans doute un peu de l’influence de Torrance dans la victoire des mêmes européens à Chicago en septembre 2012, cette fois sous la houlette de José Maria Olazabal, dans ce qui restera sans doute dans l’histoire, comme un des retournements de situations les plus spectaculaires en Ryder Cup.

Succès acquis avec des golfeurs qui faisaient déjà parti de l’équipe de 2002 !

En nommant ces deux golfeurs au palmarès exceptionnel, McGinley n’a pas réellement pris de risques, et en quelque sorte renvoyé l’ascenseur à ceux qui l’ont préparé à aujourd’hui prendre la relève, et écrire la suite de l’histoire.

Membre de l’équipe de 2002 et vice-capitaine en 2012, McGinley ne sera pas l’arbitre du match entre Olazabal et Torrance, en revanche, il sera un observateur très intéressé par le comportement de tous, sur et en-dehors des fairways.

Le Seve Trophy 2013 : une très bonne répétition pour la Ryder Cup

Cette compétition est parfaite pour préparer les joueurs à vivre la pression inhérente à une compétition par équipes sur plusieurs jours.

Sans parler du fait de faire partie d’une équipe en ayant en partie la responsabilité du résultat du match, et du destin de ses camarades de jeu.

Les trois capitaines sont tous tombés d’accord pour admettre que la pression vécue pendant ce type d’épreuve est totalement différente de celle que peuvent vivre les pros tous les week-ends sur des tournois de l’European Tour.

Et c’est justement le rôle des capitaines d’accompagner les plus jeunes joueurs tout au long du week-end, justifie McGinley qui explique que Torrance et Olazabal apporteront énormément aux 20 golfeurs qui seront présents à Saint-Nom-La-Bretesche.

Pour Olazabal, ce sera sa deuxième expérience dans ce match un peu particulier entre européens, et il aura à cœur d’effacer sa défaite de 2005 contre l’équipe du Royaume-Uni et d’Irlande, alors menée par Colin Montgomerie.

L’espagnol avouant être très honoré d’occuper à nouveau cette position de capitaine, dans la mesure où il se dit passionné par les matchs par équipes, lui qui a déjà remporté trois Ryder Cup en 87, 97 et 2006.

Pour se mesurer aux McIlroy, Westwood, Donald ou Rose, Olazabal pourra compter sur les vétérans Miguel Angel Jimenez et Thomas Bjorn.

En face, l’écossais Sam Torrance dirigera l’équipe des Iles Britanniques pour la première fois, et se sent très excité par cette perspective, onze ans après sa victoire au Belfry.

Le recordman des participations à des tournois professionnels européens (706), membre de trois équipes gagnantes en Ryder Cup (85, 87 et 95) en tant que joueur s’attend à une forte opposition avec Olazabal, rappelant au passage que ce dernier avait sans doute eu un petit coup de pouce à Medinah de Seve depuis le paradis.

Pour les Iles Britanniques…la passe de sept ?

Déjà vainqueur des six dernières éditions, le Seve Trophy est trusté par les britannique, les continentaux n’ayant remporté le titre qu’une seule fois lors du premier affrontement.

Les qualifications ont commencé en décembre 2012 et vont s’achever dans quelques jours à l’occasion de l’Open d’Italie.

Chaque équipe sera composée des cinq meilleurs joueurs au Official World Golf Ranking, et les cinq meilleurs à la Race To Dubai.

Ci-dessous, les compositions probables des deux équipes.

Composition probable des deux équipes pour le Seve Trophy

A noter, Gregory Bourdy est actuellement le 11ème homme côté continentaux.

L’actuel 22ème de la Race to Dubai aura donc besoin de faire un bon résultat en Italie, et combler un déficit de 30 000 euros sur le dernier qualifié de l’équipe, le danois Olesen, souvent à l’aise en Italie, et déjà vainqueur de l’Open de Sicile.

Concernant le format des matchs, on notera seulement un seul changement sur la journée du samedi avec désormais deux sessions de quatre foursomes, en lieu et place des quatre greensomes du matin, et les quatre foursomes de l’après-midi.

Le déroulement des autres matchs reste inchangé avec cinq fourball sur les deux premiers jours, et dix simples sur le dernier jour.

Comme pour une Ryder Cup, il faut 14 ½ points pour remporter le Seve Trophy.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2995
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.