Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Seniors, les codes ont changés, les modèles de golfeurs également

Fred Couples au Seniors Open 2012 à Turnberry- Crédit photo : Mark Newcombe / visionsingolf

Les codes du golf, ou plutôt l’apparence donnée par les golfeurs, ont changés, et les seniors ont su s’adapter. De même leurs modèles de golfeurs ont également changés. Pas vraiment oublié l’icône Tiger Woods, mais si Rory McIlroy, Rickie Fowler ou Jordan Spieth, représentent les nouvelles étoiles montantes du golf, des seniors comme Rocco Mediate, Mark Calcavecchia, Fred Couples, Jesper Parnevik, et maintenant John Daly et Vijay Singh, sont des modèles de champions qui inspirent les joueurs seniors.

Découvrez nos formules d'abonnements

Les seniors golfeurs sont ils sensibles à l’évolution de la mode ?

Certes, on peut encore lire aujourd’hui dans le règlement de certains parcours, notamment anglo-saxons, des consignes de ce genre :

« Le Golf Club a un code vestimentaire décontracté, mais nous demandons aux golfeurs de se vêtir de façon appropriée pour ce sport en portant des vêtements de golf reconnus. Les vêtements conçus pour être portés pour les sports et loisirs autres que le golf, tels que le football, l'athlétisme et vêtements de plage ne sont pas autorisés ».

Cela semble évident que le survêtement de sport ou le jean soient toujours mal vu, voir prohibés sur un parcours, cependant que faut-il entendre par « vêtements de golf reconnus » ?

Est-ce que cette image du golf, comme étant une activité un peu bourgeoise avec ses codes vestimentaires hérités du 20 e siècle, perdure encore ? Certes, il y aura toujours des détracteurs pour en être encore convaincus, sans doute qu’ils n’ont pas eu l’occasion récemment de faire un tour sur un practice, et d’observer ces jeunes ou moins jeunes golfeurs qui s’y entraînent.

la vieille image du golfeur

Les temps changent, et même s’il subsiste encore des clubs « fermés », et qui ont gardés des codes vestimentaires stricts et des droits d’adhésion élevés, pour la majorité d’entre eux, les clubs de golf sont plus accueillants, les codes vestimentaires ont été modernisés, au même titre qu’il y a des possibilités d’adhésions mieux adaptées à chacun.

Pour un joueur de golf débutant, qu’il soit junior ou senior, l’investissement dans le matériel, plus l’accès aux parcours, les leçons de golf, sont suffisamment importants pour ne pas leur demander en plus de faire un autre investissement au pro-shop, pour une tenue correspondant parfaitement aux standards du club, cependant pour beaucoup, la tenue représente un achat plaisir et une volonté de se différencier, voire d’originalité.

De nombreux golfeurs, comme d’autres amateurs dans d’autres sports, vont avoir tendance à s’inspirer des tenues que portent leurs champions. Des marques comme Nike l’on parfaitement intégré dans leur marketing, au point de délaisser la commercialisation de matériel pour se consacrer aux textiles et aux chaussures.

Photo Puma Golf : Rickie Fowler

À l’image de Rickie Fowler sponsorisé par Cobra, les golfeurs professionnels bénéficient d’une attention considérable de la part des marques qu’ils représentent par leurs tenues vestimentaires. Dans les grands tournois, ces marques n’hésitant pas à leur fournir quatre tenues différentes, une pour chaque jour du tournoi.

Plus classiques, les seniors privilégies des tenues de golf confortables, ce qui n’empêche pas quelques touches tendances. Le côté « souvenir de voyage » à aussi son importance, on va aimer porter une chemisette de golf logotée aux couleurs d’un de ses parcours découverts pendant les vacances.

Les golfeurs aiment collectionner les polos, souvenirs de leurs parcours

Les seniors sont-ils autant influencés que les plus jeunes par les icones du golf ?

Pour faire de nouveaux adeptes, un sport à besoin d’icones qui le valorise. Les années 2000 ont vu venir au golf des générations de golfeurs qui ont découvert que ce jeu était un véritable sport grâce à l’image de Tiger Woods, image parfaitement et largement médiatisée par Nike.

Aujourd’hui de nouvelles icones continuent de véhiculer l’image athlétique de joueurs de golf dont l’aspect sportif ne peut pas être contesté, comme Rory McIlroy, Rickie Fowler ou Jordan Spieth, qui font tomber les barrières et sont d'excellents modèles pour les jeunes et peuvent les inciter à se mettre au golf.

Si le football fait toujours rêver des enfants, qui s’imaginent devenir demain riches et célèbres grâce à leur adresse avec un ballon, le golf offre bien d’autres choses en plus. Le golf a la possibilité de procurer toutes les émotions qu'un être humain peut avoir, de la joie aux larmes de frustrations.

Les plus jeunes trouveront dans le golf un ensemble de motivations, défi, compétence, amusement, amitiés et pour quelques-uns, un rêve de célébrité et de richesse. Si les ambitions sont plus modestes pour les seniors, il n’en demeure pas moins que le golf est un sport de compétition quel que soit son âge.

Les seniors sont les plus nombreux sur les parcours de golf

Ces dernières années ont vu augmenter le nombre de nouveaux golfeurs de plus de 55 ans. Eux aussi ont leurs modèles, et la monté médiatique du PGA Champions Tour concerne particulièrement cette génération de golfeur qui se reconnaît davantage en Bernhard Langer ou Miguel Anguel Jimenez, qu’en Jordan Spieth.

Depuis ses débuts en 1980, le Senior Tour a un attrait indiscutable auprès des golfeurs. Il faut dire qu’à cette époque, voir encore et encore, Jack Nicklaus, Gary Player, Lee Trevino et Hale Irwin nous donnait l'impression que le golf était une machine magique à remonter le temps.

Avec une nouvelle appellation en 2003, le Champions Tour se voulait plus dynamique, en tout cas au niveau de sa promotion. Tom Watson et Fred Couples en sont devenus les plus grands noms, et ils ont encore relevé le niveau de ce championnat en étant compétitifs dans leurs incursions au Masters et à l'Open britannique, surtout quand Watson a presque gagné à Turnberry en 2009.

Bernhard Langer lui aussi a fortement contribué à la notoriété du Champions Tour en rejoignant Irwin et Trevino comme étant les meilleurs cinquantenaires de tous les temps.

Cette année, l’épreuve a de nouveau changé de nom, pour devenir le PGA Champions Tour, marketing oblige. Le fait que plus de 50 joueurs dont Vijay Singh et Davis Love III décident de quitter le PGA Tour pour rejoindre le PGA Champions Tour, semble donner un signal fort sur le niveau de cette compétition.

Bernhard Langer à 58 ans est toujours capables d’exploits et l’audience est au rendez-vous, même si Kenny Perry, trois fois gagnant depuis ses 50 ans, se plaint que les PGA Champions Tour est ignoré ou considéré par les medias comme un « show ».

Si auprès des jeunes, des garçons comme Rory McIlroy, Rickie Fowler ou Jordan Spieth, représentent des modèles, chez les seniors les personnalités fortes ne sont pas en reste.

Avec Rocco Mediate, Mark Calcavecchia, Jesper Parnevik, et maintenant John Daly, ces golfeurs plus âgés ont des histoires plus riches et dégagent davantage d'humour, de sagesse, et d'humanité, de plus ils sont plus disposés à partager.

Rocco Mediate : un exemple pour les seniors golfeurs

Un des plus bel exemple de cette poursuite de carrière réussi chez les seniors, est sans aucun doute Rocco Mediate. On se souvient de sa désarmante candeur et son humour en 1991 à Doral quand il a battu Curtis Strange dans un final à la mort subite, pour devenir le premier joueur à remporter un tournoi sur le PGA Tour avec un long putter.

Rocco Mediate. Crédit photo : Mark Newcombe / visionsingolf

Rocco Mediate a gagné six fois sur le circuit régulier, tout en luttant sans cesse avec des problèmes de dos qui l'ont amené à modifier son swing. Les ajustements qu'il a fait, finalement l'ont emmené au succès au début de cette année. Son premier tour en 62 le jeudi à Harbor Shores était la première fois qu'il « cassait » 70 de toute l'année.

Quand les jeunes pouces et champions de golf n’ont en général qu’à gérer leur tournois et leurs swing, les seniors on bien souvent tout un passé qui les a marqué, et qui a construit leur personnalité.

Rocco Mediate a connu bien de hauts et de bas dans sa carrière de golfeur professionnel, son parcours personnel et familial n’y est pas étranger. Certains passages de sa vie, dont le divorce d’avec sa femme et mère de ses trois fils, un remariage en 2014 et la naissance d'une petite fille, la mort récente de sa mère, et ses batailles avec l'excès de poids, ce sont d’autres préoccupations que celles des joueurs de 22 ans.

Rick Smith, son ancien entraîneur de longue date, considère que suite à ses difficultés, il avait perdu toute sa vitesse et sa précision. Il avait peur qu'il ne pourrait plus jouer au golf. Mais Rocco Mediate a aussi une formidable capacité de travail, et une volonté extraordinaire, qui peut par exemple lui permettre de perdre plus de 10 kg en un mois…

Tous le seniors qui jouent au golf depuis longtemps, ou qui commencent plus récemment, et même s’ils n’en ont pas le talent, se reconnaîtront un peu dans le parcours de vie de Rocco Mediate.

Bien jouer au golf passé 50 ans

On n’arrive pas au golf après 50 ans avec la même fraîcheur d’esprit et les mêmes ambitions qu’à 20 ans, cependant l’expérience de la vie permet d’avoir encore l’ambition de bien jouer au golf, et surtout d’y prendre du plaisir.

Et au fond, s’il y a un stéréotype selon lequel en semaine sur les parcours de golf, il n’y a que des retraités, ce pourrait ne pas être une si mauvaise chose, si le golf permet de faire des retraités heureux…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2075
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.