Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Senior Players 2015: Le plus fort, c’est toujours Langer !

langer-senior-players-2015.jpg

Les années passent, les tournois du Senior Tour (Plus de 50 ans) n’échappent toujours pas à l’allemand Bernhard Langer, en passe de devenir le meilleur golfeur vétéran de tous les temps. Victorieux du Senior Players, l’allemand ajoute un nouveau trophée à son impressionnante collection.

Sommaire de ce sujet consacré au Senior Players 2015

  1. Quel est le secret de Bernhard Langer pour gagner autant de tournois seniors ?
  2. Victorieux du Senior Players avec six coups d’avances
  3. Le talent de Langer minimise la performance de ses adversaires 

Quel est le secret de Bernhard Langer pour gagner autant de tournois seniors ?

On peut finir par se poser la question, car à l’époque où l’allemand était sur le tour professionnel, il était déjà une grande figure du golf mondial, pourtant la concurrence ne lui permettait pas de gagner presque chaque week-end comme il le fait sur le Senior Tour depuis huit ans.

A 57 ans,  Langer a en face de lui les mêmes adversaires que lorsqu’il a gagné le Masters d’Augusta en 1985 et 1993, à savoir Fred Couples, Colin Montgomerie ou encore Kenny Perry.

Pourtant, depuis qu’ils sont sur le Senior Tour, et bien que leurs motivations ne soient pas sous-estimer, Langer les domine comme jamais.

Ce dimanche à Belmont dans le Massachussetts, Langer a peut-être été en danger l’espace de dix petites minutes sur l’aller.

Tenant du titre, Langer a l’espace d’un instant laissé la carapace se fissurer en commettant un drôle de trois-putts au trou numéro trois. Son premier bogey en quarante-huit trous disputés cette semaine !

Ayant démarré le dernier tour avec huit coups d’avances, il n’en avait plus que six au départ du trou numéro quatre.

Imaginez un peu le stress de voir fondre une telle avance...

Non seulement, Langer gagne tous les grands tournois réservés aux plus de cinquante ans, mais en plus, il les gagne avec une aisance déconcertante !

Et ce, malgré la nouvelle concurrence de Colin Montgomerie, l’écossais jouant depuis peu à plein temps sur le Champions Tour (circuit professionnel de la PGA).

Montgomerie ayant même déjà réussi à se distinguer en occupant la première place de l’ordre du mérite de ce circuit, juste devant Langer.

Monty a déjà disputé onze tournois contre dix pour Langer, et terminé sept fois dans le top-10.

L’allemand n’est pourtant pas le joueur le plus long au drive sur ce circuit.

C’est l’américain Kenny Perry qui domine avec 270 mètres de moyenne contre 253 mètres pour l’allemand.

En revanche, Langer trouve plus souvent le fairway (70%) que son rival américain, déjà vainqueur du circuit senior.

langer-swing2-senior.jpg

Ce n’est d’ailleurs pas sa seule qualité !

Langer remporte le plus souvent les grands tournois parce qu’il est déj le joueur qui score le plus bas en moyenne (69,45 par tour), et personne ne fait mieux.

Cette performance est le fruit d’un bon driving, mais surtout d’un superbe jeu de fers du tee au green pour le situer à la troisième place pour le nombre de greens pris en régulations (76%).

Si à cela, vous ajoutez qu’il est le deuxième meilleur putter du tour avec une moyenne de seulement 1,72 putts par trous, vous obtenez le meilleur senior du tour, celui qui rentre le plus d’eagle, et le plus de birdies.

Victorieux du Senior Players avec six coups d’avances

Passé son trois putts du trou numéro trois, Langer a repris sa marche en avant avec un eagle dès le trou suivant pour finalement ne plus laisser aucun suspense quant à l’issue du tournoi.

« J’aime jouer avec une avance conséquente bien qu’il faille toujours faire attention, et que rien n’est jamais terminé. »

Langer a pu apprécier sa victoire et le chèque qui l'accompagne (405 000 dollars) !

« Vous ne savez jamais vraiment ce qui peut arriver. Ce jeu est tellement fou. Il peut être très brutal quand les choses ne vont pas comme vous voulez, et extraordinaire quand les choses vont dans le bon sens. »

Sa première victoire en 2015 le place désormais à la deuxième place du classement du Champions Tour.

En 2014, il avait remporté cinq victoires (son meilleur total), et d’ailleurs, il s’est toujours imposé au moins une fois depuis ses débuts sur ce circuit vétéran en 2007.

Cette victoire sur un majeur est sa cinquième en carrière, alors que sur le tour des moins de cinquante ans, il n’avait justement remporté que deux majeurs en plus de vingt ans de carrière.

Anecdotique, il est le premier golfeur depuis Arnold Palmer à avoir réussi à défendre son titre avec succès au Senior Players.

« La semaine a été magique, et évidemment, refaire quelque chose déjà fait par Arnie est très spécial. »

Le talent de Langer minimise la performance de ses adversaires

Le deuxième du tournoi, l’américain Kirk Triplett, un jeunot de 53 ans a réalisé la performance de rendre une dernière carte de 64 qui est finalement passé complètement inaperçue du fait de l’étendue de la victoire de Langer.

En ayant commencé sa journée à dix coups de retards du futur vainqueur, Triplett aura tout de même réussi à reprendre quatre coups à l’ogre Langer.

Dans le seul match de ce dernier tour, à savoir la conquête de la deuxième place, Triplett a signé six birdies en sept trous au milieu de son parcours.

Plaisantant, Triplett concéda « J’ai pensé que si je rentrais six birdies de plus, Bernhard finirait peut-être par être nerveux ! »

Poursuivant « Ce n’est pas la première fois qu’il signe une telle performance. Et la plupart d’entre nous  mesurons l’écart qu’il y a avec lui. »

Enfin, Colin Montgomerie, l’actuel leader de l’ordre du mérite a terminé sa journée avec un honorable 68 pour prendre la troisième place ex-aequo, confirmant qu’à bientôt 52 ans, il serait l’un des principaux animateurs du circuit senior dans les prochaines années, et à condition de trouver la faille dans le jeu de Langer.

Sa journée avait pourtant bien mal commencé, puisque en raisons de douleurs à la poitrine, l’écossais a du faire un détour par l’hôpital pour y passer des examens.

Une fois rassuré sur sa santé, Montgomerie a encore perdu du temps pour éviter des travaux sur la route du club, et arriver de justesse sur son tee de départ à 13h.

Non sans humour, il est revenu sur cet incident, et a aussi rendu hommage au vainqueur, tout en espérant que sa domination touche bientôt à sa fin.

langer-putting-senior.jpg

A 57 ans, Langer vient tout juste d’égaler le record de  victoires sur le Senior Tour, il n’est pas dit qu’il s’arrête en si bon chemin..

Un de ses adversaires du jour a finalement eu le mot juste. Pour gagner sur ce circuit, et contre Langer, il faut tout faire à la perfection, du driving jusqu’au putting…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2045
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.