Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Scottish Open: Fowler vole la vedette à Jacquelin

Scottish Open: Fowler vole la vedette à Jacquelin

Le camp tricolore a longtemps cru que le lyonnais Raphael Jacquelin, déjà très en vue lors de l’Open de France allait remporter sa première victoire de la saison sur l’European Tour à l’occasion de cet Open d’Ecosse. C’était sans compter sur l’un des favoris du prochain British Open, Rickie Fowler, déjà vainqueur du Players plus tôt cette saison. Qu'importe, le Lyonnais s'est qualifié pour The Open !

Rickie Fowler en quête d’un premier majeur

Fowler rêve sans doute d’imiter son compatriote Phil Mickelson, dernier américain à avoir remporté le British, justement après avoir remporté la semaine précédente, le Scottish.

Jeudi prochain, son principal obstacle à Saint-Andrews, Rory McIlroy ne sera pas là pour l’empêcher de remporter son premier majeur.

L’an passé, à Liverpool, c’était déjà McIlroy qui l’avait battu dans cette quête.

L’Ecosse est certainement la meilleure préparation possible pour The Open, et les américains étaient venus en nombre encore cette année.

Fowler s’impose pour la première fois sur le circuit européen, et devient le quatrième américain titré en Ecosse après Mickelson, Allen, et Lehman, mais il devance aussi Matt Kuchar, Ben Martin, Brooks Koepka, Phil Mickelson (encore lui), Daniel Berger, Ryan Palmer, Cameron Tringale, et Jimmy Walker, tous en répétition avant le majeur britannique.

L’important contingent américain a fait oublier le temps d’un week-end que les USA sont régulièrement dominés par l’Europe dans les matchs par équipes.

Pour la victoire finale, tout s’est joué sur le dernier trou où Fowler a rentré un ultime birdie pour s’éviter un play-off contre Jacquelin et Kuchar.

fowler-ecosse.jpg

Au départ du 18, et alors que Kuchar était déjà au club-house, Fowler a tapé un le tee shot parfait pour se donner une approche au wedge à moins de 90 mètres.

Dans cet exercice, il excelle et se donne un putt à un mètre pour un ultime birdie parfait étant donné les circonstances.

Terminant son tournoi avec un 68, -4 pour la journée, il ravit la première place à celui qui l’a longtemps occupé, Raphael Jacquelin, et empoche le chèque de 850 000 dollars remis au vainqueur.

Après avoir subi une certaine forme de décompression après sa victoire au Players, Fowler revient au meilleur moment pour le British.

Jacquelin gagne son billet pour Saint-Andrews

Pour le français, tout n’a pas été perdu avec la qualification acquise in-extremis pour le majeur britannique. Sa deuxième place en Ecosse lui ouvre les portes de Saint-Andrews tout comme Daniel Brooks et Rikard Karlberg qui profitent de leurs performances écossaises pour s’inviter.

« Je suis si heureux de jouer la semaine prochaine à Saint-Andrews. Je n’ai pas joué ce tournoi depuis plusieurs années. Ma confiance est de retour tout comme mon jeu. C’est encore mieux de jouer The Open en bonne forme. »

Jacquelin ajoutant « Je n’ai jamais joué The Open à Saint-Andrews, donc cela ne pouvait pas me faire plus plaisir. J’adore jouer sur les links. Aujourd’hui, j’ai du être créatif sur tous les coups, surtout quand le vent a soufflé fort. La semaine prochaine, il faudra être en mesure de créer le même type de coups, et nous verrons bien à la fin. »

Sur sa performance du jour, le lyonnais de 40 ans n'a pas non plus été avare de commentaires, d'autant qu'il n'est vraiment pas passé loin de s'imposer. 

Pour l'emporter, il lui fallait rentrer son second coup au 18 pour forcer le play-off avec Rickie Fowler. 

Sa balle s’est arrêtée à quelques centimètres du drapeau... 

jacquelin-ecosse.jpg

« Par rapport à ces trois derniers mois, mon jeu s'est beaucoup amélioré.  J’étais loin de ce niveau il y a quelque temps, mais je suis bien revenu, et l'on a bien bossé que ce soit mentalement, physiquement, techniquement. J’ai beaucoup travaillé le putting aussi, et j’avoue que cela a bien payé. Hier je n'ai fait que 23 putts, ce qui est plutôt bien ! Je savais que quoi qu’il arrive la journée d’aujourd’hui serait difficile, mais je pense que j’ai plutôt bien réagi. Je suis resté concentré sur ce que j’avais à faire. J’ai été solide sur les petits putts et c’est un signe de confiance. Cela me plaît, car sans confiance on n'arrive à rien. »

Dommage que le tournant du tournoi ai été une pénalité pour jeu long au 14 ! 

« Petit incident sur le fairway du trou n° 14, où j’ai pris un bad-time, apparemment pour avoir pris 80 secondes pour jouer mon second coup. J’ai en effet été un peu long, car on a eu du mal à choisir entre le fer 4 et le fer 5. Quand il y a 30 miles de vent, on est en droit de prendre son temps avant de jouer. »

Déjà bien classé en France, Jacquelin semble de retour à son meilleur niveau, tout comme Victor Dubuisson, très en vue à Paris et à Gulane.

Le cannois n’a pas rendu une seule carte au-dessus du par cette semaine, pour terminer dixième en -8 à seulement quatre coups du vainqueur.

Finalement de cette semaine écossaise, comme à Paris, il n’aura manqué que le public.

Le public Ecossais fait défaut à une semaine du British...dans son berceau

Alors que l’Open Français se refuse à publier les chiffres d’audiences, l’Open Ecossais commence à s’inquiéter d’une nouvelle année en baisse avec seulement 63 000 entrées pour les quatre jours du tournoi, contre 65 000 l’an passé à Aberdeen, et 65 000 à Inverness en 2013.

D’autant que cette année, le tournoi se jouait à Gulane, tout près d’Edimbourg !

public-ecosse.jpg

Cette baisse du nombre de visiteurs serait en lien avec la baisse des pratiquants dans le berceau du golf puisque selon une étude menée par KPMG, le nombre de membres dans les clubs de golf en Ecosse serait en baisse de 4,8% cette année !

Soit une perte de plus de 10 000 licenciés pour les 519 clubs répertoriés en Ecosse.

En 10 ans, le pays a perdu 17% de pratiquants !

La dernière fois que The Open a été disputé en Ecosse (Muirfield 2013), le nombre de spectateurs n’avait pas été au rendez-vous. Toute la question sera de savoir si le forfait de McIlroy et la perspective d’un grand chelem pour l’américain Jordan Spieth joueront un quelconque rôle sur l’attractivité du tournoi.

Rickie Fowler n’aura sans doute en tête que le fait de devenir le cinquième golfeur en mesure de remporter le Players et un Majeur la même année après Nicklaus en 1978, Sutton en 1983, Woods en 2001, et Kaymer en 2014.

Cette année encore, public ou pas, la Claret Jug ne devrait pas manquer de prétendants.

Crédit photo : Aberdeen Asset Management Scottish Open

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1650
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.