Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Rory McIlroy retrouve le chemin de la victoire à Dubaï!

Rory McIlroy retrouve le chemin de la victoire à Dubaï!

Pour le lancement de sa saison 2015, le numéro un mondial de golf a choisi l’European Tour et la chaleur du Moyen-Orient pour jouer conjointement le Abu Dhabi Championship et l’Omega Dubaï Desert Classic. Bien lui en a pris, il remporte ce dimanche son premier succès de l’année !

Sommaire de l'article sur la victoire de McIrloy au Omega Dubai Desert Classic 

Alors qu’à des milliers de kilomètres de Dubaï, Tiger Woods a littéralement explosé sur le parcours du Phoenix Open, Rory McIlroy semble bien parti pour jouer sur les mêmes bases que l’an passé.

A quelques jours de l’ouverture d’un procès l’opposant à ses anciens agents, McIlroy n’a pas semblé perturbé par les circonstances pour réussir un sans-faute pendant trois tours.

Ce succès à Dubaï est sa première victoire depuis le PGA Championship 2014. En cinq mois, il avait jusqu’à présent accumulé cinq top-5 en huit départs, dont quatre deuxième places !

Sans doute qu’un golfeur de sa stature aurait pu estimer que le temps avait été bien long sans gagner, mais admettez qu’il est d’une grande régularité dans la performance quand d’autres alternent le bon avec le moins bon.

Sur les sept derniers tournois disputés par le nord-irlandais sur l’European Tour, la séquence se lit comme suit : victoire, victoire, victoire, 2ème, 2ème, 2ème, victoire !

« J’avais vraiment l’impression que j’allais terminer deuxième à chaque fois que j’allais mettre ma balle sur le tee de départ ! » plaisantait un McIlroy justifiant allégrement son rang de numéro un mondial à chaque sortie.

Un McIlroy pleinement concentré sur son jeu !

Alors qu’il apparait de plus en plus clairement que sa saison 2013 médiocre avait été le fruit de distractions hors golf cumulés à un changement d’équipementier, et des poursuites judiciaires, il semble bien que McIlroy soit totalement reconcentré sur son golf.

En mai dernier, quand il a mis fin à sa relation avec la championne de tennis, Caroline Wozniacki, il est sorti la même semaine sur le parcours pour remporter le plus beau tournoi de la saison sur l’European Tour, à savoir le BMW PGA Championship à Wentworth : Sa première victoire en plus de 18 mois !

Alors que de cette période un peu compliqué pour lui, il ne lui reste plus qu’à régler une dernière affaire qui l’opposera la semaine prochaine à ses anciens représentants à la cour de justice de Dublin, McIlroy ne s’est pas laissé distraire pour empocher sa 16ème victoire en carrière.

Déjà, pourrait-on dire d’un golfeur qui a tout juste 25 ans !

Dominateur pendant trois tours, il semblerait que l’opposition qui lui sera la plus hostile aura bien lieu devant la cour de justice pendant une semaine complète plus que sur le parcours du Omega Dubaï Classic.

Passé cette dernière épreuve, McIlroy pourra se consacrer pleinement à son prochain grand objectif : remporter le Masters à Augusta !

En public, McIlroy n’a pas donné l’impression d’être embarrassé par son procès, et sur le parcours, il a paru totalement concentré sur son sujet.

Jamais dans le rouge, McIlroy a géré son avance

Quand il a démarré sa semaine par un 66, McIlroy a sans doute dû penser que c’était le type de performance dont il avait besoin pour parfaitement évacuer toute forme de pression.

rory1.jpg

Comme à son habitude depuis plusieurs semaines, il a particulièrement bien drivé pour se mettre correctement en jeu.

Appliqué sur les par-5, il s’est évertué à ne pas se mettre dans le rouge mentalement pour contrôler les événements.

Après ce très bon démarrage, McIlroy a enchaîné avec des scores de 64 et 66 pour conclure sa semaine avec sa plus « mauvaise » carte, un 70 qui lui a permis de contrôler son plus proche adversaire, Alex Noren, un revenant après une saison 2014 marquée par une blessure.

Au cours de ce dernier tour, McIlroy n’a jamais vu son avance passer sous la barre des trois coups.

« J’ai fait ce que j’avais à faire pour rester le nez devant. »

Et McIlroy peut parler en connaissance de cause. En sept apparitions sur ce tournoi, il compte deux victoires, et cinq top-10.

En avance sur ses rivaux pour la course au titre de numéro un

Bien que ce tournoi ne soit pas un championnat du monde, il apporte quasiment autant de points pour la première place mondiale que l’Open de Phoenix joué le même week-end sur le PGA Tour, et McIlroy en a encore profité pour dominer ses poursuivants, dont le numéro deux mondial, le suédois Henrik Stenson, le numéro 6 Sergio Garcia, et le vainqueur du dernier US Open, l’allemand Martin Kaymer.

Rory McIlroy renoue avec la victoire à Dubai

Avec cette nouvelle victoire, McIlroy continue de forger sa propre légende, et attirer les louanges des anciens grands noms du golf comme Colin Montgomerie qui affirme que McIlroy est encore plus fort aujourd’hui que Tiger Woods au même âge.

Et les comparaisons avec le tigre ne devraient pas s’arrêter tant McIlroy enchaîne actuellement les performances de haut niveau sur les gros tournois, ce qui est sans aucun doute, le plus difficile à faire sur le circuit professionnel de golf.

Une bonne semaine pour les français

De cet Omega Dubaï Desert Classic, on retiendra aussi l’excellente semaine du français Gary Stal qui confirme sa victoire à Abu Dhabi par une belle quatrième place.

Descendu de son petit nuage, le lyonnais a remis le bleu de chauffe après son cut manqué au Qatar pour être un des deux seuls golfeurs à avoir joué toute la semaine sous la barre des 70 !

Dans le clan français, on notera aussi la très belle 13ème place de Gregory Bourdy de retour à son meilleur niveau.

Avec un dernier tour en 68, le bordelais a remonté 21 places  et dépassé l’autre Gregory…Havret qui est le troisième français dans le top-20 de ce tournoi plutôt réussi pour le camp tricolore.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1938
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.