Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Rory McIlroy remporte le 111ème US Open de Golf


Le jeune Nord-Irlandais inscrit son nom au prestigieux palmarès du 111ème US Open de Golf au Congressional et de quelle manière ! Avec un score historique de -16 sous le par, Rory McIlroy pulvérise le précédent record d'un certain...Tiger Woods à Pebble Beach en 2000 (-12). Jamais personne n'a autant dominé un majeur, et l'US Open en particulier.


Régulier, performant, impressionnant, tels sont les adjectifs qui caractérisent la performance de très haut niveau, réussi par ce jeune homme que personne en début de saison n'attendait à un tel niveau ! 

Tout près de remporter le Masters 2011 à Augusta, il craqua le dernier jour sous la pression !

Pas cette fois, bien au contraire car McIlroy va affirmer tout au long de la semaine qu'il ne referait pas la même erreur.

Il se tenait près à jouer exactement de la même façon tout au long des 4 jours.

Et bien, celui a réussi à tel point qu'il va creuser un écart abyssal avec ses principaux poursuivants, tuant dans l'oeuf tout suspens pour la victoire finale, et son premier titre majeur.

Ce matin, les comparaisons ne manquent pas avec la précocité de Tiger Woods, et le monde du golf n'a d'yeux que pour ce "gamin" qui représente l'avenir et la star d'aujourd'hui et demain.

Tiger Woods n'est pas encore "enterré" mais c'est un double sale coup pour  lui !

Blessé et donc forfait, il laisse la place à une nouvelle vague de jeunes joueurs, qui sont avides de lui succéder mais en plus, le meilleur d'entre eux a marqué si fort les esprits au cours de ce week-end, qu'on peut se demander, si le champion américain de bientôt 35 ans,  n'est pas "has been".

Le monde du sport est parfois cruel, au moment où les regards se détournent du génial Tiger Woods, les yeux se fixent sur un européen au visage poupon, mais bel et bien l'ogre de ce 111ème US Open.

Les superlatifs pleuvent au même titre que ces birdies, McIlroy est tout simplement annoncé comme le prochain Tiger Woods !

McIllroy rentre dans la légende du golf

Son aisance au moment de finir le dernier tour et notamment sur les 9 derniers trous démontre une grande maturité, et une technique très sûre. Il a parfaitement su tirer profit du parcours et de son "draw naturel" pour réaliser les meilleurs scores.

Et au moment, ou son principal rival, Yang donnait des signes inquiétants de fatigue, au point de littéralement s'écrouler de la seconde position, McIlroy, lui paraissait au contraire, terriblement serein.

C'est finalement Jason Day qui s'empare de la seconde place au terme d'une très belle dernière journée pour lui.

Place qu'il partage cependant avec les deux meilleurs américains de la semaine : Robert Garrigus, et le jeune Kevin Chappel.

Sans oublier Lee Westwood (3ème), décidément le meilleur joueur du monde à ne pas avoir gagné de Majeur! (Titre qu'à long temps, porté un illustre Phil Mickelson dans les années 90 et début 2000)..., et enfin Yang (3ème ex-eaquo) qui perd sa deuxième place avec tous "ses revenants" du dernier jour.

De tous les prétendants au titre de numéro 1 mondial, Lee Westwood a le mérite d'être le plus consistant et le plus régulier.

Sans le météorite McIlroy, il aurait sans doute pu livrer bataille pour remporter son premier majeur.

L'anglais est bien le favori pour reprendre la place de numéro un, trusté depuis quelques jours par Luke Donald (seulement 45ème), justement bien discret lors de cet US Open, tout comme Martin Kaymer (39ème), autre candidat déclaré au titre.

Au chapitre des bonnes surprises, on note le retour en forme du fantasque espagnol,  Sergio Garcia qui termine à une très belle 7ème place, et aurait même mérité un peu mieux, si quelques putts n'en avait pas décidé autrement.

Sergio Garcia, longtemps annoncé comme le prochain prodige du golf est quelque peu rentré dans le rang depuis quelques années, mais il arrive tout de même à briller régulièrement lors des majeurs.

Autre revenant plus inattendu, Davis Love III qu'on avait plus vu à pareil fête depuis au moins 6 ou 7 ans. Le vétéran américain termine son US Open à la 11ème place, et se rappelle à notre bon souvenir.

le triomphe de Rory McIllroy

Le vainqueur du Masters 2011, le sud-africain, Charl Schwartzel confirme qu'il n'a pas gagné par accident en réalisant un excellent retour sur le week-end avec notamment un 66 dimanche pour terminer 9ème de l'US Open.

Il prouve qu'on doit définitivement compter avec lui dans les grands rendez-vous.

Enfin le tenant du titre, Graeme McDowell a réalisé un trop mauvais départ sur les deux premiers jours pour espérer défendre son titre, mais il s'est parfaitement ressaisi sur le week-end avec 2 scores de 69, le samedi et le dimanche pour revenir  à la 14ème place.

Du coté français, Greg Havret finit à la 30 position et conclut une semaine relativement bonne selon lui.

Il pourra seulement regretter son 77 du jeudi qui le prive d'un bien meilleur résultat (2ème l'an passé).

Il réalise cependant un très beau retour avec des cartes de 69 et 71 lors des 3 jours qui suivront, passant ainsi le cut, et remontant une centaine de places au classement final !

Il se dit près pour aborder les échéances suivantes : Open de France, Sottish Open et le 3ème majeur de la saison : le British Open.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1978
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.