Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Rory McIlroy peut-il améliorer son score sur l'aller à Sawgrass ?

Rory McIlroy peut-il améliorer son score sur l'aller à Sawgrass ? Crédit photo : Mark Newcombe

Depuis qu’il dispute le tournoi du Player’s Championhip, Rory McIlroy éprouve les plus grandes peines à trouver le bon score sur les neuf premiers trous du TPC de Sawgrass. Encore ce jeudi pour le premier tour du tournoi, il a passé l’aller en 37 (un au-dessus du par), confirmant que quoi qu’il fasse, il n’arrive pas à casser cette partie du parcours. Quelle leçon en tirer pour un amateur ?

Découvrez nos formules d'abonnements

L’équation des 9 premiers trous à Sawgrass

Rory McIlroy a jusqu’à présent partiellement résolu l’équation du parcours de Sawgrass ! C’est pourtant insuffisant pour prétendre remporter ce tournoi.

Et dieu sait que les neuf trous du retour sont pourtant les plus compliqués, avec en particulier le 17, un terrible par-3 qui fait souvent le tri entre les potentiels vainqueurs.

Le retour n’est pas un problème pour le Nord-Irlandais ! Depuis 2013, il joue systématiquement autour de 36 coups sur les neuf derniers trous.

Son problème concerne plutôt les neuf premiers où McIlroy est à plus douze au-dessus du par en trois participations !

Le tournoi 2015 est assez éloquent du problème que rencontre l’ancien numéro un mondial.

A l’aller, il passe un tour en 42 alors qu’il atomise le retour en seulement 32, soit 10 coups d’écarts, un écart abyssal pour un golfeur de ce niveau, et même pour beaucoup de golfeurs.

Parfaitement conscient de cette difficulté, McIlroy a déjà tenté différentes approches.

Toujours l’an passé, il a focalisé son entraînement sur les seuls trous de l’aller. Cela n’a pas fonctionné. Il a été incapable de casser le PAR sur ses quatre tentatives.

Cette année, changement de stratégie, McIlroy, en concertation avec son caddie, a décidé de ne pas repérer les neuf premiers trous avant son premier tour de compétition.

Encore raté, à l’issue du premier tour, McIlroy a joué 37 concédant un bogey au cinq pour aucun birdie.

Il avait pourtant mis au point un nouveau plan de jeu pour tenter de « casser le code ».

« Je sais que je peux bien jouer sur les neuf derniers trous, mais sur les neuf premiers, je n’ai encore jamais réussi à bien me placer. » ajoutant en conférence de presse ce mercredi « J’en ai parlé l’autre soir avec mon caddie, JP Fitzgerald. Nous allons tenter de prendre des clubs différents sur les tees de départs pour essayer de jouer de manière un peu plus conservatrice. Si cela implique de me laisser quelques clubs de plus sur les coups suivants, ce ne sera pas nécessairement une mauvaise chose. »

Malgré son manque de réussite sur ces trous de début de parcours, McIlroy a toujours plutôt bien figuré à Sawgrass.

Bien qu’il ait commis quelques erreurs, il n’a jamais vraiment été hors course pour les meilleures places.

Sur les trois dernières années, il a réussi à se classer à chaque fois dans les huit premiers, et ce malgré ses difficultés sur les neuf premiers trous.

On peut même comptabiliser quatre top-10 en cinq ans. C’est dire si un meilleur McIlroy sur la première partie du parcours pourrait aisément le rapprocher d’une première victoire au Player’s.

Bien que cette saison, il arrive à se classer régulièrement dans les premières places, il admet vivre un début d’année frustrant, n’ayant pas encore remporté le moindre tournoi.

« C’est frustrant, surtout que j’ai le sentiment d’avoir joué jusqu’à présent du très bon golf, mais il est vrai que j’ai commis dans certaines situations trop d’erreurs. » ajoutant « Je sais que je peux suffisamment bien jouer pour faire tomber des birdies, mais j’ai vraiment besoin de resserrer l’ensemble de mon jeu. »

En 2016, la première partie du parcours lui a encore résisté, tout du moins au cours du premier tour.

« Je ne crois pas que cela se passe dans ma tête ! Je suis à l’aise avec le retour, mais ce n’est pas comme si j’étais mal à l’aise sur l’aller. Il y a quelques bonnes opportunités de scorer à l’aller, et de faire tomber des birdies. C’est juste que pour l’instant, cela ne se passe pas comme je le voudrai. »

Si McIlroy n’arrive toujours pas à briser le plafond de verre qui l’empêche de performer à Sawgrass, quels pourraient être les bons conseils à suivre pour inverser la tendance ?

Pour Jack Nicklaus, la recette est simple !

« La confiance est le facteur le plus important du jeu, et peu importe votre talent naturel, il n’y a qu’une seule façon de l’obtenir et la maintenir : le travail ! »

La confiance est donc le facteur le plus important, et c’est sans doute ce qui manque un petit peu à McIlroy sur les neuf premiers trous, sinon, ils ne chercheraient pas différentes approches, et ne se poseraient pas autant de questions concernant la façon de jouer à Sawgrass.

« La confiance est le facteur le plus important du jeu, et peu importe votre talent naturel, il n’y a qu’une seule façon de l’obtenir et la maintenir : le travail ! »

En revanche, McIlroy comme beaucoup d’autres pros a largement compris qu’il ne faut jamais se laisser abattre par un ou plusieurs mauvais coups, car il en mesure l’aspect contre-productif.

Il a même parfaitement entraîné son esprit pour ne pas tomber dans ce type de pièges.

C’est le premier enseignement pour sortir d’une spirale négative : Ne pas être négatif !

Facile à dire ?

Ci-dessous, dix petites règles que notre consultante, Emma Cap vous incite à suivre dans pareil cas.

Première règle : Ne soyez pas auto-critique !

Si vous commencez à vous reprochez vos erreurs, vous allez réduire votre énergie positive, et ce sera plus dure de retrouver de la confiance sur votre prochain et plus important coup de golf.

Apprenez de vos erreurs après la partie.

Chaque partie vous apporte une expérience et une opportunité de progrès supplémentaire.

Deuxième règle : Ne cherchez pas systématiquement à vous corriger sur le parcours

« Si vous essayer de dire à votre corps comment swinguer, inconsciemment, vous lui dites qu’il ne sait pas le faire ! » dixit Bob Rotella.

Le fait de focaliser sur la technique vous éloigne de votre véritable objectif sur le terrain : taper la balle vers une cible spécifique.

Troisième règle : Visualisez et ressentez !

Plus vous pouvez voir votre coup, et moins, vous en aurez peur, et plus votre corps pourra répondre positivement aux stimuli.

Chaque coup devrait toujours avoir un but précis. Le fait de synchroniser le corps et l’esprit augmente la confiance.

Quatrième règle : Quand vous avez une bonne routine, même sous pression, vous pouvez rester confiant

Votre réaction après un coup peut aussi faire partie d’une routine performante ! Une des clés pour devenir un très bon joueur consiste à laisser passer rapidement ce qui s’est passé pour rester dans le présent.

Cinquième règle : Soyez indifférents aux mauvais coups

S’apitoyer sur un coup négatif est extrêmement contre-productif. Plus on passe de temps à ruminer, et plus on est frustré, et plus ce sera long de regagner en confiance.

Sixième règle : Sortez de votre zone de confort

Pour parvenir à dominer ses nerfs, ses doutes, et ses peurs, il faut savoir aller chercher la confiance dans le dépassement de soi. Quand vous vous mettez dans des situations de difficultés, et que vous vous en sortez, vous augmentez votre confiance sur le long terme.

Ce point est à associer avec la routine.

Septième règle : Changez vos objectifs

Faites de votre processus pour taper des bons coups votre objectif plutôt que de chercher à rendre de bonnes cartes de scores. Le fait d’analyser, visualiser, sentir aura un meilleur retour sur votre confiance plutôt que de chercher à juger votre performance. Pensez au positif.

Huitième règle : Concentrez-vous sur ce que vous avez réussi !

Quand vous terminez une partie de golf, soyez honnête envers vous-même et ce que vous avez besoin d’améliorer, mais aussi sur ce qui a fonctionné. Plus vous pourrez revivre vos meilleurs coups, et plus vous allez gagner en confiance.

Neuvième règle : Servez-vous de vos précédents succès

Pendant votre routine, faites appel à vos bons souvenirs. Si pendant vos coups, vous devez vous ancrer dans le présent, entre les coups, n’hésitez pas à revivre vos meilleurs coups, ceux où vous étiez en contrôle, cela pourra vous aider à vous élever. 

Dixième règle : Croyez en vous !

Tout simplement parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas le faire.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1240
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.