Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Roger Golias : Un pont de passion entre l’ancien golf et le golf d’aujourd’hui

Roger Golias : Un pont entre l’ancien golf et le golf d’aujourd’hui

Lundi 17 septembre, les cendres de Roger Golias rejoindront le caveau familial au cimetière des Gonards à Versailles où une bénédiction sera donnée à 10h30. Né le 29 juin 1922, Roger Golias aura été bien plus qu’un professionnel et enseignant de golf reconnu et aimé, il a été aussi un pont entre deux siècles, entre Arnaud Massy, et l’histoire récente du golf en France. On lui doit la formation de sans doute plus de 150 000 golfeurs tout au long de sa vie de passionné. Joueur, enseignant, et même journaliste, il a transmis sa passion du golf par tous les moyens. Sans que l’on s’en rende compte en arpentant les parcours de l’hexagone, c’est aussi un peu en partie grâce à des pionniers tels que Roger Golias que nous jouons au golf.

Roger Golias ne pouvait sans doute pas échapper à son destin de golfeur.

Né dans une famille déjà très impliquée dans ce sport, son père Gustave (1892-1980) a notamment assisté Arnaud Massy au Golf de la Boulie en région parisienne, et dessiné le parcours du golf de Marrakech.

Son oncle, René a remporté deux opens (Italie et Allemagne) entre 1929 et 1931.

Roger embrassa à son tour la même passion à la sortie de la deuxième guerre mondiale, et peut-être dans les pires années du golf en France.

En 1948, il part exercer à Sunningdale, et découvre l’homme qui va véritablement inspirer la suite de sa carrière, Percy Boomer.

Enseignant de golf réputé, qui exerça aussi en France, et notamment à Saint-Cloud, Percy Boomer l’enjoignit de choisir entre perfectionner son jeu, ou l’enseignement du jeu.

Roger Golias s’orienta vers la deuxième vocation, ce qui ne sera pas sans effet sur la suite de sa vie professionnelle, et surtout son héritage laissé au monde du golf, et toujours présent à ce jour chez de très nombreux enseignants.

Il se documenta sans cesse, au point d’acquérir des milliers de livres, en quête du golf au sens le plus noble, et le plus ancien.

Comprendre le passé pour prévenir l’avenir ?

Roger Golias était en fait à la recherche de la meilleure manière d’instruire le golf aux autres.

Il y parviendra en devenant le père des cours collectifs en France, et c’est en cela que toutes les golfeuses et tous les golfeurs d’aujourd’hui sont en fait un peu concernés par son histoire.

Il a été un acteur majeur de la démocratisation du golf en France, et à une époque, où ce n’était pas forcément plus facile que de nos jours.

Son parcours et son exemple peuvent donc nous inspirer pour l’avenir, et ce, même si à l’heure actuelle, la pratique du golf en France semble s’essouffler.

Après avoir été le premier à initier les cours collectifs, il a mis en application au Golf des Arcs sa « méthode concrète », fruit de toutes ses recherches sur l’enseignement du golf.

Pendant 10 ans, il va former des golfeurs, et des golfeuses selon cette philosophie qui inspire encore aujourd’hui de très nombreux enseignants.

A l’annonce de son décès à l’âge de 96 ans, ces mêmes enseignants n’ont pas manqué de lui rendre un vibrant hommage à l’image de Fabrice Masson « Roger était capable de tout, même de revenir à Versailles pour être plus près des joueurs de la Ryder Cup. C'est en son honneur que je suivrais la Ryder Cup au National avec le livre de la Méthode Concrète dans mon sac à dos. Il fera son dernier tour d'Honneur. »

Percy Boomer a sans doute déclenché la passion de Roger pour l’ancien golf et l’enseignement, il a cependant perfectionné ses connaissances auprès de Marcel Philippon au Golf de Morfontaine, et son père Gustave au golf de Vittel.

Il entre en 1959 au Golf de Saint-Nom-La-Bretèche où il enseignera jusqu’en 2000.

C’est l’une des grandes réussites de sa carrière.

Roger Golias a non seulement enseigné dans les golfs les plus prestigieux de France, mais aussi démocratisé le golf au cours de stages en France, et à l’étranger, parfois à mille lieux des golfs les plus élitistes.

C’est à cette occasion qu’il va impressionner Gilbert Trigano qui lui confiera l’enseignement pédagogique du Club Méditerranée à Vittel.

Pont entre deux générations, il a aussi été un pont entre deux mondes.

Après avoir beaucoup lu, ce ne fut pas si étonnant de le retrouver dans la peau de l’écrivain ou du rédacteur toujours sur sa passion, le golf et l’enseignement.

A partir des années 70, il va collaborer à de nombreuses revues dont Golf Européen, tout en écrivant son livre « Le code du golf sur le parcours ».

Il sera aussi l’un des premiers commentateurs de golf à la télévision, au cours des premières retransmissions de l’Open de France ou plus tard du Trophée Lancôme.

Avec Jean Garaialde, appelé par la FFG, il a eu en charge l’entraînement des équipes de France, et connaîtra une période de grands succès, notamment avec les filles.

Sous sa houlette, sur plus d’une décennie, Anne-Marie Pali, Corinne Soulès, Marie-Laure de Lorenzi, et Laurence Schmidlin vont rapporter cinq titres européens à la France.

Dans beaucoup de domaines, Roger Golias aura finalement été un des pionniers du golf en France tel que nous le connaissons.

De nos jours, nous ne voyons que le quotidien, un quotidien si prenant qu’il efface méticuleusement de nos mémoires l’héritage de nos aînés. Bien souvent, c’est au moment du départ, que nous nous souvenons ou nous penchons sur l’histoire de ces derniers.

On ne peut pas prétendre que le quotidien ne va pas inlassablement reprendre son train d’enfer pour nous amener à oublier.

Pourtant, des hommes tels que Roger Golias mérite que l’on se souvienne d’eux de temps en temps, parce qu’à leur échelle, ils ont contribué à changer leur environnement, à le rendre meilleur, et à nous toucher, même parfois sans que l’on s’en rende tout simplement compte.

A Bernard Giorda, le dernier mot de cet article « Au revoir Roger, les golfeurs ne se disent jamais adieu »

Remerciements à sa fille Nathalie pour la photo de @Jean-Paul Dupuy prise en 1975 à Vittel.

Posté par le dans Golf en France
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 131
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.