Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Riviera French Masters: Simon P. Brown vainqueur à Terre-Blanche

Riviera French Masters: Simon P. Brown vainqueur à Terre-Blanche Crédit photo : Getty Images

Avant de démarrer ce sujet sur le seul tournoi de golf du circuit professionnel vétéran à se disputer en France, et à Terre-Blanche, nous souhaitons témoigner notre peine pour les habitants de la Côte d'Azur, endeuillée par le décès de 18 personnes, suite aux intempéries survenues dans la soirée de samedi. Ce n'est pas toujours facile de prendre la plume pour parler d'un loisir ou d'un sport quand de telles tragédies se produisent. Amitiés aux azuréens...

Découvrez nos formules d'abonnements

Tout comme bons nombres de lieux, le golf de Terre-Blanche a été touché par les fortes pluies des derniers jour. Seul hic, ce week-end, le tournoi accueillait le Senior Tour et ses stars, comme l'italien Costantino Rocca, l'anglais Barry Lane, ou les français Roger Sabarros et Jean-François Remesy pour la seule manche française du circuit européen senior.

Ramené à seulement 36 trous, le parcours « Le Château » du golf de Terre Blanche aura nécessité plusieurs heures de travail avant d’être apte à fournir de bonnes conditions de jeu.

Saluons par la même occasion, le formidable travail des hommes de terrains qui oeuvrent sur les parcours français pour rendre le jeu possible malgré de fortes contraintes météos.

Dimanche, le tournoi a pu reprendre ses droits sur les tees 1 et 10, et décalés de 2 heures pour la première moitié du champ de joueurs.

Les 72 professionnels engagés regroupant à eux tous pas moins de 7 participations en Ryder Cup et 60 victoires sur le Tour européen, ont pu prendre le départ… sous un éclatant soleil typique de la Côte d'Azur !

C'est d'ailleurs tout le paradoxe de cette région qui à cette époque de l'année (octobre-novembreà peut être traversée par des pluies violentes sur des courts moments, pour laisser place à un soleil radieux.

Côté terrain, sans jamais concéder un point au parcours, Simon P. Brown poursuivait lentement mais sûrement son chemin vers la victoire entamé la veille.

Terre-Blanche a toujours bien réussi au leader !

Samedi, il s'est très bien accomodé des balles qui pitchaient plus qu'elles ne roulaient. Le britannique, leader du premier tour à -6, n’avait concédé sur la journée qu’un seul bogey sur le trou n°8. 

« Comme j’ai commencé au 10, c’était sur mon 17ème trou.  Je fais une mauvaise mise en jeu, du coup derrière je fais chip et prends 3 putts. C’est vraiment le seul point noir de ma journée parce qu’à part ça j’ai bien joué du début à la fin. Et puis j’ai eu aussi un peu de chance, il en faut toujours ! ». 

Sept parties devant lui Barry Lane lâchait les chevaux pour d’abord revenir à -5 après 12 trous, puis s’installer, un birdie sur le 13 et un eagle sur le 14 plus tard, à ses côtés en haut du tableau.

Avec son impressionnante carte de 64, il arrivait alors à point pour mettre un peu de suspense dans ce tournoi qui semblait promis d’avance à son compatriote.

« Quand on y regarde de plus près ce matin j’étais juste à 6 coups de la tête et à 4 du troisième. Tout était possible alors j’ai tenté des choses ; quelques fois ça marche et d’autres fois non mais aujourd’hui j’ai vraiment bien joué !

Pas aussi bien qu’au Winston Golf Senior Open en Allemagne où je boucle mon 3ème tour en 62, -10, dont un aller en -7, mais quand même !

Et puis, à ce moment précis, quand je sors du recording, ma position est plus confortable que celle de Simon parce que quand on est sur le parcours et que l’on voit un joueur qui a déjà terminé à sa hauteur, mentalement ça peut devenir plus difficile.

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre. »

Et il n’aura pas fallu attendre longtemps.

Solide dans son jeu, même si le score en a moins témoigné qu’au tour précédent,

Brown aura finalement maîtrisé son sujet de bout en bout.

N’apercevant la position du multiple vainqueur du Tour Européen et du Senior Tour lancé à ses trousses qu’après avoir déjà joué 11 trous, c’est sereinement qu’il a abordé le reste de son parcours.

« On était à ce moment-là tous les deux à - 8 et, depuis le temps que je connais Barry, je sais de quoi il est capable ! Je me suis alors mis comme objectif de finir à -10 pour sécuriser ma position et puis j’ai rentré deux jolis birdies sur les 13 et 15 pour cette victoire. Je suis vraiment heureux ce soir ! »

riviera2.jpg

Après un classement en milieu de tableau en 2013, une 8ème place l’an dernier, Simon P. Brown soulève finalement ce dimanche le trophée de la sixième édition du French Riviera Masters, s’offrant par la même occasion un bond en avant considérable dans le ranking du circuit.

Une opération particulièrement appréciable à l’approche de l’ultime événement de la saison : le MCB Tour Championship à l’île Maurice du 11 au 13 décembre prochain. 

Une édition qui ne sera sans doute pas aussi chahutée par les événements climatiques...

Le premier français est Jean-Pierre Sallat, 6ème à cinq coups du leader. Jean-François Remesy termine 32ème à +1.

Crédit photo : Getty Images

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1849
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.