Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Reverra-t-on Tiger Woods au départ du Masters d’Augusta ?

Tiger reviendra-t-il un jour au Masters ? Crédit photo : Mark Newcombe

Cela fait maintenant huit ans que Tiger Woods a gagné son dernier majeur, depuis il a rarement été vu avec un club de golf dans les mains. Même s’il semble aller mieux depuis quelques semaines, et qu’il sera simplement présent à la cérémonie du Masters, certains pensent qu’à quarante ans, il peut encore retrouver son niveau de jeu...Quelles garanties ont-ils ? La confiance en soi légendaire du tigre ? En attendant, il devrait encore manquer le Masters...

Découvrez nos formules d'abonnements

Quand on regarde ce qui s’est passé pour « le tigre » ces dernières années, entre ses blessures et ses évènements extra-sportifs, on peut légitimement douter de son retour au premier plan.

Il y a 99% de chances qu’il soit encore absent pour le Masters d’Augusta 2016, laissant la place à ses jeunes disciples, Jordan Spieth, Jason Day, Rickie Fowler, et Rory McIlroy.

Absent physiquement, son ombre plane pourtant au-dessus de ce tournoi qu’il a remporté à quatre reprises.

Le mauvais tournant dans sa carrière

Le soir du Thanksgiving 2009, l’image méticuleusement construite de Tiger Woods a été sérieusement écornée, pour ne pas dire brisée, dans un accident impliquant son seul véhicule à proximité de son domicile de Windermere en Floride.

La voix de la mère du champion est audible en fond de l’appel au 911, le service d’urgence : « qu’est-il arrivé ? », à ce jour cela reste toujours la question la plus épineuse dans la vie et la carrière sportive de Tiger Woods.

Le scandale engendré par cette nuit désordonnée a marqué une ligne de rupture dans la carrière de Tiger Woods.

On se souvient de l’année dernière et du « yips » qui a vu le joueur reconnu comme le meilleur pour le jeu court, lui faire quitter l’US Open sans passer le cut.

Peut-être que le plus grand joueur de tous les temps a tout simplement était trahi par son corps ?

Après avoir subi trois opérations chirurgicales en dix-neuf mois, aujourd’hui son retour n’est pas inscrit à son calendrier.

En décembre dernier, à l’occasion de son tournoi aux Bahamas, le Hero World Challenge, Tiger Woods a déclaré : « Il n'y a vraiment rien que je puisse espérer, je ne peux rien construire pour le moment.

Je vois juste jour après jour et semaine après semaine. Est-ce que la lumière est au bout du tunnel ? Je ne sais pas ».

Comme une cerise sur le gâteau, une bonne sauce sur 79 victoires…

Quant au bilan après 14 majeurs gagnés et 79 victoires sur le PGA Tour, il ajoute : « Je pense que tout ce qui pourrait s’ajouter, ce serait comme une cerise sauce au-dessus du gâteau ».

La résignation ressentie dans ses propos a fait frissonner le monde du golf.

« Oui, j’ai des craintes pour lui » a commenté Steve Stricker, un des rares joueurs du Tour avec qui Tiger Woods s’est entretenu dernièrement, « je ne pensais pas qu’un jour de tels mots sortiraient de sa bouche. Il semblait presque soulagé de ne pas avoir à jouer à nouveau… ».

En mars, Tiger Woods a fait quelques chips et quelques putts, ainsi que quelques swings décontractés avec un fer 9. Mais rien qui ne puisse présumer de sa participation au prochain Masters.

Un espoir beaucoup plus réaliste pour le champion qui est maintenant au 472 ème rang des joueurs mondiaux, est qu’il participe au dîner des champions, une prochaine étape vers une voie plus honorifique que compétitive.

Tiger Woods semble être prêt à vivre sa nouvelle retraite dans la magnifique maison de 60 millions de dollars à Jupiter Island en Floride, maison qu’il a conçue avec Elin Nordegren, mais que maintenant il habite la plupart du temps seul depuis son divorce en 2010.

D’après son propre aveu, il passe une grande partie de son temps à jouer chaque jour à des jeux vidéo. La maison de rêve de Tiger Woods est située sur une route étroite encadrée par l'océan Atlantique et la rivière Indian.

Le long de ce tronçon de South Beach Road, chaque maison est une forteresse, bien cachée derrière de hautes portes et des haies de feuillage.

Son isolement semble bien réel « Nous nous demandons tous à son sujet, comment peut-il être si seul ? » dit Stuart Appleby, joueur du tour et son ancien voisin à Windermere.

Tiger Woods a été aperçu avec ses enfants Sam et Charlie, en père attentif jouant au foot avec eux.

Quelques apparitions occasionnelles dans son restaurant chic le « Woods Jupiter », mais dans l’ensemble il reste en retrait de toute vie publique, en dehors d’une participation à une conférence de presse début mars, concernant la conception de parcours de golf aux alentours de Houston.

En Février, quand le Tour était à Palm Beach Gardens, en Floride, Jack Nicklaus avait organisé un dîner à son domicile pour l’équipe Américaine de la Ryder Cup, et Tiger Woods y avait fait une apparition surprise.

Aujourd’hui Tiger Woods a le même âge que Jack Nicklaus quand celui-ci a remporté l’US Open et le Championnat de la PGA (le dernier titre en majeur de l’Ours Blond au Masters venant six ans plus tard.)

Étant donné que Tiger Woods a déjà remporté quatre vestes vertes au Masters, et ceci avec trois swings de golf différents ! On ne peut pas totalement écarter un retour et une nouvelle victoire.

Peut-il encore reprendre son destin en main et battre le record Jack Nicklaus de dix-huit victoires en majeurs ?

La question reste entière : Qu'est-il vraiment arrivé ?

Pour répondre à cela, il est nécessaire d'examiner la vie, la carrière et la personnalité de Tiger Woods, avec tous ses défauts, ses contradictions et ses triomphes.

En novembre 2013, juste avant la President’s Cup en Afrique du Sud, Tiger Woods et Elin Nordegren alors sa petite amie, étaient en vacances avec Charles Howell III et son épouse Heather.

Woods voulait plonger en cage au milieu des requins grands blancs qui se nourrissent dans les eaux autour de l'île Seal, au large de la côte du Cap.

« Nous naviguions dans l'eau depuis sept ou huit heures, mais il n'y avait pas un requin à voir », se souvient Howell ».

« Tiger s’ennuyait. Il était vêtu d’une combinaison de plongée pour sauter dans la cage au cas où des requins viendraient, et tout à coup il saute dans l'eau. Il a décidé alors de nager vers l'île. Les gars sur le bateau sont stupéfaits, criant à Tiger de revenir, mais il continue de nager. Les phoques commencent à sauter et à crier autour de lui. Tiger continue de prendre son temps. Après ce qui semble être une éternité, il nage en faisant demi-tour et revient sur le bateau ».

Howell reprend l'histoire. « Il est juste différent des gens normaux », ajoute-il. « Il ignore totalement la peur ».

Sans doute le plus grand moment de Tiger Woods en compétition

Lors de la Presidents Cup, après quatre jours de matchs intenses, les deux équipes étaient à égalité 17-17. Les règles disent que dans ce cas, un joueur de chaque équipe sera envoyé dans une des séries éliminatoires pour la mort subite.

Jack Nicklaus, le capitaine américain, a bien entendu choisi Woods. Tiger venait de remporter sept des 11 grands championnats de la PGA depuis 1999 ainsi que l’US Open 2002.

Le capitaine de l'équipe internationale Gary Player choisi Ernie Els, qui jouait sur son sol.

Woods et Els après les deux premiers trous sont arrivés au troisième trou à la nuit tombante, c’était le trou numéro deux, un Par 3, sur le Fancourt Country Club.

Les deux joueurs sont sur le green, Els à 1,5 mètre du trou, Woods à 4,5 mètres. Tous les joueurs de chaque équipe sont tout autour du green.

Des années plus tard, Jerry Kelly dit: « Regardez mon bras, j’ai des frissons juste en y pensant. L’ambiance autour du green était électrique, et le putt de Tiger était absolument impossible. Il faisait pratiquement nuit. Je ne sais même pas comment il pouvait voir le trou. ».

Tiger Woods a rentré son putt, et Ernie Els, le sien ensuite.

Le match se termina par un match nul. Pour la plupart des vingt-trois golfeurs dont Els qui se trouvaient là, et qui ont vu Woods rentrer son long putt dans l’obscurité, cela reste le plus grand moment de Tiger Woods en compétition.

« Il savait qu'il allait le faire», dit Mike Weir, un membre de l'équipe internationale. « Il le croyait tellement, qu’il était manifeste que cela arriverait. Voilà probablement ce qui le distinguait plus que toute autre chose : Sa croyance… ».

A la question posée en titre de cet article, personne ne peut franchement apporter la réponse aujourd’hui, mais simplement espérer.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1221
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.