Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Relations entre chemin de club et position de la face du club à l’impact

Relations entre chemin de club et position de la face du club à l’impact

Nous vous proposons d'illustrer les différents coups de golf comme le push, le pull, le léger draw ou le léger fade, selon les données et la lecture que l’on peut en faire avec un radar de mesure. Si pour vous, le swing de golf, et surtout la trajectoire des balles vous laissent parfois perplexe, cet article pourrait bien vous éclairer. 

Sommaire de l'article

  1. Comprendre les principales données d’un swing au trackman? 
  2. Dans le cas du draw
  3. Dans le cas du fade
  4. Dans le cas du push ou coup de golf directement tapé à droite de la cible
  5. Dans le cas du pull ou coup de golf directement tapé à gauche de la cible
  6. La compréhension des mesures d'un radar aide à la connaissance du swing

Comprendre les principales données d’un swing au trackman? 

Une règle à connaître : Pour que la trajectoire d’une balle de golf se courbe pendant son vol, il faut que la direction de la face diverge par rapport à la direction prise par le club sur son chemin pour atteindre la balle. 

Plus simplement, la face du club est orientée par exemple à gauche, alors que le chemin du club se dirige à droite. A partir de là, vous obtenez une trajectoire incurvée, par opposition à une trajectoire totalement droite. 

Vous comprenez ici que pour taper un coup droit, il faut que la face de club et le chemin soient au moins orientés dans la même direction. 

Depuis l’apparition et le perfectionnement des radars de mesures tel que le Trackman ou le FlightScope, nous avons beaucoup appris sur le vol de la balle de golf. 

Parmi les éléments mieux appréhendés, on retrouve le fait que la balle de golf démarre son trajet dans la même direction que celle empruntée par la face du club, puis, et seulement après, se courbe, quand il y a distorsion entre la direction de la face, et le chemin du club. 

Pour entrer dans les détails et mieux comprendre les interactions entre face et chemin de club, nous vous proposons d’illustrer quelques types de coups bien connus par la plupart des golfeurs, et de vous montrer quels chiffres il faut analyser sur un trackman, car bien souvent, pour ceux qui ont la chance d’utiliser ce type d’outils de manière occasionnelle ou régulière, vous n’avez pas forcément eu l’explication sur la richesse de toutes les données. 

S’il est assez facile de comprendre les indicateurs de vitesse de swing, de vitesse de balle, de distance au carry ou à la roule, tout comme le taux de spin ou encore le loft dynamique, ici, nous allons parler d’angle de face en degrés et angle de chemin de club en degrés, et de plages d’écarts entre ces deux indicateurs avec les conséquences sur la trajectoire de la balle. 

Précisons que pour établir ces données, nous sommes partis de coups tapés dans le centre de la face. 

En effet, pour ne pas compliquer la démonstration, nous n’avons pas souhaité prendre en compte des coups frappés hors centre de la face, à savoir trop en haut, ou trop bas, ce qui pourra faire l’objet d’un autre article. 

Dans le cas du draw : 

Dans ce cas d’un coup de golf qui fait démarrer la balle très légèrement à droite de l’axe central du fairway que l’on vise, et qui veut que la balle commence à produire une courbe, à savoir une balle qui commence à tourner légèrement vers la gauche pour finir très légèrement à gauche de notre axe central (une autre façon de pratiquement taper un coup presque droit), on constate ci-dessus que le chemin du club suit une trajectoire intérieure de 4.9° par rapport à la trajectoire idéale (0°). 

leger-draw.jpg

donnees-draw.jpg

Pendant le même temps, la face du club au moment de l’impact a été mesurée à 2.1° sur la droite de la cible. 

Quand la face est en fait dans une direction plus à gauche que le chemin du club (les deux étant toutefois à droite de la cible), la balle commence alors son parcours à droite de la cible avant de s’incurver pour revenir sur cette même cible. 

Retenez que pour faire du draw, il faut taper une balle de golf avec une face ouverte pour que la balle commence son chemin sur la droite. 

Dans le cas du fade :

La balle part à gauche de la cible, courbe et termine légèrement à droite de sa trajectoire de départ, tout en restant dans un axe assez central. Il s’agit encore ici d’un coup assez droit par opposition au slice, au hook ou encore le push ou le pull qui sont des coups qui s’éloignent fortement d’une trajectoire centrale entre le joueur et la cible. 

leger-fade.jpg

donnees-fade1.jpg

Pour le léger effet de fade, le chemin de club est dans notre exemple de -3.5° de l’extérieur vers l’intérieur.

La face du club est de -2.2 degrés à gauche de la cible. 

Dans ce cas, le chemin du club est plus à gauche que la direction de la face (soit un écart de 1.3°).

Une donnée que l’on retrouve sur les statistiques fournies par le trackman sous l’appellation : Face to path (une mesure de la relation). 

Ici, comme pour tout coup incurvé, il y a une distorsion entre face et chemin.

Retenez que pour produire un fade, il faut que la face soit légèrement fermée pour que la balle commence sa trajectoire légèrement à gauche de la cible. 

Intéressons-nous maintenant à la compréhension des coups que nous pourrions qualifier de rater. 

Ceux que nous n’aimons pas produire sur un tapis de practice, ou pire sur le parcours, le direct droit ou le direct gauche. 

Dans le cas du push ou coup de golf directement tapé à droite de la cible sans que la balle ne revienne jamais dans l’axe… 

Parfois, il peut arriver qu’un joueur qui souhaite taper une balle en fade ouvre beaucoup trop la face. C’est un élément à comprendre dans la distorsion de trajectoire d’un coup de golf. 

Plus la relation entre la direction de la face et le chemin du club est distordue, et plus l’impact sur le vol de la balle est important avec un décalage fort entre la trajectoire souhaitée, et la trajectoire finalement réalisée. 

push.jpg

donnees-push.jpg

Dans notre exemple, la face est ouverte à 11.8 degrés sur la droite de la cible, alors que le chemin de club n’était que de -1.2 degrés, soit très légèrement extérieur-intérieur. 

Dans ce cas, on comprend bien que ce n’est pas le chemin du club qui est responsable du push, mais bien l’écart entre 11.8 degrés d’ouverture positive de la face, avec un 1.2 degrés de fermeture du chemin de club, soit 13 degrés pour la mesure de relation Face to path. 

Et plus ce chiffre sera élevé, et plus la courbure de la balle pendant son vol sera importante. 

Retenez que quand la face est trop à droite de la cible, la balle va démarrer sa trajectoire trop loin de la cible sur sa droite. 

Dans le cas du pull ou coup de golf directement tapé à gauche de la cible sans que la balle ne revienne jamais dans l’axe… 

Frapper un coup en draw n’est pas toujours quelque chose de facile à réaliser, surtout sur le parcours, quand ce coup est indispensable pour atteindre un green sur un trou en dogleg...et donc préssurant pour le joueur.

C’est d’autant plus difficile pour les golfeurs qui ont une tendance naturelle à laisser finir leurs clubs sur la gauche du chemin de club.

Il est pratiquement impossible de séquencer le release d’un club de golf à l’impact quand nous parlons d’un instant qui dure un temps infime, et même pas un dixième de seconde.

Cependant, pendant cet infime laps de temps, il peut arriver que le club déplace la face trop à gauche de la cible et du chemin, ce qui provoque le pull.

pull.jpg

donnees-pull.jpg

Dans notre exemple, le chemin du club est intérieur de 4.5 degrés tandis que la face est positionnée à -8.5 degrés sur la gauche de la cible, ce qui créé  une distorsion de -13 degrés entre la face et le chemin. Résultat, la balle part très à gauche, et reste dans une direction très à gauche de la cible. 

Retenez que la clé est dans le fait que la face du club peut sortir en fin de mouvement à gauche du chemin, mais surtout pas à gauche de la cible. 

La compréhension des mesures d'un radar aide à la connaissance du swing

Ces exemples doivent vous permettre de mieux comprendre les statistiques fournies par un radar de mesure concernant les trajectoires de vos balles de golf, et rappelez-vous que nos exemples, sont basés sur des coups tapés dans le centre de la face, et non pas décentrés. 

Eléments qui peuvent ajouter encore d’autres perturbations sur le vol de la balle de golf.

Si une balle est tapée trop à gauche ou trop à droite du centre de la face, cela peut ajouter des effets qui peuvent soit s’annuler ou soit aggraver les conséquences par rapport à la cible. 

De ce point de vue, il peut être intéressant d’utiliser de temps en temps de petites étiquettes de marquages de faces pour constater réellement vos points d’impacts, et la qualité de votre centrage de balle.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2654
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.