Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

Hackgolf: Réinventer l’expérience du jeu et développer le golf !

Comment développer le jeu de golf pour plus de fun ?

Désormais, il n’est plus possible de parler de golf sans parler de plaisir de jouer. Ce sport qui est au départ une activité requérant beaucoup de compétences diverses comme la technique, le physique, le mental et la stratégie est devenu si complet, qu’il décourage parfois les nouveaux pratiquants et les jeunes.

Enfin, c’est décidé ! L’industrie du golf emmené par le charismatique, Mark King, pdg de TaylorMade Golf va se lancer dans une vaste réflexion et auto-critique, pour amener ce qui manque le plus au jeu : des idées innovantes pour régénérer le jeu de golf, et lui donner un nouveau souffle.

Dans un contexte où il n’est plus possible de contester l’exode massive de golfeurs aux USA et en Europe, soit des joueurs qui arrêtent le golf. Lors du PGA Merchandise Show, les personnalités les plus influentes de la filière golf ont lancé une initiative pertinente pour lutter contre la phrase « J’arrête le golf, c’est trop difficile ! »

Comment faire pour assurer la croissance du jeu de golf dans le monde ?

Telle était la question posée par la première conférence du PGA Merchandise Show d’Orlando, ce 22 janvier 2014.

Premier effet d’annonce important : TaylorMade,  par la voix de Mark King va investir près de cinq millions de dollars  dans le but de collecter, et examiner toutes les nouvelles idées possibles pour permettre le développement de la pratique du jeu de golf.

Convention au PGA Merchandise Show 2014

Il s’agit d’un plan d’action sur cinq ans qui trouve sa première pierre dans un site internet appelé hackgolf.org

Le verbe « to hack » en anglais est traduit sur le site par « Improviser quelque chose de nouveau mais hautement productif ! »

Qui mieux que TaylorMade, les champions du monde de l’innovation et la communication de cette innovation pour porter un tel projet ?

Réflexe sain d’un leader qui pèse 1,7 milliards de dollars de chiffres d’affaires, et plus de 50% de part de marché, qui pense lui-même aux menaces qui pèsent sur sa propre croissance.

Au rythme actuel des effets primaires et secondaires de la crise économique qui touche le monde, les golfeurs sont moins nombreux, ont moins de moyens, et moins de temps pour pratiquer ! Et ce même si la reprise semble pointer le bout de son nez !

Pour TaylorMade, comme pour tous les autres acteurs de l’industrie, l’avenir ne sera pas rose, s’il n’y pas réaction face à ces enjeux.

Les constats : un recul massif du nombre de golfeurs

Aux USA, le nombre de golfeurs a brutalement baissé de 30 millions à 25 millions, et plus préoccupant, la catégorie d’âges des 18-34 ans est la plus en retrait.

30% de moins depuis le pic des années 80 !

Les jeunes sont les plus touchés par les problématiques d’emplois et de pouvoirs d’achats, mais aussi de manques de temps, notamment pour les jeunes parents.

Tout le monde s’accorde pour dire qu’un golfeur ou une golfeuse qui devient parent, abandonne la pratique du golf pour au moins quelques années, et même quand l’emploi ou l’argent ne manque pas !

Faire du golf un sport qui ne soit pas seulement accessible par les pros

Pendant près d’une heure et demie, Mark King a emmené plusieurs intervenants sur ce débat visant réenchanter la pratique du golf.

Accompagné par Ted Bishop, le Président de la PGA américaine, Joe Beditz, directeur de la National Golf Foundation, et Gary Hamel, King a animé le débat pour lancer les premières réflexions sur ce qui menace le développement du golf.

Des centaines de spectateurs ont assisté à cette convention, la plupart des pros de la PGA qui étaient d’accords avec Mark King pour admettre que le jeu manque d’idées innovantes.

Et cette fois, King n’était pas là pour parler de produits ou de clubs, mais bien d’un manque de souffle nouveau sur le jeu.

« Je parle d’un manque d’idées nouvelles, de nouvelles motivations, de nouvelles raisons de sortir de chez soi pour aller jouer au golf ! »

Tels ont été les mots de King pour poser le débat, dont tout le monde est en réalité conscient, sans réellement savoir quelle réponse apporter isolément.

C’est pourquoi, l’initiative de King a de grandes chances de réussir.

De par sa stature, son image de « Steve Jobs » du golf, la puissance de son entreprise, il a la capacité d’entraîner toute une filière à réfléchir sur elle-même pour qu’elle se réforme.

Et ce ne sont pas que des paroles en l’air !

Sur les 18 prochains mois, King va investir 1,5 millions de dollars dans cet effort de réflexion.

Le PGA Merchandise Show était donc un très bon endroit pour entamer ce projet.

Les milliers de pro de la PGA peuvent être les premiers relais de l’innovation auprès de l’ensemble des joueurs amateurs.

Réinventer l’expérience du golfeur !

Une nouvelle volonté qui correspond à une saine prise de conscience de ces Américains, connus pour leurs pragmatismes, qui peut réellement déboucher sur une nouvelle vague de croissance de la pratique du golf dans le monde, surtout tenant compte de l’échéance du retour du golf aux Jeux Olympiques de Rio.

Mark King, l'agitateur d'idées du golf mondial

Visiblement, tout le monde pourra compter sur Mark King qui ne semble pas prêt de laisser retomber ce sujet, n’hésitant pas à se mettre en première ligne.

Sachant qu’il sera attendu par certains sur les questions de respect des traditions du jeu, King aura besoin de faire des propositions qui amènent un vent nouveau tout en tenant compte de l’histoire du jeu.

Cependant, une partie de la pertinence de son initiative viendra du fait que les idées à venir ne seront pas nécessairement sa propriété, mais surtout celles des joueurs, ces millions d’anonymes qui font que le golf existe toujours.

Le principe du site hackgolf.org fonctionne sur le principe du crowdsourcing. Pour traduire littéralement, c’est la foule qui alimente !

Comme l’a expliqué Gary Hamel «Nous avons besoin d’ouvrir le débat au plus grand nombre, au lieu de continuer à innover en allant toujours dans la même et seule direction. Quand c’est le cas, l’innovation fait en réalité du surplace. »

Sans doute a-t-il été inspiré par les précédentes tentatives de réflexions ou surtout d’actions visant à ramener le public vers le golf qui ont échoué.

Comme par exemple aux USA, « Tee it forward, ou Get Golf ready et First tee » comparable en France aux opérations « Tous au golf » qui ont coûté des millions de dollars à l’industrie, et bien qu’elles aient amené de nouveaux joueurs, la participation a finalement baissé à chaque strates de catégories sociaux-professionnelles.

Toujours aux USA, quand en 2000, 399 parcours de golf ouvraient leurs portes, en 2012, ce nombre est tombé à ...14 !

Et King de reprendre ces chiffres « Nous devons reconnaitre le fait que nous (la filière golf) n’avons pas été capable de résoudre ce problème d’exode massifs des golfeurs. Les esprits les plus traditionnalistes résistent, car nous n’avons pas donné la parole aux gens, pour qu’ils partagent leurs idées, et nous aident à renverser la tendance. »

Optimiste, Ted Bishop a déclaré «  Nous n’avons pas la réponse, mais le fait de solliciter la collectivité et la créativité de millions de golfeurs qui aiment ce jeu autant que nous, va certainement nous aider à trouver la solution. Par la suite, nous les industriels du golf devront démontrer courageusement, comment implanter des solutions innovantes, et parfois à l’encontre des traditions. »

Un beau programme qui donne un souffle d’optimisme pour le développement du golf en France, car dans notre sport, il faut bien admettre que les Américains sont les locomotives du jeu.

Pragmatiques, ils sont tout à fait capables de réinventer l’expérience du jeu pour insuffler une nouvelle phase de croissance !

Crédits photos : TaylorMade Golf et Alexandre d'Incau, envoyé spécial JeudeGolf.org à Orlando

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2421
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.