Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

RBC Heritage 2015: Jim Furyk renoue enfin avec la victoire

RBC Heritage 2015: Jim Furyk renoue enfin avec la victoire

« Avec ce cri de victoire que j’ai laissé échapper, j’ai mis fin à quatre ans et demi de frustration ! » Tels ont été les premiers mots de l’américain Jim Furyk, vainqueur du tournoi PGA Tour de Harbour Town, le RBC Heritage qui une semaine après le Masters d’Augusta délivre une toute autre veste…en tartan cette fois ! 

Quatre ans et demi que l’on n’avait plus vu Jim Furyk remporter un tournoi de golf professionnel !

Une éternité pour ce golfeur au swing si atypique mais tellement talentueux, il lui aura fallu cent départs et deux trous de play-offs supplémentaires pour finalement mettre fin à cette très longue série.

Quelle détermination et quelle énergie de la part de ce golfeur de 44 ans qui a remporté ce dimanche, sa 17ème victoire sur le tour américain ! 

Il a gagné des millions. Il a gagné un US Open. Il a été intégré dans de célèbres jeux vidéo de golf, et la motivation est toujours intact ! 

Mais plus important, il continue de très bien jouer au golf, et ce malgré le fait qu’il doive se battre tous les week-ends contre des gamins de 21 ans, tel que Jordan Spieth qui frappe plus fort, et ne se demande pas encore combien de massages du dos seront nécessaires pour supporter les heures d’entraînements au practice. 

Bien qu’il n’ait pas gagné pendant quatre ans, Jim Furyk a souvent été tout près d’y parvenir, en rendant parfois des cartes de scores stratosphériques comme au BMW Championsip en septembre 2013 avec un 59 incroyable ! 

Ce dimanche, il s’est encore distingué en rendant une carte de 63, soit moins huit sous le par. 

Et encore, pendant le play-off qui l’a opposé à Kevin Kisner, il a ajouté deux birdies de plus à sa collection.

Parti avec deux coups de retards dimanche, il a pris les commandes dès son aller en ayant déjà joué moins six alors que dans le même temps, Troy Merritt, leader la veille a encore laissé filer une bonne opportunité de remporter son premier tournoi PGA.

Merritt terminera finalement seul troisième, alors que Kevin Kisner aura été le seul à réellement mettre la pression sur Furyk en remontant trois coups de retard au retour afin d’accrocher ce fameux play-off.

Génial au putting, Furyk a rentré le dernier bon putt à trois mètres cinquante pour venir à bout de son jeune rival qui jusqu’à présent n’avait jamais été aussi loin dans un tournoi du PGA Tour. 

Jim Furyk master de putting

Victorieux, Furyk est apparu plus enragé que content, et plus combatif que dans la célébration d’une simple victoire. 

Ce deuxième succès pour lui au RBC Heritage est bien le symbole d’un bonhomme qui s’est battu intensément pendant de longs mois pour renouer avec la victoire, et repousser les limites. 

Notamment celle de l’âge, car passé 40 ans sur le tour, les succès se font plus rares. C’est statistique ! 

Cependant, la génération des Woods, Furyk, Mickelson n’a pas encore envie de passer son tour.

Ils ont le talent pour faire durer le plaisir. 

Du temps à passer depuis sa dernière victoire qui n’en était pas la moins importante au Tour Championship 2010, remportant au passage la Fedex Cup, probablement avec l’US Open, un de ses plus beaux succès chez les professionnels. 

Jordan Spieth était alors inconnu du grand public. Les USA tenaient toujours la Ryder Cup, et McIlroy n’avait encore jamais remporté de Majeur. 

Depuis 2010, Furyk a démarré 99 tournois du PGA Tour, et réussi à terminer 31 fois dans le top 10 (un tiers des tournois disputés), il a laissé filer 9 victoires après avoir mené après 54 trous, et encore récemment à Pebble Beach. 

Il a terminé sept fois deuxième. Il est passé de la 61ème place mondiale à la cinquième ce matin, et a gagné 14 millions de dollars durant cette période, la moins prolifique de sa carrière ! 

Ce dimanche, alors qu’il avait encore réussi à rentrer neuf birdies dans sa partie, il a bien failli encore se faire dépasser pour la victoire. 

Le jeune Kevin Kisner a rentré un dernier birdie sur le 72ème et dernier trou du tournoi pour forcer Furyk a livré un énième play-off.

Le jeune Kevin Kisner a rentré un dernier birdie sur le 72ème et dernier trou du tournoi pour forcer Furyk a livré un énième play-off. 

Kisner n’a rien lâché jusqu’au deuxième trou de play-off ! 

Et il faut dire que Furyk est plutôt à l’aise sur le parcours d’Harbour Town, un links de 6493 mètres dessiné par Pete Dye en bord de mer, à Hilton Head, un coin très chic de Caroline du Sud.

Déjà vainqueur en 2010, Furyk n’a jamais été un très long frappeur au drive. Même quand il avait gagné son US Open en 2003, il n’était déjà  pas dans le même registre qu’un Bubba Watson.

Aujourd’hui, il n’est que 192ème pour la distance au drive avec une moyenne à 251 mètres.

Il démontre avec cette nouvelle victoire qu’il n’est pas toujours utile de cogner comme un malade, et que rien n’est mieux qu’un coup droit sur un terrain étroit.

Parfois dépassé de 40 mètres par les plus jeunes joueurs, Furyk a toujours su jouer droit sur les fairways les plus resserrés, et c’est ce qui lui a permis de s’imposer déjà deux fois à Harbour Town.

« En dehors des Majeurs, c’est mon tournoi et mon parcours préféré ! » Et sans doute encore un petit peu plus maintenant qu’il compte deux victoires.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1412
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.