Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Qui sera le principal rival de Rory McIlroy en 2015 ?

Qui sera le principal rival de Rory McIlroy en 2015 ?

Après avoir remporté deux majeurs en 2014 pour porter son total à quatre alors qu’il n’ a seulement que 25 ans, sans oublier la Ryder Cup, et la Race To Dubai, le numéro un mondial, Rory McIlroy est désormais l’homme à battre sur les greens. Qui pourra désormais lui contester la suprématie mondiale ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Présentement, nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère pour le golf professionnel.

Après l’époque Palmer, Nicklaus, Player, celle de Faldo, Norman, Ballesteros, puis la longue période de domination de Tiger Woods, notre sport s’apprête à ouvrir une nouvelle page de son histoire avec une nouvelle génération de jeunes talents, à commencer par Rory McIlroy.

Sommaire de l'article sur la rivalité au sommet de l'élite du golf professionnel

Loin d’enterrer Tiger Woods qui est justement de retour à la compétition cette semaine, lui qui a 39 ans a encore de belles années de golf devant lui, nous assistons depuis quelques mois à l’avènement d’une nouvelle fournée de golfeurs de talents qui vont peu à peu éclipser les quarantenaires que sont Phil Mickelson, Steve Stricker, Padraig Harrington, Darren Clarke, Jim Furyk, Lee Westwood…

Ils ont pour nom Jordan Spieth, Victor Dubuisson, Jason Day, Patrick Reed ou encore Rickie Fowler.

Les américains rêvent d’un nouveau tiger en la personne de Jordan Spieth

Le week-end dernier, c’est l’américain Jordan Spieth qui s’est mis en lumière en remportant le plus important tournoi australien, cher à Adam Scott.

Un succès marqué par un finish impressionnant en seulement 63 pour les 18 derniers trous !

spieth2.jpg

Le golf professionnel comme tous les grands sports se nourrit de grandes et belles rivalités.

McIlroy compte déj quatre majeurs à son actif alors qu’il n’a que 25 ans. Il a ainsi rejoint un club très fermé composé de Tiger Woods, Jack Nicklaus, et Bobby Jones, ce qui permet de mesurer la portée de son exploit, et lui prédire un avenir en or.

En plus de ses victoires dans les tournois les plus importants, le nord-irlandais a remporté 14 victoires autour du monde.

Du strict point de vue du palmarès, l’américain Jordan Spieth est encore loin du compte, puisque son succès australien n’est que le deuxième de sa carrière, soit autant que Rickie Fowler, l’autre grand espoir du golf mondial, ou une de plus que Victor Dubuisson.

L’australien Jason Day, champion du monde de match-play compte quant à lui trois victoires.

Tous ses garçons ont de fortes chances d’être les prochains rivaux de McIlroy dans les années à venir, bien qu’aucun n’est de près ou de loin, le palmarès du nord-irlandais.

Histoires de rivalités, le prochain big-five

McIlroy, Spieth, Day, Dubuisson et Fowler seront peut-être le prochain big-5 du golf mondial comme Woods, Els, Goosen, Mickelson et Singh ont incarné ce classement symbolique dans les années 2000.

Pour autant, l’histoire a déjà démontré que les grandes rivalités sportives ne s’arrêtaient pas à de simples questions d’âges.

Jack Nicklaus avait dix ans de moins que Palmer quand il a commencé à le concurrencer. Et Tom Watson était plus jeune de neuf ans quand il a commencé à s’opposer à Nicklaus.

Si on s’arrête sur le classement mondial actuel, derrière McIlroy, Henrik Stenson, Adam Scott, Bubba Watson et Sergio Garcia ont tous plus de 30 ans.

Et ils peuvent encore tous espérer gagner un ou plusieurs majeurs, voir reprendre la place de numéro un.

Sans parler de Woods qui a longtemps dominé, et eu plusieurs rivaux en fonction des années : Ernie Els, David Duval, Phil Mickelson, Padraig Harrington et même Vijay Singh qui fût numéro un mondial au beau milieu de la plus forte domination du tigre, et avant ses problèmes conjugaux.

Qui parmi les jeunes pour se porter au niveau du plus fort ?

Alors que la saison 2014 touche à sa fin, la question que nous nous posons est en fait quel golfeur de moins de 30 ans sera en mesure de rivaliser avec McIlroy dès l’an prochain ?

De l’aveu même du champion, Rickie Fowler pourrait bien être celui qui s’approche le plus du bon profil.

« Il suffit de voir comment il a joué les majeurs cette année pour se faire une idée de son potentiel. » Ces mots sont ceux de McIlroy, lui-même !

swing-fowler-golf.jpg

Effectivement, Rickie Fowler a rejoint Woods et Nicklaus au palmarès des seuls golfeurs qui ont déjà réussi à se classer au moins une fois dans le top-5 de tous les majeurs, à savoir le Masters, le British, l’US Open, et le PGA Championship.

Il ne lui manque plus que d’en remporter un pour s’imposer comme l’un des meilleurs golfeurs de la planète.

Aux yeux du numéro un mondial, Jordan Spieth est aussi un de ces joueurs qui peuvent marquer les vingt prochaines années, notamment en majeurs.

A seulement 21 ans, et pour sa seconde année pleine sur le tour, le jeune américain a marqué les esprits au Masters et au Players Championship, deux des plus gros rendez-vous du calendrier pour réaliser une des meilleures saisons en tant que rookie depuis un certain Tiger Woods.

Déjà vainqueur du John Deere Classic, Jordan Spieth est très suivi par les médias américains qui lui prédisent un bel avenir.

Une rivalité qui peut échapper au prisme du temps

La rivalité entre deux grands golfeurs peut prendre plusieurs formes, et ne se limite pas toujours dans un certain laps de temps.

Nicklaus et Palmer ne se sont pas affrontés directement et autant que leurs légendes pourraient nous le faire croire.

Greg Norman et Nick Faldo se sont succédés au rang de numéro un mondial, sans jamais vraiment avoir été au top en même temps.

Quant à Woods, son plus grand rival sur la durée, Phil Mickelson, a tout de même remporté le deuxième plus grand nombre de victoires sur le PGA Tour (42) et cinq majeurs.

Il y a donc plusieurs définitions de la notion de rivalité sportive.

Quelques mois plus tôt, des journalistes américains avaient demandé à Jordan Spieth, qu’est-ce qui pourrait en faire un rival sérieux pour le titre de numéro un mondial ? Il avait répondu « Remporter des majeurs ! »

Mais avant cela, il avait admis qu’il lui fallait remporter d’autres tournois comme pour gravir des échelons vers le sommet.

En remportant l’Australian Open, Jordan Spieth a sans doute gravit une marche vers son objectif.

Désormais, onzième mondial, l’américain sait que pour prendre le fauteuil de numéro un, il lui faudra au moins remporter un ou deux majeurs.

Dans un autre registre, Rickie Fowler, qui junior était déjà opposé à McIlroy, n’a plus gagné sur le tour depuis deux ans, ce qui lui a fait dire après le PGA Championship remporté par son rival « McIlroy a clairement une marche ou deux d’avances sur moi. »

On pourrait ajouter…quatre puisque c’est l’écart entre Rory et Rickie en termes de victoires en majeurs.

Pourtant, dans un passé très récent, les deux hommes étaient à des niveaux très semblables, notamment au moment de la Walker Cup 2007 où ils se sont affrontés dans leurs équipes respectives, Europe contre Etats-Unis.

Les moins de trente ans ont déjà commencé à prendre le pouvoir

Issu de la même génération, Fowler et McIlroy nous promettent donc d’être rivaux pour un grand nombre d’années, surtout si l’américain monte en puissance.

« Il y a beaucoup de joueurs qui ont moins de 30 ans dans le top 50 mondial. Si Rory trace déjà son propre chemin, je pense que certains d’entre nous vont réussir à récolter quelques victoires. » dixit Fowler, conscient que son temps et celui de ses camarades est venu.

Une prédiction qui nous intéresse, nous français, dans la mesure où Victor Dubuisson et Alexander Levy sont dans cette liste de potentiels grands joueurs en devenir.

levy_20141204-230917_1.jpg

Dubuisson a explosé le premier fin 2013 en remportant l’Open de Turquie, et puis, surtout en finissant brillamment deuxième des championnats du monde de match-play en Février.

Levy en remportant le Volvo China Open, et l’Open portuguais pour être aux portes du top-50 et d’une première participation au Masters en 2015.

Sans qu’on s’en rende vraiment compte, surtout parce qu’en début de saison, Miguel Angel Jimenez battait le record du joueur le plus âgé à remporter un tournoi de l’European Tour (à plus de 50 ans), la nouvelle génération est plus que sur le point de prendre le pouvoir.

Les moins de 30 ans sont les principaux animateurs du tour et l’avenir leur appartient.

En conclusion, McIlroy aura fort à faire contre plusieurs types de rivaux.

Les jeunes Spieth et Fowler devraient être ceux qui lui opposent la plus longue résistance dans le temps. Dubuisson et Levy devraient pouvoir s’en approcher.

Woods, Stenson, Scott n’ont pas encore dit leurs derniers mots.

L’histoire qui reste à écrire promet de connaître de beaux rebondissements, même si on doute qu’un seul golfeur dominera autant que Woods a su le faire pendant les quinze dernières années, surtout si cette concurrence est aussi diverse que celle que s’apprête à vivre l’actuel numéro un mondial.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1971
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.