Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Brooke Henderson: D'une première victoire au Canada à un statut de favorite en majeur

Portrait d'un grand espoir du golf féminin en mesure de rivaliser avec les joueuses du continent asiatique, et notamment dans quelques jours sur le parcours du Evian Championship 2018.

Brooke Henderson a brillamment représenté le Canada lors de son Open national, le dimanche 26 août 2018. Après des années de défaites des canadiennes, Brooke Henderson a été en mesure de remporter ce tournoi sur ses terres. Âgée de seulement 20 ans, en obtenant cette première place, elle change l’histoire du golf canadien, d’autant plus que le circuit de la LPGA ne s’arrête qu’une seule fois au Canada cette année. Portrait d'un grand espoir du golf féminin en mesure de rivaliser avec les joueuses du continent asiatique, et notamment dans quelques jours sur le parcours du Evian Championship 2018.

Découvrez nos formules d'abonnements

Brooke Henderson est la première canadienne à remporter son épreuve nationale depuis 1973, année où Jocelyne Bourassa avait remporté l’épreuve.

Ce n’était pas le ciel couvert et les pluies intermittentes qui donnaient aux spectateurs des frissons.

Au cours du dernier tour au Wascana Country Club à Regina. Brooke Henderson a réalisé un score de 7 coups sous le par, qui lui a permis de mettre fin à 45 ans de frustrations pour les amateurs de golf féminin canadien.

Elle a gagné avec 4 coups d’avance sur Angel Yin avec un total de 267, soit 21 coups sous le Par pour la semaine. 

Le final était plus qu'impressionnant. C'était émouvant de voir les fans saluer la performance de Brooke Henderson, un grand moment de fierté patriotique.

Jerry Foltz de Golf Channel a ainsi déclaré sur Twitter que l’ovation que Brooke Henderson a reçue sur le 18e trou était « la plus impressionnante » qu’il ait vue lors du dernier trou de tous les tournois qu’il avait couvert.

La victoire de Brooke Henderson est devenue un triomphe national, mais c’était aussi plus fondamentalement une affaire de famille.

Sa sœur Brittany, son cadet, ainsi que son père et sa mère, étaient parmi les premières personnes à l’accueillir après le putt final.

Son père, gardien de but au Hockey avait influencé le début de carrière de sa fille... dans le hockey. Elle a finalement préféré le golf, et à en juger par son début de carrière tonitruant, elle a plus que bien fait.

A ce stade, elle compte 7 victoires sur le circuit féminin dont déjà un majeur, le KPMG Women's PGA Championship remporté en 2016.

Joueuse très régulière, elle passe la majorité des cuts des tournois où elle s'aligne, et n'est d'ailleurs pas avare de son temps sur les parcours.

En 2017, elle avait disputé 30 tournois pour 28 cuts passés, ce qui lui a permis d'enregistrer pas moins de 8 top-10.

Deuxième plus jeune joueuse de l'histoire à avoir remporté un majeur après Lydia Ko, Brooke Henderson est en plus d'être très constante, capable de jouer très bas comme en témoigne deux cartes de 63 rendues l'an passé.

Brooke Henderson est en train de devenir une icône pour les canadiens, et cela depuis qu'elle a rejoint le circuit de la LPGA en 2015.

Nous l'avions découvert cette même année à l'occasion du tournoi à Evian.

Brooke Henderson. Crédit photo Ping

Sa famille a joué un rôle central dans les moments difficiles que Brooke Henderson a dû surmonter plus tôt cette année. En deux mois environ, ses deux grands-pères sont décédés.

Lorsque Robert Moir est décédé en juin, Henderson s’est retirée de l’U.S. Women’s Open pour être avec sa famille en deuil. Lorsque Clem Henderson est décédé en août, Brooke était en Angleterre au Ricoh Women’s British Open.

« J'ai vraiment l'impression que c'était censé être cette semaine », a déclaré Brooke Henderson. 

La jeune joueuse a poursuivi sa saison, et 2018 s'annonce aussi bien que 2017 avec déjà deux victoires. 

Les canadiens remercient Brooke d’avoir sorti le Canada de son relatif anonymat dans le golf international, en considérant qu’aucun canadien n’a remporté de titres importants depuis Stephen Ames ou Mike Weir (vainqueur du Masters en 2003) et alors que Graham DeLaet, un des meilleurs golfeurs canadiens actuellement sur le tour, peine à obtenir sa première victoire sur le PGA Tour.

Le Canada est pourtant l'un des plus grands pays de golf dans le monde avec près de 5 millions de joueurs et joueuses.

À la fin du tournoi, Henderson a esquissé un sourire alors qu'elle se dirigeait vers le 18ème green avec comme perspective un putt de birdie, et alors, elle laissa passer un bref moment, comme si elle avait envie que le temps se fige, et faire durer l'instant.

« C'était la première fois de la journée que je pouvais vraiment respirer profondément et me rendre compte que j'allais être sur le point de gagner », a-t-elle expliqué.

« Ce sentiment de pouvoir lâcher parce que je n'avais pas été stressée, mais que je voulais tout simplement gagner, était agréable. C'était probablement le tournoi que je voulais le plus gagner un jour ».

Ce qui a suivi a été un tourbillon de médias, des autographes, et des messages de félicitations sur son téléphone.

Brooke Henderson a admis ne pas avoir bien dormi après sa victoire, en partie parce qu'elle avait rêvé la nuit qu'elle n'avait pas gagné, et qu'elle devait continuer à jouer.

Le fait que seulement trois autres golfeurs canadiens aient gagné un Open à domicile depuis 1954 témoigne de la difficulté.

Une chose étonnante à propos de la victoire de Brooke Henderson pourrait être cette statistique fournie par le LPGA Tour pour cette saison :

Brooke Henderson est devenue la troisième golfeuse à remporter une épreuve du LPGA dans son pays d’origine, rejoignant ainsi Annie Park (États-Unis, au ShotRite Classic) et Georgia Hall (Angleterre, au Ricoh Women’s British Open).

brooke3-mini.jpg

C’est d’ailleurs assez incroyable de penser qu’une seule Américaine a remporté un tournoi aux États-Unis cette année, et doublement révélateur de la baisse constante du golf féminin américain en termes de résultats sur le LPGA Tour. Lexi Thompson et Michelle Wie peinent à masquer cette réalité, tandis que les golfeuses sud-coréennes, thailandaises ou chinoises sont de plus en plus dominantes.

Dans ce contexte, Brooke Henderson qui arrive à se maintenir dans le top-10 mondial depuis deux ans représente un espoir de diversité au plus haut niveau.

Troisième meilleure joueuse de la saison 2018 pour le nombre de greens en régulation (75%), et dixième pour les putts rentrés sur les greens pris en régulations, Henderson n'est pas là par hasard. Elle a le jeu pour gagner. 

Elle était encore étudiante à l'âge de 14 ans lorsqu'elle a joué dans son premier Open féminin. Depuis, Brooke Henderson a dû apprendre à gérer son désir intense de gagner sur son propre territoire, et les vives acclamations de ses fans à domicile.

« J'ai joué mon premier CP Open féminin il y a sept ans. J'avais juste l'impression de m'améliorer lentement, de m'habituer au soutient du public », a déclaré Brooke Henderson le lundi suivant le tournoi, à Calgary.

« Cette année, quelque chose a juste créé un déclic. C’était étonnant pour moi d’être capable de nourrir l'énergie de la foule, c'était la première fois que j'étais vraiment capable de gérer cela ».

Brooke Henderson. Crédit photo LPGA

Moins de 24 heures après avoir hissé le trophée qu'elle ne pensait jamais toucher, Brooke Henderson se trouvait au Canyon Meadows Golf and Country de Calgary, pour un clinic de golf à destination de golfeuses.

La jeune femme s'investit dans le développement du golf féminin.

La visite de Brooke Henderson était aussi une escale sur sa route vers Portland dans l'Oregon, pour rejoindre le Cambia Portland Classic, qu'elle a remporté en 2015 et en 2016.

Depuis 2015, Brooke n'est plus seulement un espoir du golf féminin mondial. C'est désormais une véritable leader du circuit, et justement sa présence dans un clinic démontre l'importance qu'elle est en train de prendre, installée depuis deux ans dans le top-10 mondial, et deuxième joueuse occidentale au classement après l'américaine Lexi Thompson.

brooke5-mini.jpg

Brooke Henderson vise maintenant une deuxième victoire en majeur, du 13 au 16 septembre en France, à l'Evian Championship, où elle fera office de potentiel vainqueur.

Après avoir enfin établi une victoire canadienne sur sa liste de ses trophées, Brooke Henderson déclare ressentir maintenant moins de pression

« Il y a certainement beaucoup plus de pression ici au Canada, mais c'est incroyable, je sais que j'ai beaucoup de supporteurs et que les gens me soutiennent si fort », a-t-elle déclaré.

« J'étais un peu déçu de la manière dont j'avais joué précédemment, mais je pense que tout cela a été un tremplin dans la bonne direction menant à cette victoire. ».

Brooke Henderson avait déjà remporté le championnat LOTTE plus tôt cette année, ce qui en fait ainsi l'une des trois golfeuses à avoir gagné plus d'une fois sur le circuit de la LPGA en 2018.

Finalement, 21eme à Portland à la suite de sa victoire au Canada, elle se prépare à relever le défi d'une victoire en majeur à Evian.

brooke4-mini.jpg

Un parcours qu'elle commence à bien connaître et où sa puissance au drive lui permet souvent de rendre de bonnes cartes de scores. L'an passé, sa performance était passée relativement inaperçue avec une 54eme place sur seulement trois tours, et dans des conditions peu clémentes.

Elle aura à coeur de faire mieux cette année, surtout relâchée après avoir déjà gagné deux fois sur le circuit.

brooke1-mini.jpg

En 2016, elle s'était justement faite remarquer avec un top-10. Pour peu que la météo soit plus clémente, elle pourra plus facilement faire la différence par la qualité de son jeu long.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 239
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.