Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Qui battra le record de victoires en majeur détenu par Jack Nicklaus?

Jack Nicklaus détient toujours en 2012 le record de victoires en Majeur

La saison 2012 du PGA Tour s’est encore achevée sans victoire de Tiger Woods en majeur, et relance le débat autour de l’éventuel record à battre des 18 victoires détenues par Jack Nicklaus.

Fin novembre, un illustre ancien numéro un mondial, dont l’avis compte dans le milieu du golf, l’australien Greg Norman a jeté un pavé dans la marre, en affirmant qu’il ne voyait pas l’ex-star des greens atteindre, et dépasser le record de « l’ours blond » !

Et d’ajouter en guise de camouflet qu’il considérait comme beaucoup plus crédible, le fait que ce record soit un jour égalé, voire dépassé par le nouveau numéro un mondial, Rory McIlroy, déjà détenteur d’un US Open et d’un PGA Championship, soit deux victoires sur deux saisons (2011 et 2012).

Pourtant, cet avis est lui-même aussi contestable.

Certes, Tiger Woods traverse une longue période de disette en majeurs, mais depuis son retour à la compétition, il n’a cessé de progresser, et de se rapprocher des meilleurs sur ces tournois si particuliers que sont les Majeurs (Masters, US Open, British Open, PGA Championship), confirmant au moins que sa motivation est intacte.

Lors du dernier US Open, disputé San Francisco (Olympic Club), on a même cru que le tigre allait renouer avec la victoire, quatre ans après avoir soulevé son dernier trophée.

Autre paramètre à ne pas sous-estimer, Tiger Woods a souffert sans broncher de l’absence de réglementation concernant les belly-putters.

Webb Simpson (US Open) et Ernie Els (British Open) ont pu s’imposer dans ces tournois où la pression est parfois intenable, justement à l’aide de ces putters, dont le principal avantage est de proposer un point d’ancrage supplémentaire, et donc la possibilité de réduire les effets négatifs de la pression au putting.

Qu’en aurait-il été avec la nouvelle réglementation, qui va voir le jour en 2013 concernant la limitation des points d’ancrages au putting ?

Tiger Woods qui a toujours fait partie des « putters old-style » de nouveau sur un pied d’égalité pourrait très bien reprendre la main, quand on sait qu’à ce niveau de la compétition, tout se décide sur les greens, comme a pu le constater le malheureux Adam Scott, lors de son invraisemblable défaite au British Open 2012.

Greg-Norman-2.png

Si pour Greg Norman, le golfeur nord-irlandais a déjà une année d’avance sur le tigre (2 majeurs à 22 ans contre 23 ans pour Tiger Woods), on peut encore imaginer qu’à 37 ans, Tiger Woods qui prévoit de jouer sur le tour jusqu’à ses 50 ans, puisse encore remporter entre quatre et cinq majeurs, pour définitivement s’installer dans les mémoires comme le meilleur golfeur de tous les temps.

Certes, il a perdu du temps sur son tableau de marche, mais celui-ci était tellement exceptionnel qu’il avait quelque chose d’extraterrestre.

En redevenant, un simple humain, capable d’erreurs, la course au record de Tiger Woods prend une dimension encore plus exceptionnelle.

Et en plus, on peut enfin lui ajouter un rival à sa mesure en la personne de Rory McIlroy pour crédibiliser encore un peu plus la portée de son exploit à venir.

D’ailleurs, Greg Norman ne tient pas assez compte dans sa prédiction du fait que le jeune nord-irlandais n’est pas non plus à l’abri d’un accident de la vie ou plus simplement technique !

Pour remporter les 17 titres manquants, le meilleur joueur du monde devra rester au sommet entre 8 et 9 ans minimum.

A 22 ans, cela ne parait pas impossible, mais dans les faits, cela peut s’avérer beaucoup plus compliqué !

Si Greg Norman a raison d’expliquer que chaque année qui passe sans victoire de Tiger Woods en majeur, rend le record de plus en plus difficile à atteindre, rappelons qu’Ernie Els a justement remporté un majeur à 42 ans passé, ou que Tom Watson a manqué de peu l’exploit, toujours sur le British Open, à 60 ans passé !

Si Tiger Woods n’arrive pas à rejoindre le record de Jack Nicklaus avant ses 50 ans, rien ne l’empêchera de continuer à tenter sa chance dans les années qui suivront.

Tiger Woods : athlète avant d'être golfeur

Au vue de sa préparation athlétique, Tiger Woods est un champion qui peut durer, et se maintenir au niveau des meilleurs pendant encore de longues saisons, quitte à moins jouer sur le circuit professionnel, et ne disputer que quatre tournois par an.

Greg Norman est sans doute influencé par le fait que lui-même a remporté son dernier majeur à l’âge de 38 ans (British Open 1993), soit seulement un an de plus que le Tiger Woods actuel.

L’australien ne conteste pas le fait que Tiger puisse encore en remporter un ou deux, mais doute de la capacité de l’américain à en remporter cinq de plus.

Il est vrai que Tiger Woods aura besoin de remporter un majeur en 2013, pour mettre fin à 5 ans sans victoires en Majeur, soit une éternité pour un champion de sa trempe, afin de se relancer dans la course au record.

Concernant McIlroy, le vétéran australien admet qu’il est jeune, mais surtout en avance sur son temps par rapport au jeu de golf.

b2ap3_thumbnail_Rory-McIlroy_20130713-081930_1.png

En avance sur tous les « temps de passages », l’argument avancée par Greg Norman est censée, car effectivement McIlroy a démontré sa capacité à prendre l’ascendant sur tous ses rivaux, et notamment en septembre dernier à Medinah, ou sur un match décisif pour l’équipe européenne de Ryder Cup, il arrive seulement cinq minutes avant le début de son match-play, part sur le parcours sans échauffement, et triomphe du meilleur américain sur le week-end !

La comparaison entre McIlroy et Woods n’est pas d’un grand intérêt, et les propos de Greg Norman ne le grandissent pas, et au contraire, laissent poindre un soupçon de jalousie.

Le golf a besoin de grands champions et de records à dépasser. Woods et McIlroy incarnent une nouvelle génération de golfeurs, et peut-être un nouveau duel à romancer comme Palmer-Nicklaus avant eux.

Et aujourd’hui, personne ne peut prédire l’avenir ! Tiger Woods gagnera-t-il un jour son 19ème majeur ? McIlroy pourra-t-il déjà en gagner 10 ?

L’allongement de la durée de la vie, et les progrès liés à la santé des sportifs de haut niveau laissent penser que tous les records sont voués à être battus.

Au moins, on pourra souligner l’exploit de Jack Nicklaus d’avoir remporté 18 majeurs à son époque, contre des champions du niveau d’Arnold Palmer, Gary Player ou encore Severiano Ballesteros, et sans le matériel de golf d’aujourd’hui.

A chaque époque, son ou ses champions, inutile de comparer, seulement de célébrer le sport, les champions, et le golf en particulier.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2609
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.