Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Quel bois 3 est le plus performant pour un senior en 2015?

Quel bois 3 est le plus performant pour un senior en 2015?

Passé 60 ans, vous vous demandez peut-être quel bois de parcours pourrait vous permettre d’exploiter au mieux vos capacités. Nous avons justement réalisé un test dans ce sens avec un senior qui joue régulièrement sans être un stakhanoviste. Nous lui avons proposé 11 clubs à essayer parmi les derniers modèles mis sur le marché. Préalablement, nous avions déjà réalisé un test exhaustif de cette catégorie de produits avec des testeurs plus jeunes. Avons-nous trouvé des différences, et d’un bois de parcours standard à un autre, est-ce qu’ils se valent tous ? Nos réponses...

Découvrez nos formules d'abonnements

Sommaire de cet article

  1. L'intérêt d'un bois 3 dans le sac de golf d'un senior
  2. Les clubs testés par un senior
  3. Quel est le meilleur club pour le smash factor ?
  4. Quel est le club le plus efficace ?
  5. Quel est le meilleur rapport performance-prix ?
  6. Quel est le club le plus long ?
  7. Bilan du test 

L'intérêt d'un bois 3 dans le sac de golf d'un senior

Sur des parcours qui mesurent 5500, 5800, et parfois 6000 mètres et plus, le choix des clubs longue distance n’est pas anodin.

Si le driver s’impose pratiquement toujours dans le sac de golf, il convient de bien choisir les clubs suivants.

Comme l’expliquait notre consultant Loïc Monchalin dans son dernier article consacré à la cohérence du sac de golf, il est très important de ne pas dupliquer les clubs en embarquant un bois 5, un hybride 2 ou fer 3, surtout si avec ces trois clubs, on produit la même distance globale.

De coutume, plus un golfeur vieillit et plus il aura naturellement tendance à enlever des fers de son sac pour progressivement les remplacer par des hybrides ou des bois, surtout en perspective de jouer en dehors des backtees.

Pour un golfeur qui génère une vitesse de swing inférieure à 75 mph (120 kmh) avec un drive ou un bois de parcours, et qui joue régulièrement sur des parcours dont les par 4 mesurent 310 mètres (le trou numéro 1 au Golf National mesure 316 mètres des jaunes)  un premier coup porté à 180 mètres avec la roule laisse généralement un deuxième coup à 150 mètres…

Pour parcourir cette distance, il faut effectivement à minima un coup de bois 3 tapé à 75 mph avec un angle de lancement de 17 degrés et un taux de spin qui n’excède pas les 3300 tours par minute.

Pour cette vitesse de swing, si vous vous demandiez encore si un bois 3 était utile, la réponse est claire, il est indispensable !

Si, effectivement, hésiter entre un driver et un bois 3 sur un coup de départ ne présente pas un grand intérêt sauf dans certains cas bien précis, sur le fairway, le rapport de force s’inverse.

Enfin, ce n’est pas avec un hybride ou un long fer que vous pourrez égaler la distance d’un bois 3 correctement tapé.

La seule véritable problématique qui pourrait se poser concerne le pouvoir stoppant de la balle une fois arrivée sur le green.

Plus un angle d’atterrissage de la balle est élevé et combiné à un taux de spin important, et plus on a de chances d’arrêter la balle rapidement sur le green.

Ce n’est pas vraiment la fonction d’un bois 3, sauf qu’avant de se préoccuper de l’arrêt de la balle, il faut déjà à minima pouvoir atteindre ces fameux 150 mètres.

Bref, à moins d’un remède miracle, le bois 3 a bien toute sa place dans le sac d’un senior, et pourra même être un des clubs les plus joués en fonction de la longueur des par 4 et des par 5.

Est-ce qu’ils se valent tous pour un senior ?

Toutes les marques ont adopté ces dernières années différentes stratégies industrielles et de communications.

Parmi les grands OEM*, c’est Cleveland qui s’est sans doute le plus focalisé sur les seniors avec des produits spécifiquement pensés pour cette catégorie de golfeurs, et de golfeuses.

Manche plus léger, répartition du poids différent, maximisation de la tolérance….la marque a pris des axes techniques tranchés par rapport à d’autres marques plus dans la recherche de performance pour les golfeurs dans la force de l’âge.

Ceci étant dit, nous avons eu recours à un testeur de 66 ans qui joue régulièrement depuis l’âge de 40 ans. Autrement dit, le profil classique d’un golfeur français qui a découvert ce sport à un moment où sa vie personnelle et professionnelle le lui a permis plus aisément, soit après les études, le premier boulot, et les enfants en bas âge.

Pour nous l’intérêt d’avoir recours à ce testeur a surtout été sa capacité à être régulier. Pour les 11 clubs que nous lui avons soumis, nous lui avons fait taper au moins 5 balles (toujours une Srixon Z-Star pour ne pas fausser le test).

Globalement, il a raté très peu de coups, et très souvent, la trajectoire a été très proche du centre du fairway, donnée que nous avons pu mesurer avec exactitude en ayant recours à un radar trackman au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-D’Or.

La pertinence d’un test vient quand le cobaye arrive à reproduire régulièrement son swing, même si nous ne voulons pas aller jusqu’à la logique du Robot Byron.

Un robot produit effectivement systématiquement le même test mais ce n’est pas un être humain !

Disons que nous cherchons la régularité avec un soupçon de facteur humain pour être au plus près de la vérité pour un golfeur amateur.

En plus de ce test, nous pouvons vérifier les données obtenues par ce testeur senior avec les données des précédents testeurs de golfeurs ayant démontré une plus grande vitesse de swing, soit 90 mph (145 kmh).

Les clubs testés par un senior

liste-bois3.jpg 

Soit 11 clubs parmi les marques les plus vendues en 2015 (Callaway, Ping, TaylorMade, Cleveland, Srixon, Wilson, Nike, Titleist et XXIO).

Quel est le meilleur club pour le smash factor ?

smash-factor-bois3.jpg 

Le Callaway XR donne le meilleur résultat de conversion entre vitesse de swing produite, et vitesse de balle générée à l’impact, signe d’une plus grande tolérance de la tête, et d’une meilleure maniabilité du club.

A l’inverse, les clubs TaylorMade sont très (trop) exigeants.

Test pour une vitesse de swing plus rapide (90 mph) avec un testeur non-senior

smash-factor90.jpg 

A défaut d’avoir encore pu faire tester le JPX 850 (nous mettrons à jour cette page), le Srixon Z355 semble fonctionner à tout âge ! Le XR est encore dans le coup !

A l’inverse, le R15 est aussi un club très exigeant quel que soit la vitesse de swing et l’âge !

Quel est le club le plus efficace ?

efficacit-bois3.jpg 

Ce n’est pas forcément automatique, le XR, le plus maniable est aussi le plus efficace, notamment du fait d’un taux de spin relativement bas. Le Titleist 915 F et le Srixon Z355 sont aussi dans le coup….Une idée du futur podium global ?

Test pour une vitesse de swing plus rapide (90 mph) avec un testeur non-senior

efficiency-bois3-90.jpg 

Parfait contre-exemple, le R15 a beau être un club peu tolérant, et plus difficile à manier, il n’en demeure pas moins un club très efficace à haute vitesse.

On retrouve le XR bien placé…

Quel est le meilleur rapport performance-prix ?

rapport-perf-prix.jpg 

Cet indicateur ne favorise pas généralement les clubs les plus chers car en matière de différence, il n’existe pas un club qui envoie 50 mètres plus loin que les autres pour un écart de prix de plus de 50 euros !

Le Wilson D-200, le club le moins cher du panel se classe logiquement et nettement premier, n’étant décroché des premiers pour la longueur au carry de seulement 6 mètres en moyenne…

A noter, les bonnes positions du Cleveland CG Black et du…Callaway XR…

Test pour une vitesse de swing plus rapide (90 mph) avec un testeur non-senior

perf-prix-90.jpg 

Idem, les bois les moins coûteux arrivent en tête du classement…

A noter, les bonnes positions du Cleveland CG Black et du…Callaway XR…

Quel est le club le plus long ?

bois3-le-plus-long.jpg 

Vainqueur sans contestation, le Callaway XR qui devance le Titleist 915 F (surprise de ce classement pour un golfeur senior), et le Cleveland CG Black.

Déception pour les clubs TaylorMade en fin de classement…

Test pour une vitesse de swing plus rapide (90 mph) avec un testeur non-senior

longueur-90.jpg 

Le XR était déjà très bien placé à plus haute vitesse…l’assurance d’un bon club ?*

A l’inverse d’un senior, les TaylorMade sont beaucoup mieux exploité à haute vitesse…ce qui était beaucoup moins le cas du CG Cleveland Black…

Bilan du test pour un senior avec une vitesse de swing inférieure à 75 mph

Pas de suspense, ce test aboutit au plébiscite du Callaway XR qui non seulement a plutôt bien fonctionné dans les mains d’un senior, mais avait déjà obtenu de bons résultats pour une vitesse de swing plus élevé.

De notre point, le Callaway XR est le stéréotype du bon club pour amateur proposé à un prix raisonnable.

A l’inverse, les clubs TaylorMade (notamment le R15) sont très exigeants, et même trop pour un senior, ce qui n’enlève rien au fait qu’un très bon joueur obtiendra sans doute plus de performances avec ce type de clubs.

La surprise de ce test est le bon classement du Titleist 915 F, la marque des serious golfer !

Enfin, le Cleveland CG Black, club clairement destiné aux seniors n’a pas démenti sa réputation, et se classe à la troisième place de notre panel.

En conclusion, ce petit test a le mérite de répondre aux deux questions posées en préambule :

Non, tous les clubs ne se valent pas ! Notez l’écart de performance enregistré par notre senior entre le Callaway XR, et le TaylorMade Aeroburner. Bien qu’il a pu swingué beaucoup plus vite, le deuxième club, cela ne lui a pas permis d’être plus performant, bien au contraire…

Oui, entre une vitesse de swing de 75 mph et une vitesse de swing de 90 mph, les clubs n’offrent pas les mêmes rendements. Sans doute pas l’élément qui vous surprendra le plus…tout du moins une confirmation.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3353
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.