Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Que faut-il retenir des WGC Accenture Match Play 2013 ?

WGC-ACCENTURE-2013.png

Les premiers championnats du monde de golf 2013 ont été marqués par des surprenantes conditions météos sur les premières heures, avant de laisser place à un scénario particulièrement imprévisible, déjouant tous les pronostics.

Jeudi : Sale temps pour les têtes de séries !

Dès le 1er tour, le ton était donné avec l’échec conjoint des deux meilleurs joueurs du monde, du moins théoriquement qui sortaient prématurément contre des golfeurs moins côtés, et tout heureux de créer l’exploit.

Rory McIlroy n’a jamais trouvé son jeu de fer contre Shane Lawry, et quitte Dove Mountain par la petite porte.

Soit une deuxième cuisant échec en deux tournois de golf pour le nord-irlandais !

En 2012, McIlroy avait bien mieux commencé sa saison professionnelle avec une finale sur ce même tournoi.

Si on revient sur le bilan 2012 de McIlroy, on remarque qu’il a fonctionné avec un premier temps forts de février à mars, puis un temps faible d’avril à juillet puis un temps très fort d’août à octobre.

A haut niveau, il semble quasi-impossible d’être performant douze mois sur douze.

Pour prendre la première place mondiale, Rory McIlroy n’a eu besoin que de quelques semaines.

Son très mauvais début de saison n’est donc pas encore inquiétant par rapport à ses ambitions, mais son niveau de jeu, et l’inconsistance de son jeu de fer rappelle le McIrloy d’avril à juillet 2012.

Avant de s’interroger sur la pertinence de son choix de clubs de golf entre Titleist et Nike, il convient de voir comment McIlroy va corriger son jeu.

Concernant l’autre grosse désillusion de ces WGC, Tiger Woods, le scénario du match révèle une partie de très haut niveau, et une fin cruelle pour le numéro 2 mondial.

Dans le seul match du premier jour sans bogey entre les deux protagonistes, Tiger Woods a été battu 2 à 1 au 17, par deux coups de fers millimétrés par Charles Howell III, qui au 16 et au 17, signe deux birdies parfaits pour tuer le match alors que jusqu’à présent les deux joueurs étaient aux coudes à coudes.

A la différence de McIrloy, Tiger Woods n’a pas grand-chose à se reprocher, sauf d’être tombé sur un Howell tout simplement dans la forme de sa vie.

Rappelons que ce dernier n’avait jamais battu Tiger Woods en match officiel !

En plus des deux têtes de series, la plupart des favoris ont été sortis d’entrée à l’image de Lee Westwood, Adam Scott, Jason Dufner, Charl Scwhartzel, Keegan Bradley, et Dustin Johnson.

La nuit tombant sur les greens, deux matchs ont dû être interrompu et reporté au vendredi matin : Carl Petterson qui devançait 1-up Rickie Fowler avec un trou à jouer, et Fernandez-Castano face à Molinari avec trois trous à jouer.

Vendredi : Luke Donald et Justin Rose out !

Sur les 64 golfeurs engagés, 32 ont encore une chance de remporter ce WGC-Accenture Match-Play Dove Mountain.

Le belge Nicolas Colsaerts a créé la sensation du jour en sortant son coéquipier de Ryder Cup et favori de ce tournoi, l’anglais Justin Rose.

Avec une victoire sans suspense 4 à 2, Colsaerts a tout simplement été injouable sur les deux premières parties qu’il a disputé à Marana.

Prenant 28 greens sur 30 en deux jours, et jouant même en -5 sur 16 trous contre Rose, Colsaerts était tout simplement sur un nuage.

Comme lors du premier tour, un favori ne tombe pas seul !

Avec la chute surprenante de Justin Rose, on peut ajouter la fessée reçue par Luke Donald.

Le numéro 3 mondial a été vertement corrigé par Scott Piercy sur le score de 7 à 6.

Piercy a remporté les trois premiers trous du match donnant le ton de la rencontre, et interdisant toute chance de retour à sa victime.

Woods, McIlroy, Rose, et Donald exit, la route est décidément bien dégagée pour le meilleur joueur du monde en match-play : Ian Poulter.

Le fantasque Poulter a dominé Bo Van Pelt 3 à 1, même si ce dernier a franchement tout tenté pour revenir de 4 trous de retards au onze pour ne craquer qu’au 17.

Dans les autres matchs, le duel entre Matt Kuchar et Sergio Garcia, a tourné en faveur de l’américain (3à2), profitant de l’incapacité de l’espagnol à rentrer des putts à mi-distance.

Le tenant du titre, Hunter Mahan est parfaitement bien entré dans son tournoi, et comme en 2012, il sort Richard Sterne sur la route d’une nouvelle demi-finale à Dove Mountain.

Garrigus, Jacobson, Clark, Stricker, Lowry, Day, Bubba Watson, McDowell, Kaymer, Fernandez-Castano, et Webb Simpson poursuivent eux-aussi l’aventure.

Samedi (acte 1): Hunter Mahan en pôle-position

16 golfeurs au départ des 1/8 de finale pour un premier titre de champion du monde en 2013 !

Dans le groupe HOGAN (les matchs sont décomposés dans des groupes portant les noms des célèbres anciens : Ben Hogan, Sam Snead, Bobby Jones, et Gary Player), Matt Kuchar a mis fin aux rêves de Nicolas Colsaerts sur le score de 4 et 3.

Avec trois birdies sur les quatre premiers trous, Matt Kuchar a totalement pris la main sur le match, ne laissant aucune chance au golfeur belge.

Mené de quatre trous au numéro huit, le bombardier belge a lutté jusqu’au 15 sans pouvoir renverser la tendance.

En signant le plus beau coup du jour, Robert Garrigus a pris l’ascendant au trou 15 dans un match très équilibré avec le suédois Fredrik Jacobson.

Dans le groupe SNEAD, Ian Poulter continue tranquillement sa route vers le dernier carré des WGC-Accenture Match-Play après sa victoire du jour contre Tim Clark sur le score de 5 à 3.

Dominateur, Poulter affirme match après match qu’il est bien l’un des meilleurs dans cet exercice, et il aurait fallu un bien meilleur Tim Clark pour le gêner.

Dans l’autre match du groupe, Sticker bat Piercy 1-up, et bénéficie de son break de plusieurs semaines pour se trouver suffisamment frais sur cette compétition.

Très malheureux lors de la dernière Ryder Cup, Steve Stricker démontre qu’il est capable de bien faire en match-play.

Dans le groupe Jones, le match des «irlandais » (Nord contre Sud), c’est le plus expérimenté des deux qui s’est imposé, et en l’occurrence, la star de Ryder Cup, Graeme McDowell qui vient à bout de Shane Lowry, le tombeur de McIlroy sur le score de 3 à 2.

Alors que dans le deuxième match de ce groupe, Bubba Watson, le dernier membre du top-10 mondial rend les armes contre l’australien Jason Day.

Hécatombe de têtes de séries sur ces WGC-Accenture Match Play, le vainqueur du Masters n’a jamais été une foudre de guerre en match-play et a été mené d’entrée de jeu.

Ne réussissant qu’un premier birdie au trou numéro sept, Bubba Watson s’est retrouvé avec un handicap de trois coups au début du retour. Comme Jason Day n’a pas lâché la pression, le champion du Masters 2012 a rendu les armes dès le trou numéro 15.

Dans le dernier groupe du jour, Hunter Mahan, le tenant du titre continue sur sa lancée et surtout sur son invincibilité à Dove Mountain.

Ce jour, c’est l’allemand Martin Kaymer qui en fait l’expérience avec une défaite 4 à 3.

A ce moment du tournoi, on croit de plus en plus à une double victoire pour Hunter Mahan !

Non qualifié par Davis Love III en Ryder Cup à Medinah, Mahan confirme qu’il est bien le meilleur américain dans cet exercice, et appuie là où ça fait mal pour l’ex-capitaine de Ryder Cup.

Mahan était en fait incontournable dans la discipline du match-play, et il s’évertue à bien le faire comprendre à Tom Watson, le néo-capitaine américain.

Contre l’allemand qui justement a rentré le putt décisif pour la victoire européenne en septembre dernier, Hunter Mahan n’a pas fait de détails.

Avec quatre birdies sur les six premiers trous, et un bogey de Kaymer au trou numéro sept, l’américain du team PING s’est retrouvé en tête avec quatre trous d’avance.

Un fossé que Kaymer n’arrivera jamais à combler. Mahan se dirige vers les quarts de finales avec le statut de favori.

Dans le dernier match, Webb Simpson a contrôlé sans dominer l’espagnol  Fernadez-Castano pour gagner le droit d’affronter Hunter Mahan, au tour suivant.

Samedi (acte 2) : la journée marathon

Plus que huit golfeurs en lice pour remporter ce premier championnat du monde de la saison 2013, dont le tenant du titre, Hunter Mahan, plus que jamais favori à sa succession après la faillite de toutes les autres têtes de séries.

Dans la finale du groupe HOGAN, et premier des quatre derniers matchs du jour, Matt Kuchar commence à se poser comme un sérieux candidat au titre.

L’américain remporte son match, et se qualifie pour les demi-finales en battant nettement Robert Garrigus sur le score de 3 à 2.

A ce stade des WGC-Accenture match-play 2013, Matt Kuchar n’a jamais vu le trou numéro 18 !

Alors que Garrigus n’avait encore jamais été mené en match cette semaine, le vainqueur du dernier Player’s a pris deux des trois premiers trous du jour pour se porter en tête dès le début du match, et faire la course en tête jusqu’au bout sans jamais lâcher prise.

Dans la finale du groupe Sam Snead, Ian Poulter avance au détriment de Steve Stricker.

L’anglais n’aura donc pas fait de cadeau à Stricker pour le jour de son anniversaire (46 ans).

Depuis 2010, Poulter en est déjà à 19 victoires pour seulement trois défaites, et deux nuls en match-play !

Avec deux birdies et un eagle sur les neuf premiers trous du jour, Poulter a passé l’aller au chaud avec trois trous d’avances sur l’américain.

Ce dernier a bien tenté de faire fondre l’avance de son adversaire à deux-up, mais si tôt réduit, Poulter a recreusé l’avantage pour ne laisser aucun espoir à son adversaire du jour, déjà tout heureux de bien figurer à Dove Mountain après plusieurs mois de doutes.

Poulter se qualifie pour les demi-finales avec le statut de co-favori partagé avec Hunter Mahan, et visera une 2ème victoire en quatre ans sur ce tournoi.

Dans le groupe Jones, c’est le plus jeune joueur du tournoi qui crée la sensation en sortant un héros de Ryder Cup expérimenté : Graeme McDowell.

En effet, à seulement 25 ans, l’australien Jason Day réalise un petit exploit dans le match le plus accroché du jour.

Alors que McDowell avait pris un court avantage sur les six premiers trous du jour, Day a réussi à inverser la tendance, et à tenir son ainé jusqu’au trou numéro 17.

Une approche très approximative du nord-irlandais le met dans une situation délicate !

Il suffira d’un par au 18 pour que Jason Day avance en demi-finale au détriment d’un McDowell déçu.

Pour finir cette journée de golf marathon, dans le groupe Player, Hunter Mahan continue son aventure vers un incroyable doublé que seul Tiger Woods a réussi avant lui sur ce championnat du monde.

Contre Webb Simpson, la partie n’a pas été si facile.

Dans un match, où l’avance n’a jamais excédé 1-up et même si, Simpson n’a jamais été en tête.

Mahan a pris deux fois les commandes du match : au trou numéro cinq et au trou numéro 10, mais à chaque fois, Simpson a réussi à égaliser.

Finalement, le match s’est décidé sur le par-3 du trou numéro 16, où les deux joueurs se sont retrouvés dans un bunker en bord de green.

Seul Mahan a réussi à sauver le par, et du même coup à se qualifier pour la demi-finale.

Dimanche : Une finale 100% américaine à Dove Mountain ?

Dernier jour d’un tournoi épique qui a commencé sous la neige, et qui se termine avec un scénario digne des meilleurs films à suspense.

Exit les prétendus meilleurs joueurs du monde, place aux meilleurs joueurs de match-play avec Poulter et Mahan, en grands favoris pour soulever la coupe.

Sur leurs routes, des joueurs discrets qui n’ont pas forcément un CV à faire rougir en match-play, mais Matt Kuchar a déjà remporté un très grand tournoi en 2012(le Player’s Championship communément appelé le 5ème majeur), et Jason Day est le plus jeune joueur engagé sur ce tournoi.

Mais l’histoire de ce championnat du monde de match-play a voulu que la finale est lieu avant l’heure, opposant dès la demi-finale, Poulter à Mahan.

Dans la première demi-finale du jour, Matt Kuchar a mis quelques trous avant de trouver la bonne carburation contre Jason Day, pour finalement prendre trois trous d’avance au début du retour.

Mettant parfaitement la pression sur Jason Day, Kuchar avance vers sa première finale à Dove Mountain, et fait office de fausse surprise à ce niveau.

En réalité, Kuchar a atteint à trois reprises les quarts de finales de ce tournoi sur les trois dernières saisons, et a même terminé 3ème en 2011.

Sa performance en 2013 ressemble plus à une arrivée à maturité dans ce difficile exercice du match-play pour le toujours souriant et discret Matt Kuchar.

Dans la deuxième demi-finale, le choc entre Mahan et Poulter n’a pas eu lieu.

L’américain n’a jamais tremblé, ni même mis en danger par le dernier européen en lice sur ce tournoi.

Avec désormais un record de 33 victoires pour dix défaites et quatre nuls en match-play, Hunter Mahan semble bien être le meilleur joueur du monde en match-play.

Prenant deux trous d’avance dès l’aller, Hunter Mahan a mis au supplice Ian Poulter, pourtant rarement habitué à une telle situation, et obligé de lutter pour survivre dans ce match.

Un dernier birdie de l’américain au 15 mettra fin aux espoirs du britannique, dont on pourra au moins saluer le fait qu’il aura été un des seuls joueurs annoncés en début de semaine, comme potentiel vainqueur à tenir son rang, chapeau Mr Poulter.

De son côté, Hunter Mahan rejoint Matt Kuchar en finale, pour un match 100% américain, et devient le troisième golfeur de l’histoire à pouvoir défendre son titre en finale, après Woods en 2003/2004, et Ogilvy en 2007.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1931
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.