Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Que faut-il faire pour ramener la face du club square à l’impact?

Que faut-il faire pour ramener la face du club square à l’impact?

En regardant les pros, nous pourrions trouver de grandes divergences entre le swing de Jim Furyk, celui de Vijay Singh, celui d’Angel Cabrera ou les très athlétiques swings de Tiger Woods et Adam Scott. Pourtant, quel que soit le swing, tous doivent être "square à l’impact", y compris le vôtre !

Peu importe à quoi ressemble un swing, pourvu que dans la zone essentielle, la zone d’impact, la face de votre club arrive la plus en ligne possible avec la trajectoire menant votre balle sur votre cible.

Nous pourrions nous amuser à décortiquer un swing de golf, et constater qu’en fait, il n’est pas d’un seul tenant, c’est plutôt l’assemblage fin de plusieurs morceaux : le backswing, le downswing, la traversée, et le finish.

J’arrête là la dissection, car on pourrait encore découper…sachant qu’en fait le but d’un swing de golf est de permettre de propulser une balle de golf dans la direction voulue, et pour parcourir la distance voulue, et peu importe l’esthétique du coup, mais le tout de manière fluide, coordonné et efficace.

Cependant, la partie la plus importante du swing de golf, le moteur en fait, et là je ne vais pas parler du shaft, car nous ne parlons pas du club, mais bien du geste, c’est ce moment précis où le club arrive square à l’impact.

Tout se joue à ce moment précis.

Ce qui se passe avant ne sert qu’à préparer les conditions optimums, et ce qui se passe après, ne doit pas altérer ce qui s’est passé à l’instant T.

« Le jeu de golf n’est en fait que ce que fait la balle de golf ! »

Ce sont les paroles d’un des maîtres du golf moderne, John Jacobs, 89 ans aujourd’hui, ancien golfeur professionnel, coach, entrepreneur et rédacteur de plusieurs livres qui ont fait date dans l’histoire de l’enseignement du golf.

Inspirateur de nombreux coachs, dont le célèbre Butch Harmon, cet anglais savait déjà depuis très longtemps que la mère des priorités au golf a toujours été de ramener la face du club le plus proprement possible à l’impact.

Il faut se préoccuper d’abord de la position de la face du club avant de penser à l’impact

Partant de ce principe, il faut se soucier de la position de la face du club aux différents stades du swing, et nous pouvons ainsi déterminer sur quoi les golfeurs doivent travailler pour améliorer leurs frappes de balles.

Il faut se préoccuper d’abord de la position de la face du club avant de penser à l’impact

La plupart des amateurs ne se rendent pas réellement compte de la vitesse à laquelle le downswing se réalise ! 

En réalité, le downswing ne dure pas plus de 0,80 secondes pour un golfeur professionnel, soit trois fois plus vite que le backswing.

Quand on prend en considération le temps très court pendant lequel le club arrive au sommet du downswing pour aller ensuite jusqu’à la balle, il n’y a pas vraiment la place ni le temps de corriger quoi que ce soit pendant le swing, et être certain de ramener  la face square en cas de doute !

Et c’est valable pour des millions de golfeurs, c’est pourquoi il est si important d’amener le club dans une bonne position au sommet du backswing.

C’est ce que nous appelons une face square.

Bien que certains pros arrivent à sortir de cette logique, il ne faut pas considérer qu’un golfeur amateur puisse sortir de cette règle de fonctionnement importante.

Qu’est-ce que cela implique d’être square au sommet ?

Le fait d’être square signifie que la face du club au point le plus haut du swing doit être parfaitement alignée avec le chemin du swing.

La face ne pointe ni vers le ciel, ni vers le sol !

  • Une face de club dite fermée, est une face qui pointe au sommet du swing vers le ciel.
  • Tout comme, un face de club dite ouverte, est une face qui point exagérément au sommet du swing vers le sol. 

Pour donner une définition précise, une face de club square au sommet du swing est 90 degrés ouverte sur la cible.

Plan de swing face square

Plan de swing trop plat = slice

Plan de swing trop vetical

La raison pour laquelle, ce « détail » a autant d’importance est liée au fait que quand les golfeurs ramènent le club vers le sol, ils vrillent la face du club par une simple rotation des bras au moment où les épaules tournent. 

Normalement, ils vrillent la position square pour revenir à ce qu’elle était à l’adresse. 

Pour parfaitement fonctionner, les golfeurs doivent donner le même montant de rotation avec leurs bras pendant le downswing que pendant le backswing. 

La plupart de ceux qui n’arrivent pas être parfaitement square à l’impact sont ceux, qui au moment du downswing, ne donnent justement pas ce même montant de rotations.   

C’est une faute très courante chez les amateurs. 

Une des manières de corriger ce problème consiste à conserver le club square ou fermé au sommet du backswing, puis de ramener le club à l’impact sans produire aucune rotation des bras au moment de la descente de telle façon que la face du club ne change jamais de position. 

square.jpg

C’est un exercice plutôt recommandé pour les « sliceurs ».

Souvenez-vous…à l’adresse, la face du club est en face de la balle. Si vous avez du mal à mettre votre face square à l’impact, essayez simplement de conserver cette image tout au long de la montée jusqu’au sommet. 

Cet exercice devrait aider ceux qui ont tendance à trop ouvrir la face. 

Maintenant, si vous faites correctement tourner vos bras, et enroulez la face de sorte qu’elle soit square au sommet du swing, encore une fois, pensez qu’au downswing, plus tôt vous amènerez la face de club square dans le déclenchement du retour, et mieux cela sera… 

Pour les sliceurs, dès que vous commencez votre descente, essayez de tourner votre paume de la main droite vers le sol. 

N’attendez pas d’entrer dans la zone d’impact pour essayer de ramener la face square, car ce sera trop tard. 

Laissez sans contrôle, la face du club voudra rester ouverte. 

N’attendez pas d’entrer dans la zone d’impact pour essayer de ramener la face square, car ce sera trop tard.

Un bon exercice pour ressentir cela consiste à poser votre main gauche sur votre grip de manière usuelle, tout en portant votre main droite beaucoup plus basse sur le grip qu’à votre habitude. 

Faites quelques swings à vide, et ressentez comment vos mains agissent. 

Elles tournent n’est-ce pas ? 

Autre point à considérer concernant la position square à l’impact : le plan de swing ! 

Les golfeurs qui ont un plan de swing plutôt à plat ou plus l’horizontal vont trouver qu’il est plus facile de ramener la face de club square à l’impact en faisant vriller le club. 

A l’inverse, ceux qui ont un swing plus vertical, vont trouver que c’est plus difficile. 

C’est lié au fait que le centre de gravité du club sous vos mains, le release, va se produire de manière plus passive. 

Regardez les swings des meilleurs golfeurs de la planète, et constatez qu’ils n’ont pas de problème pour ramener la face du club square à l’impact, simplement parce qu’ils ont adopté un bon grip, et un swing plus horizontal au moment du downswing. 

Dernière chose importante concernant un impact square : le grip ! 

Il y aurait beaucoup à dire, mais pour faire simple, retenez deux notions : 

  • Si vous arrivez sur la balle avec un downswing plutôt vertical, adoptez un grip plus fort que la normale
  • Si vous arrivez sur la balle avec un downswing plus pas (horizontal), adoptez un grip plus neutre. 

En résumé, pour une face de club plus square à l’impact : 

  • Amener la face du club square au sommet
  • Donner le même montant de rotation des bras pendant le backswing et le downswing
  • Ramener la face square le plus tôt possible dans la descente
  • Un downswing plus horizontal est plus simple pour ramener la face square
  • Adaptez votre grip à votre downswing 

A bientôt sur jeudegolf.org, pour d’autres conseils de ma part, et bon golf d’ici là,

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4045
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.