Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Qu’est ce qui rend un golfeur heureux sur un parcours ?

Qu’est ce qui rend un golfeur heureux sur un parcours ?

Les exploitants des parcours de golf doivent se poser cette question : qu’est ce qui rend un golfeur heureux de jouer sur mon parcours, et surtout lui donne envie de revenir ? Suivant les parcours, les moyens mis en place ne sont pas les mêmes pour accueillir les clients, depuis l’accueil à la réception, la qualité des installations et du terrain, la propreté du vestiaire et des douches, jusqu’aux balles de practice et au bon fonctionnement des chariots de location.

Découvrez nos formules d'abonnementsPourtant en dehors de tous leurs efforts, grands ou petits, les directeurs de golf ne peuvent pas tout contrôler.

C’est dans la nature de certains golfeurs en quittant le green du 18 de ressentir un mélange de regrets et de déception.

Imaginez alors si une fois leur partie terminée, avant de partir, ils doivent repasser par l’accueil pour aller payer leur green-fee qui leur semblera toujours trop cher ?

Bien sûr, la plupart des golfeurs n’ont pas un état d’esprit aussi étroit, et n’évaluent pas leur expérience sur un parcours uniquement en fonction de la façon dont ils ont joués.

Pourquoi les golfeurs vont aimer jouer sur un parcours plutôt que sur un autre ? Qu’est ce qui rend les golfeurs heureux ? Qu’est ce qui va leur  donner envie de revenir sur un parcours, et pourquoi pas y devenir membre ?

Compte tenu d’un climat économique pour le moins délicat, on constate que certains parcours réduisent leurs coûts d’exploitation.

Cela se traduit par moins de personnel, moins d’entretien, et au final moins de satisfaction des clients golfeurs, qui finissent par ne plus revenir. Le chiffre d’affaire baisse, la marge de manœuvre diminue et conduit à continuer à encore réduire ces fameux coûts d’exploitation, la spirale est infernale…

Qu’est ce qu’attendent les golfeurs d’un parcours pour être satisfait ?

Les golfeurs ne sont pas des sportifs amateurs différents des autres.

Dans la pratique de leur sport, ils veulent trouver de la camaraderie ou tout au moins de la sympathie, passer un moment de plaisir sur le parcours, et si le cadre est enchanteur, c’est encore mieux.

Donc, cela étant dit, qu'est-ce que les golfeurs veulent vraiment?

paysage sur le golf de Spérone

En admettant que le profil médian d’un golfeur soit un homme de 58 ans qui joue trois à quatre fois par mois, et paye 65 euros pour un green-fee, qu’est ce qui va le plus le séduire à l’occasion d’un parcours de golf ?

Dans quelle direction le golf doit-il orienter prioritairement ses efforts pour conquérir ce client ?

Prenons l’exemple d’un parcours de golf qui fait un excellent travail en maintenant un club house somptueux, mais ce qui n'est finalement pas extrêmement important pour les golfeurs qui préfèrent passer leur temps sur le parcours ou sur les zones d’entraînement.

Est-ce le bon choix ?

Cela fait perdre le temps des employés et leurs salaires qui pourraient être mieux répartis ailleurs, notamment à mieux entretenir les tees de départs, les bunkers, les greens, etc.

Au delà de la qualité des installations, notre golfeur « médian » va apprécier une variété de facteurs dont la direction du golf doit tenir compte, même si elle ne peut pas influer sur tous : le rythme du jeu, la facilité de la planification de l'heure de départ, l’accueil, la qualité du parcours et sa difficulté bien entendu, sa carte de score, la météo, et ainsi de suite.

Le rythme de jeu est un dossier chaud sur tous les parcours de golf

Le rythme de jeu est un dossier chaud, et il est amusant que cela concerne davantage les membres ou les habitués, qui eux connaissent déjà bien les autres avantages et les autres inconvénients du parcours sur lequel ils jouent.

Pour certains, et nous rencontrons tous les lièvres du matin pour qui le record à battre n’est pas le score, mais le temps de jeu, ceux là sont intraitables, et si devant eux une partie ralenti un temps soit peu leur progression, c’est insupportable.

Il y a aussi les contraintes d’emploi du temps qui sont différentes, généralement pour les membres d’un club ou les habitués, la partie de golf s’inscrit dans un programme de la journée assez bien minuté.

Il y a les courses à faire, les enfants à accompagner dans leurs activités, le déjeuné programmé avec les amis, etc.

En ce qui concerne les visiteurs, ils  attachent moins d’importance au temps que va durer leur parcours, de plus si c’est vraiment très long ils sont insatisfaits, mais si le rythme est rapide, cela ne leur apporte pas de satisfaction supplémentaire…

Que ce soit en vacances, au cours d’un week-end, ou occasionnellement, quand on va découvrir un nouveau parcours cela s’inscrit généralement dans un emploi du temps moins minuté, et avec une marge de temps bien plus large.

Quels sont les plus importants critères de satisfaction pour les golfeurs qui découvrent un parcours ?

De loin, les conditions du parcours sont l’élément le plus important pour la satisfaction des golfeurs qui voyagent. Beaucoup plus que le rythme et le temps de jeu, ou bien encore que le prix du green-fee.

Plus précisément, sur un parcours, les golfeurs apprécient l’état des bunkers, des tees de départ, des fairways et, surtout, des greens.

un beau green, golf de Pehna-Longa

En fait, personne ne se soucie de la tenue du personnel avec le beau logo du golf, pas plus que si le pro-shop propose une belle collection de polos.

Les golfeurs souhaitent simplement trouver des greens de qualité, et pas nécessairement avec une vitesse optimisée.

Ils espèrent trouver des fairways bien entretenus et des pré-roughs où l’on retrouve sa balle. Les golfeurs sont de préférence là pour jouer au golf, et peu importe le « chic » du restaurant au club-house, si le parcours est construit sur une décharge qui laisse remonter ses origines à la surface, les poubelles débordantes, etc.

Club-house du golf de Troia

Un parcours de golf est une création humaine dans un milieu naturel qui nous permet de profiter de l’environnement.

Les golfeurs attendent que cette création soit, et reste, de qualité. Il n’y a rien de plus frustrant pour un joueur de golf que de se retrouver sur des fairways mal entretenus, des greens en mauvais état, ou des tees de départ bosselés et boueux.

Dans les années 2000, la demande des nouveaux golfeurs était forte, il s’agissait pour les exploitants de recevoir le plus de monde possible sur leurs parcours.

D’autre part ces « débutants » n’avaient pas forcement de références de qualité, n’ayant pas accès aux parcours « historiques », et donc incapables de comparer les golfs et leurs entretiens.

Lorsque le golf était en plein essor, des propriétaires se sont rués vers la construction de nouveaux parcours, et pas forcement avec un assez grand souci de qualité, ou plus simplement sans avoir réellement les moyens d’aller jusqu’au bout de leurs projets. 

C’est sans aucun doute la faute à des contraintes économiques, mais en aucun cas la faute des golfeurs…

Ceux qui étaient alors des nouveaux golfeurs, ont depuis progressé, voyagé, comparé, les attentes ne sont plus les mêmes.

Aujourd’hui, pourquoi un joueur de golf accepterait-il de dépenser son argent dans un golf qui ne lui offre pas un parcours de qualité ?

Si un golfeur peut accepter de payer quelques euros de plus pour jouer sur un parcours de qualité, il n’accepte plus de se faire berner, en découvrant un parcours en triste état une fois son green-fee payé.

Un golfeur heureux

Quand à l’issue d’un parcours, sur le parking, on demande aux golfeurs ce qui leur a plu ou déplu sur ce parcours qu’ils découvraient, pour ceux qui ont fait un bon score, en général ils en gardent une bonne impression.

Au contraire, pour ceux qui ont mal joués et notamment beaucoup plus que leur handicap de jeu, le parcours n’était pas en bon état, et le green-fee trop cher !…

Les golfeurs sont ainsi beaucoup plus critiques et moins heureux quand ils jouent mal, et cela, les gestionnaires de parcours de golf n’y peuvent rien...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1731
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.