Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Putters contrebalancés : La grande tendance de 2013

Daddy Long leg : Le meilleur des putters contrebalancés ?

Pas forcément très bien relayé et expliqué par les marques et les magasins en France, pourtant les putters contrebalancés ont fait le buzz cette année, au point que de plus en plus d’amateurs font le pas de tester, et d’acheter ces putters au nom barbare, mais qui offrent de nouvelles sensations.

Enquête sur un véritable phénomène…

Quand on mène nos propres tests putters, et que l’on s’arrête sur un putter contrebalancé, on est déjà interpellé par la forme du grip ou de la tête.

A l’œil nu et sans indications, on n’a du mal à savoir ce qu’est un putter contrebalancé.

Il faut en réalité se livrer à un petit exercice d’équilibriste pour constater grossièrement que la répartition des masses diffère d’un putter classique.

Maintenant quand on swingue avec un putter contrebalancé (voir prochainement notre test putter Daddy Long Leg en cours de rédaction), on est assez stupéfait de trouver des résultats de consistances très élevés par rapport à la moyenne des autres tests que nous avions pu faire.

Il n’en fallait pas plus pour attiser notre curiosité, et réaliser un dossier complet sur le sujet au travers de cinq grandes questions que l’on peut se poser au sujet de ce type de putters :

  1. Quels sont les avantages d’un putter contrebalancé ?
  2. Comment le fait de contrebalancer un putter peut changer les sensations au putting ?
  3. Pourquoi les putters contrebalancés ont pris une telle importance en 2013 ?
  4. Est-ce un phénomène qui va durer ?
  5. Cette technologie peut-elle convenir à tous les golfeurs ?

Tout d’abord, avant de répondre à ces grandes questions, il faut savoir que les putters contrebalancés ne sont pas une nouveauté absolue.

En réalité, certains golfeurs avaient déjà eu l’idée de coller du ruban de plomb autour de leurs grips pour alourdir le poids du manche par rapport au poids de la tête.

Car le principe d’un putter contrebalancé, est tout simplement le fait de répartir le poids total du club entre la tête et le manche, de sorte que le point d’équilibre du club se situe plus au milieu qu’en bas du club à l’adresse.

Cette idée n’est pas nouvelle.

En revanche, ce qui a changé en 2013, c’est le fait que les grandes marques de matériel de golf (Odyssey, Ping, TaylorMade…) ont décidé de reprendre ce concept à leurs comptes.

Quels sont les avantages d’un putter contrebalancé ?

Premier avantage indéniable, cela permet de ralentir l’action des mains, ce qui a pour conséquence d’accroître la consistance des putts, en termes de direction et de distance.

Les premières marques à avoir fait des tests ont découvert que les principaux avantages provenaient du chemin de club, et de la vitesse générée qui deviennent plus consistants à l’usage d’un putter contrebalancé.

Sur ce sujet, les ingénieurs d’Odyssey qui ont mis pour la première fois cette année, un putter de ce type dans leur gamme, ont admis : « Cela permet de laisser les mains et les poignets en dehors du coup. Associé avec une tête plus lourde, un shaft plus lourd, et un mécanisme de contrebalancement, nous sommes en mesure de créer un coup plus stable sur toute la longueur du putter, et pas seulement sur la tête. Et le fait d’être capable d’augmenter le MOI de tout le club permet justement de mieux garder les balles en ligne. »

Du côté de chez Ping, on affirme que les avantages du putter contrebalancé sont au moins à deux niveaux : « Cela déplace le centre de gravité plus près des mains du golfeur, ce qui permet une meilleure stabilité. De plus, on obtient un loft dynamique plus élevé de la part de la tête du putter. »

Concernant cette marque, leur modèle Senita est plus lourd de 30% par rapport au modèle classique, d’où un phénomène d’inertie plus grand pendant le balancier, qui peut effectivement se traduire par plus de stabilité, et une aide non-négligeable pour les golfeurs qui subissent parfois des effets de poignets indésirables (yips).

Comment le fait de contrebalancer un putter peut changer les sensations au putting ?

Pour les concepteurs de ce type de club, on pourrait résumer le fait de contrebalancer un putter à réaliser un « tuning du shaft », soit littéralement un réglage du shaft.

En fait, ce principe de contrebalancé permet d’amener le point de balancement plus près du centre du shaft.

Et quand vous appliquez cette technique sur un putter qui a une face métal, cela n’augmente pas seulement la sensation de solidité, mais cela rend aussi le métal significativement plus doux au touché.

La plupart du temps, l’action de contrebalancé du putter augmente le poids total du putter tout en affectant le point de balancement comme déjà écrit plus haut.

Ce qu’il faut comprendre avec cette notion de poids total, c’est que le swing est plus impactant pour les muscles supérieurs, et le point de balancement plus haut engendre moins de stress dans les mains pendant le mouvement.

Ce phénomène a pour conséquences de réduire les actions de « poignets cassés » à l’impact, et au contraire, le fait de plus jouer avec les muscles supérieurs (bras, épaules…) permet des coups plus consistants, comme si c’était plus calme et plus facile à faire à la fois.

Enfin,  la répartition du poids a un impact sur la stabilité que l’on peut ressentir pendant le coup.

Pourquoi les putters contrebalancés ont pris une telle importance en 2013 ?

Cela tient sans doute en plusieurs raisons. Tout d’abord, l’interdiction future des belly-putters a engendré un besoin de tester différentes alternatives (shafts allongés, grips plus épais, têtes plus lourdes…), sachant que la recherche d’une meilleure inertie a toujours été le centre du sujet.

Les grandes marques (OEM) reconnaissent maintenant les bénéfices de ce type de putters, justement après avoir abandonné la piste des belly-putters.

Il est assez drôle de constater qu’Odyssey et TaylorMade revendiquent l’invention de ce type de putters alors que d’autres marques, certes moins connues du grand public comme Bocierri en commercialisent depuis 2006.

D’ailleurs, Odyssey n’hésite pas à communiquer sur le fait que de par sa position et sa part de marché, la marque apporte cette technologie au plus grand nombre, ce qui n’est pas faux !

Ceci étant dit, la marque ne conteste pas le fait qu’il y a un effet de mode nouveau autour de ces produits, plus qu’une réelle nouveauté technologique.

De notre point de vue, il semble que si les belly-putters étaient en réalité inutilisables pour de simples amateurs (trop lourd et encombrant à transporter, peu intuitif sur le green, et finalement pas convaincant en termes de résultats…des problèmes que ne se posaient pas les pros), ils ont servi la cause du golf amateur, car sans leur conception puis interdiction, pas sûr que les putters contrebalancés nous auraient été proposés aussi vite.

Justement moins encombrant, plus intuitif et plus efficace, les putters contrebalancés apporteront de vraies réponses aux amateurs.

En quelque sorte, les belly-putters auront servi de répétition générale avant une nouvelle évolution du putting vers les contrebalancés.

Est-ce un phénomène qui va durer ?

Comme détaillé plus haut, il n’y a aucune raison que le phénomène ne prenne pas de l’ampleur.

Au contraire, on peut réellement se demander si cela ne sera pas la majorité des putters dans les sacs des amateurs demain ?

Le diable est sorti de sa boîte ! Difficile de la refermer après coup…Surtout depuis qu’Odyssey et TaylorMade ont repris le flambeau.

Avec les deux poids lourds de l’industrie qui montent au front, il y a fort à parier que les putters contrebalancés vont sortir d’un simple segment de marché parallèle.

Odyssey compte bien s’appuyer, comme à son habitude, sur les victoires de ses joueurs sur le tour pour démontrer le bien-fondé de ces produits.

Ping, plus raisonnable, pense que cela prendra certes un peu de temps, mais que les amateurs se rendront compte sans réserves des bénéfices pour leur jeu.

Cette technologie peut-elle convenir à tous les golfeurs ?

Quelque part, cette question n’a pas de sens ! Oui, tous les golfeurs peuvent utiliser un putter contrebalancé, et y trouver en théorie, un bénéfice.

Que vous soyez un très bon golfeur ou un débutant, le fait de ralentir l’action des mains au putting ne peut avoir un autre effet que d’améliorer la consistance de vos coups.

Pour avoir testé le daddy long leg de TaylorMade ou le Senita de Ping, les résultats que j’ai obtenu ont été franchement spectaculaires. (Mesures faites avec l’application Iping).

C’est très rare que je donne un avis personnel sur un produit, mais très franchement, comme vous peut-être, je vais passer au putter contrebalancé. Je tairais juste le nom du produit et de la marque que je choisirai.

Pour aller plus loin sur le pourquoi ce type de putters n’a pas de restriction d’utilisateur, on peut ajouter que le principe technique derrière la conception des contrebalancés est simple : augmenter la masse, et recentrer le point de gravité plus près des mains.

Les bénéfices que l’on peut trouver pour les pros seront les mêmes pour les amateurs.

Après, le putting est tellement une affaire de sensations personnelles qu’il est difficile d’affirmer que 100% des golfeurs vont « switcher » leurs putters traditionnels pour ce type de clubs.

Maintenant, il est certain que cette technique rend les mains et le putter plus stable…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3810
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.