Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Projet Beathletik: Séances de préparation athlétique pour le golf

Projet Beathletik: Les séances de préparation athlétique pour le golf

Depuis le check-up athlétique et l’analyse de la séquence cinématique du swing fin octobre, je vous propose de vous résumer les premières séances consacrées exclusivement au physique qui constituent le corpus principal de la méthode BeAthletik.

Au cours du check-up initial réalisé en octobre 2014, nous avons pu constater à quel point, j’étais un golfeur dans un état physique moyen.

La séance suivante avait permis de constater l’impact de ce physique moyen sur le swing.

Sommaire de l'article sur la préparation athlétique pour le golf 

Cobaye du test de la méthode BeAthletik appliqué au golf, j’ai joué le jeu et déjà participé à cinq séances consacrées à la préparation athlétique, avec un premier bilan à mi-parcours du pack de dix séances pour mesurer les résultats concrets sur le swing.

Pour rappel, le projet initial poursuivait 2 objectifs :

- L’amélioration de ma posture pour ma santé.
- Me donner une meilleure consistance dans ma frappe de balle avec un gain d’au moins deux clubs en distance.

Pour parvenir à ce double résultat, le premier enjeu me concernant consistait à largement améliorer, et renforcer la stabilité du bas du corps (les enjeux varient en fonction des individus et donc les exercices aussi).

Depuis plus de vingt ans que je joue au golf, et ce malgré des heures de cours avec différents pros, j’ai toujours souffert d’une très grande instabilité du bas du corps qui entraînait un déplacement ou plutôt un glissement des genoux aux deux étapes clés du swing, à la fois le backswing, et le downswing.

Ce glissement rendait aléatoire ma capacité à prendre la balle au meilleur endroit du chemin de club, et entraînait un décalage dans la frappe que je compensais par un jeu compliqué des mains.

Ensuite, et comme le bilan athlétique l’a illustré, je manquais cruellement d’amplitude et d’élasticité, jouant à minima de mon potentiel physique (1m83 pour 100 kgs).

Faible rotation thoracique mais aussi poignets très/trop tendus pour une capacité d’accélération réduite au moment du release

Et pour couronner le tout, comme illustré par la séquence cinématique, un désordre dans l’ordonnancement des actions qui constituent les étapes clés du swing avec un mélange entre le bassin, le thorax, les bras, et le club.

sequence_20141207-152244_1.jpg

En résumé, malgré tous ces handicaps (bas du corps instable, séquence désordonnée, et faible rotation), j’avais jusqu’à présent réussi à faire partie des amateurs de golf avec un swing moyen-rapide, soit en moyenne 78 mph avec un fer 7, et 91 mph avec un driver.

Qu’en allait-il être après un travail physique spécifique pour renforcer le bas du corps, remettre la séquence du swing dans l’ordre, augmenter l’amplitude de rotation, et assouplir les poignets ?

Le travail spécifique pour améliorer la condition physique

Avant de vous révéler le premier résultat intermédiaire, découvrez ci-dessous le programme suivi et les exercices, car rien n’arrive par l’opération du Saint-Esprit.

Avant chaque séance d’une heure, nous avons commencé par un travail préparatoire, composés d’étirements de la chaîne postérieure et de la zone dorsale, un travail de mobilité du bassin, puis un étirement en chandelier.

Précision : Au cours de la première séance, j’étais déjà épuisé après seulement quelques minutes de ce premier travail d’échauffement qui durait en réalité une dizaine de minutes maximum, signe d’une condition physique médiocre.

Pour détailler les exercices, retrouvez ci-dessous des photos et des explications associées.

Pour l’étirement de la chaîne postérieure

Mettre la chaîne postérieure en tension et maintenir la position pendant 30 secondes. 

pilate.jpg

Cet étirement doit être fait de manière asymétrique. 

Etirer deux fois la jambe droite et une fois la jambe gauche.

Pour l’étirement en chandelier

Dos au mur, mettre les bras en chandelier et monter le bras gauche en gardant le contact avec le mur.

Maintenir cinq secondes puis passer au bras droit.

mur3.jpg

Même exercice les deux bras en même temps. Faire dix répétitions.

Pour l’étirement de la zone dorsale

Une main sous le thorax et sur une inspiration, ayez l’impression de toucher le sol avec l’omoplate.

pos2.jpg

Maintenir la position cinq secondes.

Faire six répétitions de chaque côté

Travail de mobilité du bassin

En position quatre pattes, faire le dos creux, puis le dos rond et revenir à la position neutre.

Le bassin doit commander le mouvement.

ante1.jpg

Faire dix répétitions.

Aux termes de cet enchaînement préparatoire, nous sommes progressivement passés aux différents exercices adaptés au but que nous cherchions.

Dans un premier temps, nous avons travaillé sur la stabilité du bas du corps.

L’élastique

Debout, jambes tendues, déplacement vers l’avant sur dix mètres.

Ne pas relâcher la tension entre les élastiques.

b2ap3_thumbnail_exo2.jpg

Un aller-retour Debout, jambes tendues, déplacement latéral sur dix mètres.

Ne pas relâcher la tension entre les élastiques.

Un aller-retour

Cet exercice pouvait sembler faussement facile. Après quelques mètres parcourus, je sentais réellement l’intensité du travail dans les jambes et la partie latérale des fessiers.

Après ce premier exercice, nous avons varié les situations d’entraînements avec différents outils : medecine ball, kettleballs, cordes, mêlant renforcement musculaire et cardio.

Le contenu des séances a évolué à la mesure du progrès physique

L’objectif de chaque séance était d’enchaîner de manière rythmée les différents exercices, puis de glisser quelques exercices spécifiques au golf, et à la rotation.

L’idée générale étant de me faire sentir les différentes parties de mon corps, et les interactions entre le haut et le bas.

Par exemple, comment conserver le thorax droit pendant que les hanches tournent…

De tout ce travail athlétique, si je ne devais garder qu’un élément, je dirais que  j’ai réalisé à quel point, le muscle fessier pouvait jouer un rôle crucial dans la qualité du swing.

Bien qu’à chaque fin de séance, je sortais sur les rotules, les jours suivants je ressentais un vrai regain de forme, et ma condition physique s’est globalement amélioré.

Un premier bilan à mi-parcours

Au bout de cinq séances, nous avons procédé à une première évaluation.

A ce stade, nous avions essentiellement travaillé sur la stabilité du corps, la rotation du bassin et du thorax.

Sans faire de suspense, le gain constaté en termes de vitesse de swing au fer 7 a été de 5mph !

En termes de distance au carry, la portée est passée de 122 mètres en moyenne à 135 mètres pour un gain de 13 mètres.

trackman-test.jpg

Plus que ce que je n’avais jamais pu faire en changeant de club ou avec un fitting basique, et nous n’étions qu’à la moitié du nombre de séances de préparation athlétique !

Concernant la séquence cinématique, le travail effectué avait effectivement permis une meilleure stabilité, et un meilleur chargement de la puissance au backswing.

Plus de glissement des genoux, et un ordre club, thorax, bassin, bras respecté au takeway.

Selon la lecture de mes résultats faite par Loic Gambardella, les progrès étaient notables, mais il y avait encore une marge de progression sur l’exécution du downswing, et notamment le relâchement des poignets, ce sur quoi nous sommes en train de travailler sur la série des cinq dernières séances.

Une première conviction avant la fin du test de la méthode BeAthletik

Sans anticiper la fin du test, et la conclusion du projet BeAthletik, je peux simplement affirmer que le résultat va prendre une bonne tournure.

Mais est-ce réellement surprenant ?

Comme Loic Gambardella l’a déjà écrit sur le site, le golf est un sport. Le fait de se préparer physiquement et spécifiquement génère de la performance.

Bien entendu, cela devrait toujours être évident, pourtant depuis que je joue au golf, j’ai très rarement croisé des golfeurs qui travaillaient spécifiquement sur leurs corps pour augmenter leurs distances, ou gagner en consistance.

D’une certaine manière, s’est installé dans l’esprit des golfeurs, le fait que le matériel ou la technique suffisent à améliorer les performances, sans passer par la case travail physique.

C’est en fait une erreur que nous commettons tous.

Car le matériel ou la technique n’agissent que sur une toute petite partie de la performance, au contraire du physique qui est à la base de toute activité sportive.

img6672.JPG

Pour bien jouer au golf, il faut donc une bonne base athlétique.

Savoir quels sont ses points faibles, et comment les renforcer ne sont pas des choses aisées pour n’importe quel amateur de golf.

De ce point de vue, le concept BeAthletik m’a convaincu.

A la fois pour le bon sens de la méthode, et les résultats concrets que j’ai déjà pu observer (gains de 13 mètres au fer 7 en seulement cinq séances).

Rendez-vous au prochain et dernier article consacré à ce test, pour le bilan final, et savoir si en dix séances, on trouve un gain de deux clubs en distance ou plus…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2510
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.