Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Première journée à Carlsbad (Californie), capitale du golf business

Première émotion du voyage, se retrouver face à l'Océan Pacifique

Février 2017, départ à 5h15 du matin pour prendre un premier vol vers Londres, pour rejoindre les Etats-Unis et San Diego via Chicago. Une journée à remonter le temps et les fuseaux horaires, pour arriver à l’hôtel à 3h30 du matin heure française du jour suivant, et se retrouver enfin face à l’océan Pacifique ! Première grande émotion et récompense après un aussi long voyage pour aller à la rencontre de ceux qui font le business des clubs de golf, à Carlsbad au sud de la Californie…

Découvrez nos formules d'abonnements

Avant de parler exclusivement de golf, j’ai eu envie de vous faire part de cette arrivée dans la capitale du golf business, Carlsbad, sorte de rapport d'étonnement comme il peut arriver que l'on vous demande dans produire un quand vous arrivez dans une nouvelle entreprise.

Posé à San Diego à 16h de l’après-midi heure locale, j’ai effectivement passé mon temps à le remonter dans une sorte de jour sans fin. Le retour promet en contrepartie d’être la journée la plus courte de ma vie.

San Diego est l’une des plus grandes villes américaines, tout au sud de la Californie et des USA. Elle compte 3 millions d’habitants, et accueille la plus grande partie de la flotte navale américaine. Ce détail a son importance pour comprendre l'implantation des plus grandes entreprises de matériel de golf dans cette partie du pays.

Il y avait en fait tout un écosystème propice à l'industrie du golf.

La région vit principalement de l’activité militaire, du tourisme, et de pôles de recherches très avancés dans différents domaines comme par exemple la médecine. Ce n'est pas la Silicon Valley, mais c'est un peu le même esprit avec un point commun important : la météo.

En 125 ans d’enregistrements d’événements climatiques, il n’a neigé que 5 fois à San Diego !

Clairement, le climat est très clément avec une moyenne de 135 jours d’ensoleillement par an selon les sites officiels, sachant qu’il ne pleut principalement qu’entre décembre et mars, et qu'en discutant avec des locaux, la perception, c'est plutôt 300 jours de beaux temps sur 365.

Sachant cela, je m’attendais à retrouver une terre beaucoup plus aride.

Pourtant au survol, on est surpris de retrouver un paysage plutôt vert autour de San Diego, alors qu’à l’inverse, à Chicago, quelques heures plus tôt, le sol paraissait très aride (c’est bien l’hiver dans l’Illinois).

Après avoir récupéré une voiture de location avec GPS à l’aéroport, direction Carlsbad via l’autoroute, devrais-je dire le freeway et non pas le highway.

À la différence de la France, pas de péages tous les 500 mètres, au contraire, une autoroute 5 voies parfaitement entretenue, et un peu comme chez nous, une tendance des locaux à rouler au-dessus des limitations de vitesses, mais rien d’exceptionnel.

Il faut dire qu’il n’y a pas non plus de radars tous les 250 mètres. Seulement un « chips » croisé sur sa moto pour surveiller le trafic. Conduire aux Etats-Unis, en particulier une voiture automatique vous met tout de suite dans le bain. Après plusieurs heures de vol, coincé sur un fauteuil qui n'est jamais assez confortable, c'est même quelque chose d'appréciable. 

Une fois arrivé à l’hôtel, ne surtout pas commettre l’erreur de se coucher tout de suite alors que pourtant l’épuisement guette.

A 6 heures du soir, le soleil est couchant sur la petite ville de Carslbad qui apparaît comme étant davantage une station balnéaire plus qu’une ville de golf.

Il m'a fallu seulement une quarantaine de minutes pour parcourir la distance entre San Diego et Carlsbad, plus au nord, et en direction de Los Angeles.

Tony Hawk, le célèbre skateboarder américain est originaire de cette ville, aussi et surtout connue pour être un spot de skateboard.

Carlsbad, c’est en fait la conjonction de trois villes, Oceanside (face à l’Océan), Carlsbad village, et Escondido, plus au nord.

En se baladant dans le centre-ville, Carlsbad village donne plus l'impression d'une petite ville côtière avec ses bars et restaurants pour vacanciers, sauf qu'au lieu de retrouver des spécialités de poissons, les menus sont plus souvent mexicains...

90 000 habitants à Carlsbad, on est loin de la très grande ville. Au contraire, l’ambiance le soir ne diffère pas du calme d’une petite ville moyenne en France, sauf que nos centres-villes sont plus concentrés. Tout se fait en voiture plutôt qu'à pieds.

carlsbad, cool, sun, et surf

En fait, le lieu parfait pour installer le siège social d’une entreprise de golf, surtout pour le climat et l’ambiance « cool, sun et surf » du lieu, car c'est plutôt cette ambiance qui se dégage. 

La présence de quatre des plus grandes entreprises de matériel de golf au monde ne transpire pas tant ou en tout cas, pas comme si la région était entièrement dépendante de cette activité économique.

En matière de parcours, vous n’avez que trois « public courses » sur place, dont le Rancho Carlsbad Golf Course, un dix huit trous exclusivement composés de par-3, en somme un petit parcours pour s’entraîner et progresser, pas nécessairement le parcours sur lequel les nouveaux clubs Callaway, TaylorMade, Titleist ou Cobra sont testés.

Chaque entreprise ayant son complexe de test ou ses habitudes, dans un golf plus réputé comme Aviara ou The Crossings.

TaylorMade a même son propre practice et centre de test en face de ses bureaux : The Kingdom, ce qui fera l'objet d'un article spécifique.

En fait, c’est la première surprise du voyage, le golf ne semble pas être la première occupation locale.

carlsbad, le rancho

En revanche, en prenant la voiture pour se diriger vers Oceanside, là, une fois face à l’Océan Pacifique, vous êtes saisi par une émotion immense. Celle de se trouver à des milliers de kilomètres de chez soi, face à un élément aussi puissant et gigantesque que l’Océan Pacifique !

Ce n’est pas comme si nous n’avions pas d’eau en France (la Manche, la Méditerranée, l’Atlantique), et cela n’a beau être justement que l’eau à perte de vue, se trouver face au Pacifique, c’est quelque chose de saisissant, et qui mérite le voyage.

carlsbad, housewiwes

En plein mois de février, les housewiwes font leurs joggings sur le bord de mer, ou promènent leurs chiens, tandis que les jeunes parents profitent de la plage, et un surfeur se risque à braver les vagues, le tout comme si nous étions au début de l’été en France. Pourtant, nous sommes au milieu du mois de février, et de l'autre côté des Etats-Unis, sur la côte Est, New York est sous la neige.

Après avoir exploré les environs, et 24 heures avant mon premier rendez-vous chez TaylorMade, ce qui lancera véritablement une grosse semaine de rencontres exceptionnelles, j’ai décidé de faire un petit tour pour repérer les lieux, et en particulier les sièges de TaylorMade et Callaway, histoire de m'imprégner des lieux.

carlsbad, taylormade

Taylor se situe à Fermi Court, un peu à l’écart du Carlsbad Research Center, qui en fait accueille un grand nombre de sociétés innovantes, et pas seulement des marques de matériel de golf.

Vous avez aussi SKLZ Golf equipment (fabricant d’accessoires) ou encore Aldila (fabricant de shafts)...

Clairement, le Carlsbad Research Center est surtout une grosse zone d’activité commerciale avec des entreprises de golf en son sein. Il n’y a rien qui ressemble plus à une zone d’activité commerciale qu’une autre zone d’activité commerciale.

Cependant, quand vous vous retrouvez face au siège de TaylorMade, vous êtes face au bâtiment d’une des plus grandes marques de matériel de golf. Ce n’est pas de la taille du technocentre Renault à Saint-Quentin-En-Yvelines, mais c’est tout de même d’une taille conséquente avec plusieurs bâtiments et toute une rue entièrement consacrée à cette marque.

carlsbad, kingdom

En face des bâtiments, un terrain de golf porte parfaitement son nom : The Kingdom. Il s’agit du centre d’essai de la marque, et il suffit de traverser la rue. Impossible de rentrer sans un badge ou sans être accompagné par un collaborateur, ce n'est pas ouvert au public. Les pros viennent essayer leurs nouveaux clubs en toute tranquillité, et avec tout le soutien des ingénieurs, et des fitters de la marque.

Un peu plus loin, Callaway, la première entreprise de golf historiquement basée à Carlsbad est installée à Rutherford, un quartier d’entreprises beaucoup plus fourni. D’ailleurs, il m’a fallu un peu de temps pour repérer le bâtiment.

A ce stade, je n’ai pu voir que le block principal et pas encore le Ely Callaway Performance Center où j’aurais rendez-vous en premier. Visiblement, sur la carte, cela paraît très grand, et aussi tout à fait fermé au public.

callaway-hq.JPG

Ma première journée de visite s’achève. Début d’après-midi, je ressens une certaine fatigue et les effets du décalage horaire. En ne prenant pas de rendez-vous dès le premier jour, je m’étais laissé un peu de temps pour m’adapter.

A la télévision, l’an passé quand j’étais à Orlando, Donald Trump faisait le show en tant que candidat à la Maison-Blanche. Cette année, il est le président des Etats-Unis, et il fait l’actualité sur toutes les chaînes infos. Des débats semblent faire rage autour de la question de l’immigration, sujet qui écrase tous les autres, loin devant les questions sur la Chine, l’Europe et les relations commerciales internationales.

Rien de palpitant à la TV, largement le temps de se coucher à 8h du soir en espérant ne pas être réveillé trop tôt (4h30 du matin) pour cette première journée, cette fois consacrée exclusivement au golf. La suite à venir très rapidement…

Posté par le dans Voyages golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 169
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 23/03/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

Accédez aux offres US Golf !