Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Premier tour du British Open 2012 de golf : Adam Scott en tête à -6

Adam Scott en tête après le premier tour du British Open Championship 2012

Du beau monde en tête de ce 141ème British Open Championship 2012, disputé du 19 au 22 juillet, sur la parcours du Royal Lytham & Saint-Annes Golf Course, et avec notamment Adam Scott en tête du 3ème tournoi majeur de l’année, après avoir rendu une carte de 64 pour le compte du premier tour, et manqué de seulement deux coups, le fait d’égaliser le record du parcours dans un tournoi majeur.

Les favoris prennent les devants dès le début du tournoi !

Dans le Top 10 du leaderboard du 3ème majeur de la saison 2012, et seul majeur disputé en Europe, on ne retrouve que des favoris ou presque, et les scores sont plutôt très bas pour un majeur !

Sur ce point, les conditions climatiques sont très favorables à des scores bas. En effet, c’est le calme plat du côté du vent sur ce « links » pourtant situé en littoral.

Sur un champ de joueurs composé de 156 golfeurs au départ de 141ème British Open Championship, les treize premiers ont presque tous des profils de vainqueurs en majeurs.

Une première victoire en majeur pour Adam Scott ?

A commencer par le leader, Adam Scott, australien dont le swing de golf a été régulièrement comparé à celui de Tiger Woods au début de sa carrière. Ce grand golfeur par la taille devait aussi être un grand golfeur par le palmarès dans les années 2000, mais le compte n’y est toujours pas en 2012 !

Ce n’est pas faute d’avoir embauché en 2011 le caddie de Tiger Woods, Steve Williams !

Adam Scott compte quelques belles victoires sur le circuit professionnel dont 9 succès sur le PGA Tour et 6 tournois remportés sur l’European tour.

Adam Scott à deux coups du record du parcours en majeur !

A défaut d’avoir remporté un premier majeur, l’australien a remporté de belles victoires : Alfred Dunhill Championship en 2001, un an après être passé pro, l’Open d’Ecosse en 2002, Players championship en 2004, Johny Walker Classic en 2005, Tour Championship en 2006, Shell Houston Open en 2007, et peut-être le plus important, le championnat du monde WGC Bridgestone Invitational en 2011, et justement avec son nouveau caddie Steve Williams.

Pour cet australien de 32 ans, véritable prodige du golf, son palmarès pourrait et devrait être encore plus conséquent.

Une première victoire en majeur ferait bien sur son CV, et pourquoi ne pas remporter ce British Open largement à sa portée.

Son score de 64 parait encore plus incroyable, quand on sait qu’il avait seulement besoin d’un birdie au départ du trou numéro 18 pour espérer jouer 62 ! Un vilain coup de départ le privera finalement de cette occasion !

Au départ du tour numéro deux à 13h43, heure britannique, on n’en saura plus sur les réelles capacités d’Adam Scott a mené la tête, lors de ce week-end de compétition sur le parcours du Royal Lytham Golf Course.

Derrière lui, les prétendants sont nombreux : la chasse est ouverte !

Pour les francophones, c’est avec plaisir que l’on retrouve le belge Nicolas Colsaerts à la seconde place de The Open Championship, dénomination donnée par les Britanniques à ce seul tournoi majeur européen contre les trois autres événements américains (Masters, Us Open, PGA Championship).

Un British Open 2012 qui s'annonce très disputé !

Le belge rend une très belle première carte de score en -5 sous le par 70 de ce parcours links qui se trouve en plein milieu de la ville, encerclé par des maisons en brique rouge, typique du « old style » anglais.

Colsaerts confirme tournoi après tournoi qu'il est actuellement en très grande forme, et réalise de solides prestations à chacune de ses sorties sur le circuit européen. C'est assurément un des grands animateurs de la saison 2012 !

Autre challenger (second en 65), on retrouve une vieille connaissance pour le golf français en la personne de Paul Lawrie, victorieux de Jean Van De Velde en 1999 à Carnoustie pour ce même British Open.

A l’époque, cet écossais de 43 ans avait réussi à remonter dix coups de retards sur la tête lors du dernier tour pour battre le français, et graver son nom sur la Claret Jug.

Derrière son exploit, il avait manqué 7 cuts consécutifs sur ce British Open de golf.

13 ans ont passé, et l’écossais Paul Lawrie n’a plus jamais été à pareil fête ! Comme quoi, un golfeur est éternel, façon de voir les choses plus positives que de parler de longue traversée du désert.

Paul Lawrie déclara après son arrivé au club-house « C’est probablement le départ de parcours le plus étrange de ma carrière ! Je n’ai pas eu l’impression de bien joueur sur les six premiers trous mains pourtant je me trouvais déjà à -3 ! Finalement, j’ai joué une partie de golf solide avec plusieurs bons coups. »

Admettant avoir rentré à deux reprises des chips depuis l’extérieur du green, ce qui lui a fait dire « C’est plutôt agréable d’avoir un peu de chances et de voir les choses aller dans votre sens de temps en temps. »

Avec Lawrie et Colsaerts, on retrouve toujours second ex-aequo, Zach Johnson, tout juste vainqueur du John Deere Classic, et auteur du plus beau coup de golf de l’année 2012 !

Tiger Woods aurait aimé jouer encore un peu mieux sur ce premier tour du British Open 2012

Derrière ces leaders, on retrouve un groupe de golfeurs composé de Brandt Snedeker, Toshinori Muto, Rory McIlroy (enfin de retour en forme après son trou d’air du printemps), Steve Sticker, Peter Hanson, Ernie Els (déjà vainqueur de ce British Open en 2004 contre un autre français, Thomas Levet), Bubba Watson (vainqueur du Masters 2012), Graeme McDowell et enfin Tiger Woods, tous à -3 !

Phil Mickelson, Lee Westwood et le numéro un mondial, absents des premiers rôles en tête du leaderboard

Finalement, ne manque à ce tableau de chasse d’élite que le numéro un mondial, Luke Donald, qui a joué dans le par (70) et se trouve à une honorable position d’attente (33ème), Lee Westwood et enfin Phil Mickelson (98ème en +3) qui n’ont jamais trouvé le bon rythme sur ce premier tour.

Mickelson dans le rouge d'entrée de tournoi !

Pour l'anglais, Luke Donald, tout le monde s'accorde pour dire qu'il est un extraordinaire golfeur. Sa place de numéro un n'est pas usurpée par rapport à son talent, et ses performances régulières depuis plus d'un an.

Cependant, il n'est pas au rendez-vous dans les majeurs.

La faute à un léger manque de puissance au drive qui le pénalise sur les parcours du PGA Tour, et en particulier le Masters ou l'US Open.

Sa principale chance de victoire en majeur est donc ce British Open, disputé dans son pays, et sur des parcours qu'il connaît, et adapté à son style de jeu basé sur un jeu de fers solide.

A lui de se mettre en évidence sur ce parcours pour s'imposer comme le patron du tour. Faute de quoi, le retour en forme de Tiger Woods pourrait rapidement le ramener dans le peloton des challengers.

Du côté des français, ce n’est pas franchement la fête !

Raphael Jacquelin est 76ème à +2, Gregory Havret à +3 (98ème).

Havret n'a pas eu la sensation de bien jouer. En fait, sa partie de golf a été assez bizarre avec des bons coups et des birdies au 3, 14 et 18. Mais aussi des mauvais bogeys, et en plus d'affilé aux trous 5, 6 et 7. Puis à nouveau sur les trous 10, 15 et 17.

Le français garde espoir même si il est conscient qu'il lui faudra hisser son niveau de jeu, et être plus régulier pour espérer passer le cut.

Raphael Jacquelin a connu une journée moins erratique que Greg Havret, mais son aller l'a laissé sur sa faim avec un bogey, et surtout un double au trou numéro 3. Son retour sera bien meilleur avec notamment 2 birdies consécutifs au 15 et au 16.

Pour les deux golfeurs français, le second tour sur ce 141ème British Open sera déjà décisif pour espérer passer le cut mais peu de chances qu'ils puissent réussir à revenir sur la tête du leaderboard.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2349
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.