Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Pourquoi le PGA Championship est souvent remporté par des joueurs de second ordre ?

Keegan-Bradley-US-PGA-CHAMPIONSHIP-2011.png

Comment se fait-il que le palmarès de ce 4ème tournoi majeur soit-il aussi surprenant chaque année ? Le PGA championship qui à l'image de l'US Open ne se dispute jamais sur le même parcours d'une année sur l'autre, voit rarement un favori s'imposer ou même un joueur de 1er ordre.

Le PGA Championship nous ramène chaque année un paquet surprise dont on ne peut jamais rien faire par la suite ! Yang, Micheel ou Rich Beem sont tous 3 des joueurs qui ont remporté ce majeur au cours des 10 dernières années et n'ont jamais été des foudres de guerre sur les greens du PGA tour par la suite.

Alors certes, Woods, Harrington, Mickelson, ou Singh sont des joueurs "majeurs", mais imaginez le palmarès de Roland-Garros qui compterait 30% de victoires sur 10 ans par des joueurs issus des qualifications et au-delà des 100 premiers joueurs mondiaux !

Cette année 2011, on pourrait encore assister à ce scénario avec trois joueurs en tête au départ du 4ème tour, dont vous n'avez jamais entendu parler : Brendan Steele, Jason Dufner et Keegan Bradley !

Dans les 10 premiers du classement provisoire, les seuls joueurs qui figurent parmi des joueurs du top 50 mondial sont Steve Stricker (leader du 1er jour), David Toms et Charl Scwartzel ! Aucun joueur du TOP 4, seul le n°5 mondial, Steve Stricker est donc digne de son niveau.

Quelle explication à ce fiasco des favoris ?

La pression, non, les meilleurs golfeurs du monde font face à la pression chaque semaine, et sur des tournois encore plus compliqués comme le Masters ou l'US Open.

Une raison plus sournoise !

La chaleur ! Les organisateurs du PGA championship prennent un malin plaisir à organiser ce tournoi sur un parcours qui se joue en Géorgie, une des régions les plus chaudes du pays en plein mois d'août !

Et oui les Pros sont pas si dissemblables des amateurs et peuvent eux-aussi grandement souffrir de la chaleur !

A tel point que Retief Goosen, Rocco Mediate ou JB Holmes ont du abandonner dès le 1er jour, souffrant trop de cette chaleur étouffante qui règne sur le parcours d'Atlanta. Quelle ineptie de la part des organisateurs de la PGA ?

Quel intérêt pour le public d'assister à ce type de spectacle ? Le golf est déjà un sport assez dure et aléatoire pour en plus, sérieusement compliqué la vie des joueurs !

Comme souvent dans les fédérations sportives, ceux ne sont justement pas des sportifs qui sont aux commandes, et qui veillent à ce genre de détails.

L'organisation des tournois de la PGA gagnerait à accueillir un ancien PRO dans sa commission qui justement lui réfléchirait à ce type de désagrément pour les joueurs.

Quel intérêt pour ce tournoi privé de ses meilleurs joueurs ?

Déjà que le golf souffre d'un manque d'intérêt des médias grand public, faute de leader charismatique comme Federer ou Nadal dans le tennis.

Mais en plus si l'illustre inconnu qui remporte la victoire ne remporte plus jamais aucun tournoi derrière comme ce fut le cas de Micheel, Beem ou Yang ! Quel crédit accordé à ce tournoi ?

Effectivement le PGA championship est bien une pièce rapporté à la saison de golf et bien le 4ème, et dernier majeur de la saison, très très loin derrière le Masters, l'US open et le British Open !

Une solution pourtant pourrait être adoptée ! Comme au tennis, mettre en place des qualifications avant le tournoi ou alors plus extrême, copier le Masters qui n'invite que les 80 meilleurs joueurs du classement mondial.

Certains pourraient rétorquer mais si le meilleur est un joueur inconnu ? Oui c'est vrai mais qui est-ce que cela intéresse ?

Pour cette année 2011, il ne reste plus qu'à espérer que Steve Stricker se reprenne, lui qui avait pourtant si bien dominé la 1ère journée, n'a pour l'instant pas su assurer le minimum pour rester en tête, concédant les 2 jours suivants 3 points de son avance initiale. A lui de rééditer son exploit du jeudi pour récupérer justement 3 coups de retard sur la tête du tournoi.

A moins que le golf nous récite une nouvelle étonnant histoire avec le come-back de David Toms qui a déjà remonté 45 places le samedi pour se situer à la 8ème place provisoire en 208 et à -2 !

Ci-dessous les 10 derniers vainqueurs du PGA Championship :

AnnéeVainqueurParcoursScoresTotal
2010Martin KaymerWhistling Straits72-68-67-70-277-11
2009Y.E. YangHazeltine National GC73-70-67-70-280-8
2008Padraig HarringtonOakland Hills CC71-74-66-66-277-3
2007Tiger WoodsSouthern Hills CC71-63-69-69-272-8
2006Tiger WoodsMedinah CC69-68-65-68-270-18
2005Phil MickelsonBaltusrol GC67-65-72-72-276-4
2004Vijay SinghWhistling Straits67-68-69-76-280-8
2003Shaun MicheelOak Hill CC69-68-69-70-276-4
2002Rich BeemHazeltine Nat'l GC72-66-72-68-278-10
2001David TomsAtlanta Athl. Club66-65-65-69-265-15
2000Tiger WoodsValhalla GC66-67-70-67-270-18
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2072
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.