Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Plus de puissance pour votre swing de golf en partant des appuis

Plus de puissance pour votre swing de golf en partant des appuis

Améliorer son swing de golf est pour beaucoup d'entre nous, une obsession. Lors de notre passage dans les stands de l’Alstom Open de France, nous avons rencontré la société Médicapteurs, qui contribue en quelque sorte au golf du futur avec un nouvel outil d'aide à l'entrainement spécifiquement tourné vers la mesure des appuis.

 

Pour qu’une innovation se transforme en produit de tous les jours, il faut qu’elle est une application concrète, et en correspondance avec un besoin, même latent, et pas encore exprimé par l’utilisateur.

C’est tout le talent d’une entreprise que de développer un produit ou un service qui fasse appel à cette innovation, et d’arriver à faire percevoir au golfeur, que finalement, un nouveau procédé peut changer le quotidien.

Bien que nous allons parler dans cet article d’un nouvel accessoire technologique, nous avons volontairement titré ce sujet sur le but à atteindre.

C’est-à-dire commencer par le problème, et comment le mesurer, avant de vous présenter une solution.

Les outils d'aide à l'entraînement connectés

Depuis plusieurs mois, nous vous évoquons de plus en plus le développement des outils d’aides à l’entrainement faisant appel aux technologies nomades (smartphones, tablettes, montres GPS).

Il s’agit d’une véritable tendance de fond, et nous sommes probablement à l’aube de la plus grande évolution technologique jamais vue dans le domaine du golf.

Nous les amateurs allons devenir de plus en plus des golfeurs connectés.

Quel intérêt d’être connecté ?

Tout simplement pour mieux nous connaître, et nous améliorer. C’est d’ailleurs ce qui distingue l’être humain du reste du règne animal depuis la nuit des temps.

L’évolution humaine est focalisée sur l’acquisition de nouvelles connaissances et techniques.

En 2014, les nouveaux outils connectés sont dans cette démarche, tout comme google investit des millions de dollars dans un projet qui consiste à repousser la mort.

Pour Médicapteurs, il ne s’agit pas d’aller aussi loin, mais bien de proposer une nouvelle solution sur un sujet pas toujours bien appréhendé par les golfeurs : les appuis.

Comment mesurer la qualité de ses appuis au golf?

L’importance des appuis au golf : le problème

Dans les années 80, au plus haut de sa gloire, l’athlète, plusieurs fois médaillés aux Jeux Olympiques, Carl Lewis, vantait les mérites d’une marque de pneus « Sans maîtrise, la puissance n’est rien. »

Cette théorie s’applique complètement au golf.

Quand nous interrogeons nos consultants, Michel Delbos et Stéphane Grenier, il en ressort que la maîtrise du swing repose sur plusieurs éléments, mais est fondamental, et revient systématiquement : la maîtrise des appuis.

Cet article s’intitule logiquement « Plus de puissance pour votre swing de golf en partant du sol », car c’est dès cette situation qu’une bonne partie de l’énergie que vous allez produire, se joue.

Il y a beaucoup de différences entre un swing de golf d’un joueur professionnel et celui d’un amateur.

Dans les premières différences, il y a une sous-utilisation par les amateurs des appuis dans le sol.

Remarquez comment tous les pros qui s’apprêtent à frapper une balle de golf gesticulent avec leurs jambes et leurs pieds pour s’ancrer dans le sol avant de faire quoi que ce soit d’autre.

Le fait de ne pas s’ancrer correctement dans le sol, et de fixer un premier point d’appui (car il en y a d’autres comment notamment la tête) est déjà avant même d’avoir commencé un swing, une perte de puissance.

Selon nos consultants, il y a trois moments précis où l’amateur perd de la puissance : au takeaway, à mi-swing en arrière, et au moment de la transition entre le backswing et le downswing.

L’importance des appuis au golf : Les constats en 3 moments clés

Selon des études faites aux Etats-Unis, la force mise par un golfeur dans le sol au moment du takeaway serait de 125% quand il s’agit d’un pro, et seulement de 70% du poids du corps quand il s’agit d’un amateur.

Pratiquement, un écart du simple au double déjà tout juste au démarrage du swing.

La plupart des amateurs ont très tôt tendance à se lever (comprenez lever le corps) au moment du démarrage, ce qui diminue immédiatement la force qu’ils appliquent dans le sol.

Les pros font l’inverse !

Victor Dubuisson à l'adresse sur le practice de l'Open de France quelques minutes avant son départ pour le 1er tour

Au moment du takeaway, ils appliquent encore plus de force dans le sol, ce qui leur donne encore plus de stabilité alors qu’ils vont chercher à enrouler la partie supérieure du corps.

Deuxième grande étape où les appuis font défauts aux amateurs, le moment où le club est à mi-chemin entre le départ et le sommet du backswing.

Toujours en comparaison avec les pros qui mettent 125% de leurs poids du corps dans leurs appuis plantaires, soit un montant stable depuis le takeaway, et c’est très important ! Ils n’en mettent pas plus ! C’est au départ du swing que l’ancrage est mis en place, pas pendant !

Les amateurs eux réduisent encore la pression du poids du corps sur les appuis, passant de 70 à 65%.

Même quand ils ont une force appliquée au sol qui n’est pas trop mauvaise, la plupart des amateurs perdent précisément de l’impact à ce moment.

Le fait que la pression diminue a un impact immédiat sur la rotation qui en fait se stoppe, remplacé par un phénomène de monter des mains et des bras, qui agit comme une compensation pour finir le backswing.

La montée à mi-distance du swing de Victor Dubuisson

Compensation n’est pas solution !

A l’inverse, un pro va continuer à s’enrouler jusqu’au sommet du backswing dans la mesure où il est toujours parfaitement ancré dans le sol.

Une chose que Michel Delbos nous explique régulièrement concernant le swing de golf. Il faut imaginer une bobine qui s’enroule dans un sens pour se dérouler dans un autre. Plus vous enroulez au départ avec de la résistance comme si vous tendez un élastique, et plus quand vous relâcherez, cet élastique partira fort.

Troisième moment important dans la construction de la puissance au golf, le moment de transition entre le backswing arrivé au sommet, et le déclenchement du downswing.

A ce stade, les pros augmentent la pression du poids du corps sur le sol de 125% à 145%, tandis que les amateurs (pour une fois dans le processus) font de même, passant de 65 à 90%.

Phase de transition entre le backswing et le downswing

Au moment où le club repart vers le sol, les très bons joueurs augmentent la pression sous leurs pieds, comme si, ils allaient se fixer dans le sol de manière très robuste, ce qui a pour effet de resserrer le plan de swing, et augmenter le retard de la tête de club.

C’est clairement un phénomène qui va générer de la puissance.

A l’inverse, les amateurs descendent le club sur un plan trop raide, et relâche la tête de club trop tôt, ce qui donne généralement un peu de slice.

Alors que c’est l’ancrage du bas du corps qui donne la stabilité, et créé les conditions de la puissance, les amateurs ont tendance à faire l’inverse de ce qu’il faudrait faire, en mettant plus de pression dans la descente du downswing agissant surtout avec la partie supérieure du corps.

Avant de parler du comment corriger, nous en venons à ce nouvel outil pour comprendre, et visualiser le phénomène.

L’importance des appuis au golf : Comment mesurer ?

Rencontré à l’Alstom Open de France, la société Médicapteurs conçoit et fabrique depuis 1985 des plateformes pour la podologie, la posturologie et la biomécanique.

Leader européen, l’entreprise présente une gamme de produits adaptés aussi bien aux secteurs médicaux et sportifs qu’aux domaines de la conception ou de la vente de semelles et de chaussures.

Associé à la société Golfstream qui propose une toute nouvelle voiturette de golf connectée, Médicapteurs nous a présenté son nouveau produit : Winshoe, un système dédié aux golfeurs.

winshoe1.JPG

Sous la forme de deux petits boîtiers très légers (50gr) qui se fixent sur les lacets ou le dessus de la chaussure de golf, ce système sans fil contient 9 capteurs indépendants qui permettent de mesurer la pression sous les pieds, quel que soit la pointure de l’utilisateur.

A l’origine, il s’agissait d’un dispositif médical, mais très rapidement, la société a compris l’utilité du produit dans le milieu du golf, notamment en rapport avec ce que nous venons d’écrire ci-haut : la mesure de la pression des appuis.

Les capteurs sont reliés en temps réel à un logiciel qui permet de visualiser instantanément la répartition des appuis.
Le procédé winshoe à vos pieds

Avec un tel outil, vous sortez de la théorie sur les appuis pour comprendre concrètement quelle force vous appliquez sur le sol, et à quel endroit.

Par rapport à un golfeur professionnel, un amateur perd entre 50 et 60% de force pendant la préparation du swing, imaginez la marge de progression…une fois que vous aurez identifié votre propre pression, et mis en place les solutions techniques adaptés.

En matière de golf, il n’y a pas de fatalité. Pour progresser, il faut appliquer les bonnes recettes.

C’est pourquoi, dans un prochain article, après avoir abordé les constats et les mesures, nous vous proposerons les solutions.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3551
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.