Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Player’s Championship 2018 : Tiger Woods bat un nouveau record

Player’s Championship 2018 : Tiger Woods bat un nouveau record !

Les semaines passent et ne se ressemblent pas pour Tiger Woods depuis son retour à la compétition. A 42 ans, et après plusieurs mois sans jouer à haut niveau, si tout le monde rêve d’un come-back couvert de succès, à en juger par le niveau de la concurrence, cela n’a rien de si évident. Pourtant, peu à peu, Woods monte en puissance, et se rapproche petit à petit de son meilleur niveau. Samedi su le parcours de Ponte Vedra Beach, le TPC de Sawgrass, il a tout simplement battu son propre record de score sur un tour du Player’s Championship. Attention, c’est un signe sérieux à prendre en considération !

Découvrez nos formules d'abonnements

Une semaine plus tôt, pour le Wells Fargo Championship, Tiger était tout bonnement passé à côté de son sujet.

En panne de putting, pas précis au drive, Woods avait limité la casse avec le jeu de fers, pourtant des nouveaux clubs.

Hors du coup, il en avait été réduit à souhaiter bonne chance à Jason Day, un golfeur qu’il apprécie et soutient en de nombreuses occasions.

Passant le cut tout juste cette semaine à Sawgrass, pour le Player’s, le cinquième majeur, on aurait pu penser que la mauvaise semaine du Wells Fargo allait encore un petit peu se prolonger, et le doute commencer à s’installer.

Du fond du classement, il en serait encore réduit à envoyer un texto d’encouragement à son disciple le plus fervent, qui d’ailleurs enchaîne à nouveau une bonne semaine. Jason Day est actuellement quatrième du tournoi à -9.

C’était sans compter sur un des moteurs de Tiger Woods : La capacité de réaction.

Samedi sur le Stadium Course, par-72 de 6573 mètres tout de même, le Woods qui se lamentait d’avoir manqué des opportunités la veille avec des coups de fers imprécis, et une certaine incapacité à convertir les putts, s’est mué en un Woods aérien, rentrant birdie après birdie, le Woods des meilleures années !

Il aurait été dommage qu’il manque le cut d’un cheveu, car cette prestation finalement jouée 65, lui a permis de battre son record personnel sur ce parcours.

Le Tiger Woods de 2018 capable de battre un record de Tiger Woods avant 2013 envoie un message très fort sur sa capacité à de nouveau gagner de gros tournois sur le PGA Tour.

C’est plus qu’un indice supplémentaire. C’est une confirmation qu’il retrouve peu à peu toutes ses capacités.

Au cours de ce troisième tour, il a drivé en moyenne à 294 yards pour 78% de fairways en régulation. Il a été à la fois long et précis.

Surtout, il a pris 83% des greens en régulation, et gagné 3,17 putts sur les greens par rapport au champ de joueurs présents.

Ces chiffres résument la perfection de son troisième tour émaillé de huit birdies pour un seul bogey.

Du fond du classement, il est remonté en neuvième position.

Sans la prestation stratosphérique de Webb Simpson, leader en -19 avec déjà sept coups d’avances, on aurait pu imaginer un Woods dans la mêlée pour la victoire finale.

Du premier coup tapé au dernier, Woods a démontré un niveau de confiance que l’on avait plus vu depuis bien longtemps.

Les départs n’ont pas représenté pas une menace particulière. Il a travaillé la balle comme il le désirait, en fade ou en draw. Et son putting a retrouvé son efficacité.

« Il devait bien y avoir un moment où j’allais mettre ensemble toutes les pièces du puzzle. Aujourd’hui, dans une grande partie de la journée, j’y suis parvenu. »

Il a surtout rendu sa meilleure carte de la saison, son premier 65 depuis trois ans, et son score le plus bas depuis sa victoire la plus récente, au WGC Bridgestone Invitational en 2013.

Son partenaire du jour, aux premières loges du spectacle, Mackenzie Hughes a pu faire le commentaire suivant à la sortie du parcours « Il a eu le contrôle de la balle. Son putting parle de lui-même. Il a été solide sur les putts entre 3 et 6 mètres. »

Cette performance ne lui permettra sans doute pas de gagner le Player’s cette année.

Le retard accumulé sur Webb Simpson paraît trop important, onze coups à remonter, toutefois, ce tour en 65 sert de marqueur supplémentaire après le Valspar ou le Honda Classic, sur le chemin du retour au sommet.

« Comme je vous l’ai dit cette semaine, mon feeling revient. C’est juste une question de temps, de remettre les choses en place, de jeu, et de rentrer des putts. Aujourd’hui, cela s’est bien passé car j’ai rentré de bons putts. C’est tout simplement ce qui fait la différence. »

Le fait qu’il puisse scorer si bas est un marqueur important pour la capacité future du tigre à remporter une 80eme victoire, et ce malgré l’adversité en face. Ce marqueur va alimenter sa confiance, et quand celle-ci sera à nouveau à son maximum…

« Je pense le golf comme un tout, le sport est un tout. La confiance est tellement importante. Cela peut changer la façon dont vous pensez. Et je pense que c’est encore plus vrai s’agissant du putting. » commentait le leader actuel du Player’s, un golfeur qui a d’une certaine façon, lui-aussi connu une longue phase de doute avant de revenir au sommet.

« J’ai recommencé à croire que j’étais un grand putter. » Woods est certainement dans le même état d’esprit.

En 2013, déjà après une période délicate, il avait su revenir et dominer le golf mondial. Certes, il n’avait pas gagné de majeur, mais cette année est intéressante dans son parcours, car elle démontre qu’il sait revenir.

Aujourd’hui, à Sawgrass, il a montré qu’il avait encore des ressources, non seulement pour revenir, mais aussi pour faire mieux.

Au golf, avec l’âge, l’expérience, et tant que les compétences physiques sont là, tout le monde peut croire qu’il va être encore meilleur. C’est aussi valable pour Woods. Qui à dit qu’il ne pourrait pas être encore meilleur ?

Crédit photo : David Rosenblum/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 612
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.