Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Ping dévoile une nouvelle gamme de clubs G Lady pour les femmes

Ping dévoile une nouvelle gamme de clubs G Lady pour les femmes

La marque américaine vient de lancer la gamme G Le pour les Dames, comprenant un nouveau driver, un putter et tout ce qui va entre les deux. Un design féminin et moderne et des shafts allégés devraient permettre à Ping de séduire une large clientèle féminine. Dans un environnement toujours plus masculin, quelle place pour le matériel pour les femmes ? Ping entend apporter la réponse…

ban-internal1_20161216-203113_1.jpg

Séduire les femmes et les inciter à jouer au golf

Cet enjeu n’est pas nouveau. Face au repli de la population golfique constaté un peu partout dans le monde, et y compris en France, le segment des femmes représente un potentiel de joueuses importantes, ou en tout cas, selon les chiffres des licences, une catégorie qui résiste le mieux, notamment pour les quinquas.

Et une cible marketing particulièrement intéressante puisque souvent considérée comme chef de file en matière d’achat.

Les femmes sont aussi décisionnaires sur les activités pratiquées par les enfants et pourraient contribuer à former les golfeurs des prochaines générations.

Ce segment est donc stratégique, aussi bien pour les fédérations de golf du monde entier que pour les marques. Pourtant, ce n’est pas toujours vrai dans les faits, sans doute parce que l’ensemble de l’industrie est très/trop dirigée seulement par des hommes.

Dans toute l’histoire du business, une seule femme est arrivée un jour à la tête d’une société de matériel de golf, et ce fut, l’américaine Cyndy Davis qui a dirigé Nike Golf de 2008 à 2014, étant mise à la retraite à…52 ans.

Durant son mandat, Nike Golf est passé d’un chiffre d’affaires de 725 millions de dollars par an à 789 millions de dollars en 2014.

Quand on connait la suite, on peut légitimement se demander si Cyndy n’aurait pas fait mieux de rester à la tête de Nike Golf.

C’est notamment sous son mandat que Nike a signé Rory McIlroy.

En France, les golfeuses représentent tout de même 28 % des pratiquants, et pourtant, le choix de matériel est toujours aussi pauvre.

Ping…Marque précurseur

En parcourant les rayons dédiés aux clubs de golf, on se rend vite compte que les golfeuses ne sont pas la cible prioritaire des équipementiers.

Le choix en matière de clubs est restreint.

Quelques marques se sont lancées sur ce segment, à l’image de TaylorMade, Callaway et XXIO, mais l’offre reste moindre.

Face à ce manque, les meilleures joueuses se tournent vers des clubs « Sénior » pour trouver un produit qui corresponde réellement à leurs besoins.

Ping a très tôt compris cette problématique et s’en est emparé.

Evolution de la gamme PING avec le G pour homme, le G lady, et le Rhapsody

Cette initiative est liée à l’histoire de la marque, fondée par Karsten Solheim et son épouse Louise.

Cette dernière s’est considérablement investie dans le golf féminin.

Dès 1975, Ping est devenu sponsor d’un tournoi sur le LPGA Tour : The Karsten-PING Open.

Et en 1990, le couple a créé la Solheim Cup, une compétition de golf féminin qui se tient tous les deux ans, et qui est en fait la réplique de la Ryder Cup, le plus gros événement de golf dans le monde.

Au fil des ans, la société, qui est restée familiale, a investi dans la recherche et le développement pour proposer des produits 100 % féminins.

En 2015, la gamme Rhapsody a vu le jour, entièrement pensée pour les golfeuses et bénéficiant de toute la technologie Ping, au même titre que des clubs pour hommes.

L’objectif : aider les femmes à mieux jouer grâce à des produits imaginés spécialement pour elles.

En progressant mieux et plus vite, elles s’amusent davantage et sont ainsi incitées à pratiquer assidument.

Rhapsody vs Lady G

Le design de ces produits se voulaient aussi féminins, avec des teintes blanches et bleues et des motifs un peu chargés.

Sobriété et élégance

Aujourd’hui, la marque lance une nouvelle gamme : les clubs G Le pour les Dames. Ils se font tout de suite remarquer par leur look.

Les teintes bleues « navy » et « mint » sont résolument plus contemporaines, et toujours féminines sans être trop « girly ».

Les produits sont à la fois sobres et élégants, ce qui est un bon point car l’esthétisme compte beaucoup dans le choix des acheteuses.

Les clubs G Lady sont plus agréables visuellement que leurs prédécesseurs Rhapsody.

Du côté de la prise en main, la légèreté est appréciable. Le shaft en graphite a subi une cure d’amaigrissement et affiche 10 grammes en moins par rapport à la précédente gamme.

Qu’il s’agisse du Driver, Bois de parcours, fers ou putters, tous les clubs ont été pensés pour baisser les scores des golfeuses et leur permettre de profiter davantage du jeu.

Ils bénéficient de la technologie et de l’innovation de Ping. Résultat : confort et performance devraient être au rendez-vous.

Nouveau shaft pour le fer Lady G

Vitesse et précision

Le Driver utilise une surface affinée T9S pour convenir aux vitesses de swings bas et produire une vitesse de balle plus grande.

Les technologies Vortec et Dragonfly améliorent l’aérodynamique pour une vitesse de club maximale et positionnent idéalement le centre de gravité pour plus de tolérance et de régularité.

Les Bois se veulent faciles à jouer grâce à une face fine CarTech 455 et une couronne amincie pour optimiser à la fois le vol de balle et le MOI (moment d’inertie à l’impact).

C’est le cas également des hybrides.

Concernant les fers, ils sont optimisés pour les swings les plus lents, grâce à la technologie COR-Eye qui crée une face 11% plus fine.

Comparaison entre une face Rhapsody et Lady G

Objectif : un envol plus haut et plus de distance. La précision est aussi accrue grâce à l’équilibrage plus léger.

Enfin, les trois nouveaux putters améliorent le contrôle des distances et la constance sur les coups décentrés.

Sur-mesure

Avec ces caractéristiques, cette nouvelle gamme Ping pour les femmes convient aussi bien aux joueuses débutantes que plus expérimentées.

Le gros atout de Ping est de proposer des finitions sur-mesure, sans surcoût.

Il est ainsi possible de choisir la longueur du shaft (à plus ou moins 2 inchs) et l’ouverture (à plus ou moins 3 degrés).

Il est également proposé d’acheter des clubs à l’unité et les golfeuses ne sont pas forcées d’investir dans une série complète.

Il faut reconnaître que c’est tout de même le très gros point fort commercial de cette marque versus toutes les autres que de pouvoir commander des fers à l’unité.

Aucune autre marque ne propose cet avantage qui vous permet de sélectionner vos clubs en fonction de vos besoins réels, et surtout, Ping vous permet de recommander un seul club quelques mois plus tard, voir quelques années plus tard.

Nouveau look pour une nouvelle vie ?

Qui n’a jamais oublié ou perdu un club de golf sur un parcours ? Qui ne s’est jamais retrouvé sans un fer 8 dans son sac ? Faut-il racheter une série complète pour un club manquant ?

La nouvelle gamme G Lady est-elle plus performante que d’autres ? Difficile à dire sans de véritables tests, cependant il n’y a pas beaucoup de concurrence dans les rayons…

Les magasins de golf gagneraient peut-être à mieux identifier des « corners » de clubs uniquement pour femmes versus ceux pour les hommes, cela aiderait déjà les golfeuses qui sont finalement parfois plus nombreuses à rentrer dans des magasins de golf, notamment pour acheter du textile, à visualiser les clubs qui leurs sont destinés, alors qu’à l’heure actuelle, trouver des clubs femmes dans les rayons de magasins relève souvent du parcours de la combattante.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 991
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Journaliste professionnelle, Charlotte Vincent a travaillé pour le mensuel lyonnais Mag2 Lyon en charge de la rubrique économie pendant 3 ans, et précédemment pour le magazine hebdomadaire InterMédia dédié à la communication, et au marketing pendant 5 ans. Jeune golfeuse, Charlotte Vincent intervient plus particulièrement pour jeudegolf.org sur les rubriques golf féminin, et économie du golf.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.