Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

PGA Merchandise Show Orlando 2017: Quoi de neuf ?

convention-center.JPG

Le grand avantage quand on a été au moins une fois physiquement comme média au PGA Merchandise Show, le « Majeur » du golf business, on est éligible à la réception de toutes les principales informations émanant du salon, avant, pendant et après. Revue des produits qui vont faire le buzz ou pas, à l’occasion de ce grand rendez-vous annuel, et une annonce importante sur notre projet éditorial pour 2017.

Découvrez nos formules d'abonnements

Un salon avant-tout pour les professionnels, les fabricants et les distributeurs

Déjà présent à Orlando en janvier 2016 pour la semaine du PGA Merchandise Show, cette année, deux de nos consultants sont sur place pour l’événement : Guillaume Sauzet et Alexandre d’Incau.

Le « PGA » est surtout un rituel de passage pour permettre essentiellement aux acteurs du business de lancer leur saison.

La 64eme édition qui a lieu du 25 au 27 janvier à Orlando devrait encore accueillir les 1000 plus grandes entreprises du secteur, et près de 40 000 visiteurs, des chiffres relativement constants dans le temps.

Le « demo day » qui se tient traditionnellement la veille du salon est sans conteste le moment le plus étonnant, et le plus impressionnant de la semaine.

demo-day-show.JPG

Mise à part quelques variations de tailles de stands, vous retrouvez toujours à peu près le même esprit.

Par exemple, chez Cobra-Puma, le camion Red Bull avec le DJ et la sono est encore présent cette année. 

Pour en avoir discuté avec les responsables français des marques qui font le déplacement, le show est surtout une occasion de rivaliser par la taille du stand, et donc surtout « paraître ».

Un stand plus petit…Les affaires n’ont pas été si bonnes. Un stand plus grand…une occasion d’en mettre plein la vue aux concurrents.

red-bull.JPG

Très franchement, le PGA show n’est pas un événement pour faire du tourisme. Les commerciaux présents sur les stands sont là pour recevoir des distributeurs ou des influenceurs.

Si la première journée en extérieur permet de tester une infinité de produits, par la suite, sur les stands, si vous ne venez pas avec une volonté d’acheter ou de préparer un reportage, pour au contraire, faire du tourisme, ou vous faire prendre en photo au salon pour publier un post sur facebook, désolé, mais vous risquez de passer plus de temps à errer dans les couloirs, plutôt que de faire des choses intéressantes, mise à part flâner dans les grandes allées du convention center.

allee.JPG

Sur ce point, les américains sont clairs ! C’est un trade-show ! Il s’agit de faire des affaires ou de passer des deals à venir.

Information importante à l’attention de nos abonnés

L’an passé, j’ai vécu ma semaine la plus intense d’un point de vue des rencontres et des interviews, sautant sans cesse d’un stand à un autre. 

Je saisis l’occasion de cet article pour vous annoncer un événement exceptionnel pour Jeudegolf.org

Du 12 au 22 février prochain, direction San Diego, de l’autre côté des Etats-Unis, pour aller à la rencontre de ceux qui font le business du golf, ceux qui conçoivent vos clubs, et ce, sur leur terrain…dans des lieux qui ne sont pas habituellement ouverts au public.

Carlsbad est en réalité la véritable capitale du Golf Business, siège de TaylorMade, Titleist, Cobra, et Callaway, alors qu’à une heure de route plus au nord, à Huntington Beach, vous retrouvez aussi le siège de Cleveland Golf.

Pendant une dizaine de jours, j’irai à la rencontre des plus grands décideurs et ingénieurs du business, pour les questionner sur leurs innovations, ce qu’ils ont accompli cette année, et ce qu’ils nous préparent pour les prochains mois. Le thème du voyage : Comment innovez-vous ? Et quel sera le matériel de golf à horizon 2022 ?

J’ai estimé que vous « emmener » à Carlsbad serait une belle aventure pour 2017, et une façon de continuer à démarquer le contenu de jeudegolf.org

Les produits du PGA Show 2017 qui vont retenir l’attention…ou pas (en dehors des clubs)

Montres gps Tlink

Tlink golf n’est certainement pas une marque connue en France. Pourtant, cette société canadienne va profiter du PGA Show 2017 pour présenter une mise à jour de sa montre gps pour le golf.

La montre Tlink GPS a la particularité d’être la montre la plus légère du marché !

tlink.jpg

Jusqu’à présent, elle proposait principalement les distances à l’entrée, au milieu et au fond du green.

Désormais, elle produira en plus les distances par rapport aux obstacles, aux bunkers, et les plans d’eaux.

Autre innovation, la montre va vous permettre de partager vos parties en lien avec vos amis sur les réseaux sociaux. Ces derniers pourront suivre l’avancement de votre partie en temps réel.

Bien que cela paraisse très égocentrique comme produit, il faut admettre que beaucoup d’individus partagent de plus en plus de contenu personnel sur les réseaux sociaux.

Après suivez-moi pendant que je cours, suivez-moi pendant que je joue au golf. A quand suivez-moi aux toilettes ?

Les grips JumboMax

On n’en finit plus de parler de Bryson DeChambeau, surtout pour ses choix peu orthodoxes en termes de matériel, et un peu plus que pour ses résultats sportifs actuels.

DeChambeau utilise des grips jumboMax depuis déjà 5 ans, et a lui-même participé au développement technique du dernier modèle de la marque.

jumbomax.jpg

Les grips JumboMax ont la particularité d’être une alternative à l’offre actuelle très standardisée.

Super-oversized, ils proposent de mieux assurer la prise doigts-paume pour éviter toute tension en liaison avec le club de golf.

En d’autres termes, il s’agit de promouvoir une moindre grande pression sur le grip, pour plus facilement ramener la face de club square à l’impact, et assurer un mouvement plus fluide.

Selon des tests indépendants menés par GolfTest USA, le grip JumboMax a surperformé en comparaison des grips traditionnels dans toutes les catégories où des essais ont été menées : distance, vitesse de la tête de club, smash factor, dispersion avec des wedges…

Les performances les plus notables sont l’augmentation de la distance au drive (carry) estimée à +6% et la réduction de la dispersion avec un wedge mesurée à -22% !

Grip-dry : Pour que vos grips restent au sec !

Le PGA show est aussi en quelque sorte un concours Lépine des inventions les plus loufoques.

Avec Grip-Dry, vos grips ne seront plus jamais posés sur de l’herbe mouillée, du sable ou des fertilisants toxiques.

gripdry.jpg

Autre avantage, ces disques très visibles fixés juste sous la base du grip sont tellement visibles que vous ne risquerez plus d’oublier un club sur le green !

Il y a même une place pour le marqueur de balle !

Et oui, le PGA Show, ce ne sont pas toujours des inventions géniales qui marqueront des décennies.

C’est l’occasion donné à n’importe qui de proposer n’importe quoi…

Grip de putter P2 : Quand la science rencontre le feeling !

Toujours une question de grip…Cette fois, il s’agit d’un tout nouveau brevet déposé pour un putter.

Le grip P2 facilite le positionnement du shaft de sorte que le golfeur amène ses mains et ses poignets plus haut à l’adresse.

Selon des recherches indépendantes sur la biomécanique, il serait démontré qu’un shaft décentré favoriserait une amélioration des performances.

p2grip.png

Les mouvements des mains et des poignets sont ainsi restreints pour faciliter un meilleur contrôle de la face du putter, et donc plus de coups tapés depuis le sweetspot…La balle démarrant plus près de la ligne jusqu’à la cible.

Humhum, beaucoup de promesses, pas beaucoup de preuves…Pour avoir fait des tests sur la question, il s’agit sans doute d’un des sujets les plus difficiles à démontrer dans la performance au putting (l’influence d’un outil dans le fait de taper au centre de la face du putter). Un éventuel gain se quantifie de manière très réduite…et quasi indétectable à l’œil nu pour un amateur.

Nouvelle collection de lunettes de soleil Henrik Stenson

Si on n’a jamais mis les pieds à Orlando, on imagine pas nécessairement que la partie du salon consacrée aux vêtements, et autres accessoires pas forcément en lien direct avec le jeu est aussi grande que la partie consacrée aux clubs.

L’an passé, je n’avais pas assez bien appréhendé cette dimension, ayant noué plus de contacts avec les marques impliquées dans les clubs, et pas assez avec les marques textiles...ou de lunettes de soleils.

stenson2lunettes.jpg

Pour le pro, Henrik Stenson, le PGA Merchandise Show est le lieu idéal pour lancer sa nouvelle collection de lunettes de soleil spécialement pensée pour les golfeurs.

Stenson en business-man avisé prépare-t-il sa reconversion ?

Il n’est pas le premier ou le dernier à vendre son nom à une franchise ! Bien entendu, il assure être pleinement investi dans le développement de ses lunettes.

Particularité notable, la technologie Powereye a été mise au point pour fournir une lentille spéciale qui vous protège complètement des rayons du soleil les plus virulents, de la lumière bleue, et des rayons UV. C’est vrai que personne n’y avait pensé auparavant…

stenson-lunettes.jpg

Plus intéressant, cette lentille aurait pour vertu de renforcer le contraste entre les couleurs du fairway et les couleurs du green.

Comme quoi, gagner un majeur mène à tout !

Les sacs de golf OUUL en peau d’alligator

Toujours pour l’occasion du salon 2017, la société Belding Golf présente sa nouvelle collection Alligator stand et cart bag.

pythonbag.png

Une collection qui assume pleinement son positionnement luxe. La peau de croco fait visiblement toujours recette. Must du must, vous pouvez brander votre sac avec votre logo.

Pour autant, les prix ne sont pas en plastiques ! 369 et 399 dollars selon la version stand ou cart bag, mais pour ce prix vous aurez l’embarras du choix côté couleur pour en « jeter » au club-house…

La société s’est déjà fait connaître par le passé pour avoir sortie des collections à base de pythons, et au travers d’un argument imparable : Les sacs sont ultra-légers !

Les chaussures Biion

J’avais déjà remarqué la présence de la marque Biion au salon 2016, mais je n’avais pas trouvé d’angle éditorial pour évoquer cette marque assez flashy dans l’univers des chaussures de golf.

biion.jpg

Biion se veut la marque des influenceurs, les leaders d’opinions, ceux qui ne suivent pas les conventions, ceux qui sont près à casser les codes.

Biion admet être une des sociétés les plus jeunes sur le marché, mais aussi celle qui connaît la plus forte progression depuis deux ans. Pas de chiffres pour étayer cette affirmation néanmoins…

Ce qui apparaît clairement, c’est le design assez baroque de ces chaussures. Pour le coup, elles sont très visibles, et nombreux sont les golfeurs et golfeuses à s’arrêter sur son stand.

Les chaussures Biion ne sont pas seulement anticonformistes d’un point de vue look, et très inspirée de la mode new-yorkaise, elles sont aussi ultralégères, ultra-flexibles pour que vous vous sentiez très léger dedans tout au long de la journée.

Le PGA Merchandise Show se nourrit de ce type de marques qui apportent une grande diversité au business.

biion_20170125-204439_1.JPG

Au-delà des marques et produits loufoques, cette année, le PGA Show sera le théâtre de lancement de nouveaux produits très impactant comme les nouvelles Balles Titleist Pro V1 ou les nouvelles balles Srixon Z-Star. Ping va présenter les nouveaux i200 et les nouveaux wedges Glide 2.0.

Chaque marque profite du salon pour mettre en exergue ses dernières nouveautés.

Sans doute un bénéfice d’avoir été l’an dernier à Orlando, la plupart des marques qui acceptent de jouer le jeu avec nous, ont déjà envoyé des échantillons pour que nous produisions nos articles, nos tests, et nos photos, le tout depuis la France…ou tout du moins en attendant notre prochain déplacement à San Diego.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1179
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.