Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Théâtre du PGA Championship 2016, découvrez Baltusrol et son étrange histoire…

Phil Mickelson à Baltusrol en 2005. Photo Mark Newcombe - visioningolf

Le PGA Championship qui va se dérouler à Baltusrol dans le New Jersey est le quatrième Majeur de la saison. Moins glamour que le Masters, et moins prestigieux pour le public que l’US Open et le British Open, son image est un peu pénalisée par sa place sur le calendrier. Il fait chaud et humide dans la majeure partie de l'Amérique en août, et les médias américains parlent déjà de la saison de football, pourtant l’histoire de ce parcours de golf est étonnante.

Découvrez nos formules d'abonnements

Situé à environ 32 km à l’Ouest de New York, Baltusrol va accueillir du 25 au 31 juillet,  son 9e majeur, dont 7 US Open, et ce sera son 2e PGA Championship, sur un des lieux les plus historiques des Etats-Unis.

Les 20 meilleurs joueurs de golf du monde vont se retrouver et se partager un million de dollars, dont la moitié au vainqueur. Le parcours est assez classique avec d’épais roughs.

Il exigera à la fois la longueur et la précision pour le champ des 156 joueurs.

Cela fait seulement deux semaines de passées depuis la dramaturgie du British Open, où Henrik Stenson et Phil Mickelson nous ont réservé un duel d’anthologie.

Mais c'est la conséquence du calendrier condensé de cette année, avec le retour de golf pour les Jeux olympiques le mois prochain après une absence de 112 ans.

Phil Mickelson (encore lui…) a remporté son dernier majeur à Baltusrol, en réalisant un birdie sur le 72e trou pour une victoire d'un coup sur Steve Elkington et Thomas Bjorn lors du Championnat PGA 2005. Tiger Woods et Davis Love III avaient terminé à seulement deux coups.

Photo Golf de Baltusrol

Le parcours de Baltusrol

Baltusrol a 120 ans cette année, pour tenir compte de la capacité des joueurs professionnels à frapper la balle de plus en plus loin, les 5e, 13e et 15e trous ont de nouveaux tees de départ pour allonger le parcours.

Deux des trous de Baltusrol sont chaque année classés dans le top 100.

C’est le célèbre architecte A.W. Tillinghast qui a conçu Baltusrol, qui depuis a subi de nombreux changements dont certains encore depuis le PGA 2005.

Un autre architecte de renommée mondiale, Fellow Rees Jones, a été responsable de la plupart de ces évolutions. Les bunkers ont été approfondis, et certains déplacés pour les rendre davantage en jeu sur les départs.

Les premier et le septième par 5 se joueront en par 4, ne laissant aucun par 5 sur l’aller. Les neuf trous de retour se terminent par deux par 5, le trou 17 long de  591 mètres et le trou 18 long de 505 mètres.

Le dernier trou est également jalonné par de nombreux et profonds bunkers de fairway, ce qui rendra difficile l'exécution de coups très longs.

Il y a peu d’obstacle d’eau à Baltusrol, mais il y a un immanquable (si l’on peut dire…), et c’est l'étang sur le côté gauche du 18e trou.

Sa taille a été augmenté de façon significative depuis que Phil Mickelson l’a remporté ici en 2005. Les quatre par 3 sont des défis énormes, le plus audacieux étant le quatrième trou d’une longueur de 182 mètres.

L’étrange histoire du Golf de Baltusrol

Quand Louis Keller à créé un golf en 1895 sur ces pâturages, il savait déjà comment l’appeler, un de ses amis avait déjà surnommé la propriété « Baltusrol Way », et l’homme qui en était à l’origine était Baltus Roll, dont les restes sont enterrés à environ cinq miles du club-house de Baltusrol, au cimetière révolutionnaire de Westfield dans le New Jersey.

Sur sa pierre tombale on peut encore lire « assassiné »…

Jusqu'à son meurtre le 22 février 1831, Baltus Roll avait mené une existence rurale tranquille, élevant des bovins et cultivant la même terre verdoyante que celle ou se trouve le club de golf aujourd'hui.

C’était un homme économe aux dires de ses voisins.

La rumeur disait aussi qu'il avait de l’argent caché dans la ferme qu'il partageait avec sa femme. Et comme beaucoup de rumeurs, celle-ci est tombée dans de mauvaises oreilles.

Vers minuit, un jour glacial de février, deux hommes ont fait irruption dans la ferme tandis que les Roll dormaient, selon le témoignage fourni aux autorités par la femme de Roll, Susanna.

Après avoir demandé où était l'argent, les intrus ont dit-elle, « traîné mon mari hors du lit, ils l’ont battu à coup de poings, et l'ont sorti hors de la maison ».

Terrifiée, elle a fui dans les bois environnants.

Quand elle est revenue avec de l'aide, plusieurs heures plus tard, elle a trouvé la ferme pillée et le corps sans vie de son mari couché à l'extérieur dans une flaque d'eau, nu, avec de sévères contusions sur la gorge.

Le rapport du coroner évoque la strangulation comme la cause probable de la mort.

La nouvelle de l'assassinat se propagea rapidement, et à l’époque avait donné lieu à une enquête policière digne d’un film hollywoodien.

Les enquêteurs n’étaient pas la recherche d'un homme armé, ils étaient partis à la chasse d’un cheval avec un sabot manquant, des empreintes de sabots avaient été trouvées sur les lieux du crime.

Hors un tel cheval appartenait à un homme du nom de Peter Davis, un vaurien local aux yeux bleus bien distinctifs, il correspondait également à la description de l'un des tueurs décris par Susanna.

S’ajoutait à cela le fait que dans les semaines avant l'assassinat, Davis avait été entendu en ville parler de son besoin d'argent, les enquêteurs avaient un suspect…

Davis qui a été appréhendé rapidement, est passé devant un juge et un jury au cours d’une procédure très médiatisée que les tabloïds ont contribué à sensationnaliser.

C’était devenu à l’époque, le procès du siècle.

Malgré les nombreuses preuves, dont la corde du cheval qui avait laissé ses traces sur la gorge de Baltus Roll, les témoignages, dont celui d’un barman local qui a dit qu'il avait entendu Davis et son complice Baldwin projeter l'assassinat, le juge a statué sur les incertitudes, et le jury a voté l’acquittement.

Le grand bruit fait autour de ce crime, avait créé un tel bouleversement dans l’état que le nom de Baltus Roll est devenu célèbre.

Et aujourd’hui, les golfeurs qui penseront pendant la compétition creuser leur tombe suite à un mauvais coup, feront bien de réfléchir sur l’épitaphe qui est gravée sur la pierre tombale de l’agriculteur assassiné, et située non loin du premier tee :

« Amis, vous qui pleurez autour de ma tombe, préparez vos esprits à se reposer. Préparer vous avec moi pour la mort subite, et pour vivre éternellement heureux ».

Photo Golf de Baltusrol

Les prétendants pour remporter ce 98e Championnat de la PGA à Baltusrol 

À l’heure où nous concluons cet article, Le PGA of America a publié les heures de départ et les groupes pour ce 98e Championnat de la PGA à Baltusrol :

Dans les parties notables on trouvera Phil Mickelson avec Rory McIlroy et Jason Day, pour un départ à 08h30 jeudi et 13h45 le vendredi. Phil Mickelson a été le dernier joueur à remporter le Championnat de la PGA à Baltusrol, et il arrive en favori après à le British Open de la semaine dernière à Troon.

Sergio Garcia, Jordan Spieth, et Bubba Watson vont jouer ensemble à 13h25 et 08h10 jeudi et vendredi. Le champion en titre du Masters Danny Willett, et le vainqueur de l’US Open Dustin Johnson, ainsi qu’Henrik Stenson vainqueur du British Open vont jouer ensemble à partir de 13h45 jeudi.

Le « Big Four », Jason Day, Dustin Johnson, Rory McIlroy, et Jordan Spieth, seront donc bien là, et c’est ceux à surveiller cette semaine, mais comme nous l'avons vu lors des trois premiers majeurs de 2016, tout est possible...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1323
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.