Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

PGA Championship 2012 : Le vent, Tiger Woods et Vijay Singh

PGA-Championship-2012.png

A Kiawah Island, sur The Ocean Course, on attendait plutôt un duel entre Keegan Bradley et Tiger Woods pour le sommet du leaderboard du dernier tournoi majeur de la saison : le championnat de la PGA ! On aura droit à un duel dans le vent entre deux anciens numéro un mondiaux : Tiger Woods et Vijay Singh !

Des conditions climatiques extrêmes sur un parcours monstrueusement long

Les conditions de vents quasi-extrêmes ont profondément impactés les performances du 2ème tour, et si Tiger Woods est bien au rendez-vous, son rival, le prodige américain, Keegan Bradley, rookie en 2011, et pourtant vainqueur du PGA Championship 2011 a connu bien des déboires avec au moins deux drives qui ont filé dans des obstacles d’eau, lui coûtant de précieux points.

Clairement les deux favoris de ce dernier majeur de la saison 2012, réuni dans la même partie, Keegan Bradley et Tiger Woods ont toutes les qualités nécessaires pour s’imposer sur le très long parcours de Kiawah Island, en bordure d’océan.

Keegan Bradley va avoir besoin de retourner au practice après sa journée de vendredi

Sans vraiment mal jouer, Keegan Bradley rend une seconde carte de 77 après le 68 de la veille pour se situer au 15ème rang en +1.

En scorant dans la moyenne des scores du vendredi, il ne perd que neuf places au classement général.

Quatre bogeys consécutifs entre le 11 et le 15 vont lui être fatale dont deux balles qui terminent leurs courses dans l’eau et qui aurait pu lui coûter encore plus cher.

Pour autant, Keegan Bradley (26 ans) n’est pas encore éliminé pour la victoire finale. Il a mangé son pain noire sur ce deuxième tour, et on devrait le retrouver à l’attaque sur ce week-end.

Comme les 75 derniers golfeurs engagés, il lui faudra dompter le vent, la longueur du parcours et aussi la particularité du Ocean Course : les bunkers qui n'en sont pas !

Appelé "Waste aera", les bunkers de Kiawah Island ne se jouent pas comme des bunkers ! Le sable très présent sur ce parcours de bord de mer est souvent très dure, ce qui créé ici une règle locale : possibilité de poser le club sur le sol, et de faire des coups d'essais !

Kiawah-island.png

77 est donc bien le chiffre du jour à Kiawah Island !

Si la moyenne des scores du jeudi avait été de 73, le vent du vendredi a considérablement compliqué la donne sur ce parcours de golf en bord de mer, et l’ensemble du champ de joueurs a subi le jeu. Une moyenne de score de 77 élevé pour un tournoi majeur de golf qui a induit un cut assez élevé à +7.

Cut que manquent la majorité des PRO/enseignants de golf de la PGA engagés sur ce tournoi, ce qui en fait la particularité, et en fait, la grande fête du golf de la PGA outre-atlantique.

Le PGA Championship invite* chaque année 20 pros/enseignants à rejoindre les 135 joueurs qualifiés sur le PGA Tour, l’European Tour, le Japan tour, le Sunshine tour et l’Australian tour.

* Les 20 pros/enseignants ont tous dû disputé des tournois de qualifications.

Le jeu a été suspendu à la tombée de la nuit

Ainsi, concerné par la décision de l'USGA, le surprenant néerlandais Joost Luiten à +1 qui comme d’autres avant lui se trouvait en difficulté sur the Ocean course malgré sa très bonne carte du jeudi.

Le jeu a été particulièrement long en raison des conditions de jeu extrêmes, et il fallait près de quatre heures aux golfeurs pour seulement boucler 13 trous en moyenne.

Jeu interrompu pour cause de tombée de la nuit sur le PGA Championship 2012

Carl Petterson, Tiger Woods et Vijay Singh à l’aise dans le vent

Le suédois Carl Petterson, co-leader avec le revenant Vijay Singh (46 ans) et Tiger Woods en quête de sa 15ème victoire en majeur, est connu pour très bien jouer dans les conditions de grand vent.

A un moment, largement en tête à -7, le suédois a malgré tout connu des difficultés, et notamment trois bogeys consécutifs entre le 6 et le 8.

Si la moyenne des scores du vendredi a été 77, il rend une relative bonne carte en 74, mais insuffisante pour conserver trois coups d’avances sur un Tiger Woods, très en forme, mentalement au top et techniquement de retour à son meilleur niveau. Adepte d’un jeu de golf en fade, Woods a non seulement taper loin, mais aussi sur les fairways malgré le vent !

Brillant au putting alors qu’il est encore un des rares golfeurs à ne pas s’être converti au belly-putter, Tiger Woods rend une 2ème carte de 71, presqu’un exploit et 6 coups en-dessous de la moyenne des scores du jour.

tiger-woods-putte-avec-un-sandwedge.png

Pourtant, c’est un autre ex-numéro 1 mondial qui a créé la sensation sur les greens de Kiawah Island : Vijay Singh !

Le fidjien de 46 ans qui avait réussi l’exploit de casser la domination du tigre au milieu des années 2000 est enfin de retour au sommet de la hiérarchie d’un évènement majeur de golf.

Et, il n’est pas encore trop tard pour ajouter un majeur à son tableau de marche. Jack Nicklaus a gagné son 18ème majeur à 46 ans, et plus récemment, Tom Watson a terminé 2ème du British Open 2009 à 59 ans !

Le grand Vijay Singh a été un des rares golfeurs à ne pas subir le parcours, et il est même le seul à jouer sous le par (carte de 69) !

Ian Poulter, Adam Scott, Rory McIlroy, Graeme McDowell et Phil Mickelson en embuscade

Derrière les trois meilleurs golfeurs sur The Ocean Course, et en dehors de Keegan Bradley, ce week-end, on devrait retrouver aux avant-postes des « cogneurs » comme Adam Scott, finalement bien remis de sa terrible désillusion au British, et déjà dans le coup à seulement 3 coups de la tête (-1).

Avec un soupçon de réussite en plus, le nord-irlandais Rory McIlroy aurait pu être encore plus proche des leaders. A -2, McIlroy a le jeu pour s’imposer sur ce 4ème majeur de la saison.

Plus surprenant mais toujours aussi « classe », Ian Poulter semble très à l’aise dans le vent, et se poste en 4ème position à -3.

Kiawah2.png

Dans le TOP-15 des meilleurs golfeurs capable de remporter un majeur, Graeme McDowell a quant à lui beaucoup souffert avec une carte de 76. Cependant, il reste aux contacts suite à sa 1ère carte de 68, et reste très régulier dans tous les majeurs depuis le début de la saison, une performance qui mérite d’être souligné.

A un mois du début de la Ryder Cup, le capitaine européen, José Maria Olazabal appréciera de compter sur un leader comme McDowell, au moment où des golfeurs déjà qualifiés, comme Martin Kaymer ou Lee Westwood marquent sérieusement le pas depuis plusieurs semaines.

Question que pourrait finalement ne pas avoir à se poser, le capitaine américain Davis Love III, au sujet de Phil Mickelson, qui semble se reprendre après plusieurs semaines de perdition.

Dans le PAR total avec une très bonne 2ème carte de 71 tout comme celles de Tiger Woods et Ian Poulter, « Lefty » a profité de cette deuxième journée pour se rapprocher de la tête, et conserve ses chances pour dimanche.

A l’inverse du numéro 1 mondial, Luke Donald qui passe complètement à côté du sujet comme souvent sur les majeurs américains. Mis à part, une relative bonne performance sur le British, l’anglais est rarement à la fête sur les longs parcours américains.

Numéro 1 du PGA Tour et du European tour en 2011, Luke Donald est actuellement le meilleur joueur du monde à ne pas gagner en majeur. Il succède ainsi à ce prix citron à un certain Lefty. Souhaitons-lui le même destin car après une longue disette en majeurs, Phil Mickelson a remporté 3 Masters et un US PGA !

Cependant Mickelson a longtemps terminé 2ème ou 3ème avant de gagner, ce qui n’est pas encore le cas de Luke Donald, qui lui manque souvent le cut !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2043
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.