Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Voyages golf

PGA Catalunya : De nouvelles offres pour séduire les familles de golfeurs

PGA Catalunya : De nouvelles offres pour séduire les familles de golfeurs

Deux ans après avoir découvert le Resort du PGA Catalunya, et notamment le nouvel hôtel Camiral, j’ai eu l’occasion de faire une deuxième visite pour découvrir l’hôtel Lavida, et les nouvelles installations destinées à intéresser une nouvelle clientèle plus familiale.

Découvrez nos formules d'abonnements

Avec le Stadium et le Tour Course, deux parcours réputés dont un a longtemps accueilli les phases qualificatives de l’European Tour, on pourrait penser que le PGA Catalunya a déjà de sérieux atouts pour attirer des golfeurs, et des golfeuses de toute l’Europe.

La beauté des fairways, la qualité des tees de départs, la variété des trous, et surtout la vitesse des greens suffisent à en faire objectivement un des meilleurs « spots » du vieux-continent.

Situé à une heure de Barcelone par l’autoroute, le PGA Catalunya a d’autres ambitions que d’occuper l’une des premières places du classement des plus beaux resort et golf d’Europe.

En réalité, le magnat des télécoms Irlandais, propriétaire du PGA ainsi que de Quinta Do Lago au Portugal, veut réfléchir Out Of The Box, comme disent nos amis anglais.

Plutôt que de « se contenter » de créer une destination « hype » pour les golfeurs, il faut le dire majoritairement senior et aisé, ou même très aisé (Le Camiral est un 5 étoiles), l’idée consiste à pleinement utiliser tout le potentiel offert par le gigantesque domaine situé près de Gérone.

Deux ans auparavant, on m’avait indiqué que le projet prévoyait la création d’une vigne, d’une base nautique, et de multiples activités pour les enfants, et les familles.

A mi-parcours du projet, j’ai pu constater de visu la sortie de terre de la vigne, le Forrest Park, les 3 terrains de football (utilisés par l’équipe de première division locale), et le nouvel hôtel Lavida.

Reste à créer une immense base nautique pour compléter la vision du propriétaire.

piscine-pga-vue-hotel.JPG

PGA Catalunya aurait pu rester un resort pour golfeurs exigeants en matière de vitesse de green.

En plus de cela, le resort veut s’imposer comme la référence pour ceux et celles qui recherchent des vacances au soleil, dans la quiétude de la région de Gérone, tout en ayant toutes les activités rêvées pour de bonnes vacances estivales.

Oui, mais tout le monde ne peut pas payer 200, 300 ou 400 euros la nuit d’hôtel dans un 5 étoiles.

Conscient que déjà une bonne partie de sa clientèle pour le golf ne réside pas au Camiral mais dans des logements aux alentours, le PGA a donc ouvert Lavida pour compléter son offre, et répondre à cette demande.

Là encore, on parle d’une clientèle orientée sur le golf. D’ailleurs, ce 3 étoiles est positionné près du départ du trou numéro 15 du Stadium Course.

lavida-hotel.JPG

Pensant à l’avenir, le PGA Catalunya veut à la fois développer une offre ultra haut de gamme, tout en n’oubliant pas de faire rentrer dans sa base clientèle des familles ou des golfeurs moins aisés.

Dans ce cadre, la conception d’un parcours d’accrobranche géant avec deux niveaux, un pour les enfants, et un pour les adultes pensé notamment pour les séminaires d’entreprises et le team-building, ont globalement pour objet de démontrer que le golf n’est pas la seule activité sur le PGA.

Tout est fait ou va être fait pour que vous puissiez imaginer, non pas de passer 3 jours pour faire du golf, mais une semaine complète de vacances avec différentes activités, comme le tennis, du football, l’accrobranche, et donc à horizon 3 ans, la base nautique.

Gérone étant situé à 25 minutes de la mer, ce projet pourrait répondre à la principale remarque concernant le Resort, mis à part la très belle et spectaculaire piscine, les familles imaginent passer des vacances en Espagne près d’un point d’eau, la Méditerranée pour ne pas la citer.

Le fait d’en être légèrement décalé limite donc cette attractivité, et inspire sans doute ce projet.

Pour les amateurs de tourisme, Gérone présente une très grande richesse historique et architecturale.

gerone-mini.jpg

La ville peut se visiter avec un guide pendant une heure pour découvrir les fortifications médiévales, les bains vestiges de l’occupation Arabe, son vieux quartier entouré de murailles (Barri Vell) et les ruines romaines de la forteresse de la Força Vella.

guide-gerone-mini.jpg

Bordé de jardins paysagers, le Passeig Arqueològic longe les remparts médiévaux du vieux quartier, qui sont pourvus de tours d'observations offrant des vues dégagées et panoramiques sur toute la vallée.

Le grand jeu étant d’essayer d’apercevoir le Mont Canigou, la montagne sacrée des Catalans qui culmine à près de 2784 mètres.

Au-delà du tourisme, et de retrouver quelques décors de la célèbre série à succès Game Of Throne, Gérone, ville très Chrétienne est surtout paisible, agréable à visiter, et très commerçante.

vielle-ville-gerone-mini.jpg

Madame y trouvera toutes les boutiques de son choix pour faire du shopping. Le soir, la ville s’anime, et les nombreux restaurants de tapas vous réservent de bonnes surprises.

Par exemple de mi-mai à mi-juin, c’est la semaine internationale des marchés où Marc Reixach, chef du restaurant Munchen se livre à des démonstrations, et vous offre une dégustation depuis le marché municipal du Lleo.

Gérone est en fait une destination idéale pour la pratique sportive.

La ville de Gérone est choisie chaque année par une foule d'équipes et de sportifs professionnels, attirés par le charme de son territoire, la qualité de ses infrastructures sportives, le parc d'hébergements et les services touristiques adaptés à leurs besoins.

La marque DTE situe la ville de Gérone comme une destination touristique adaptée aux besoins des sportifs qui aspirent à s'entraîner et à améliorer leur rendement physique et technique.

Une semaine après mon arrivée se tenait justement un grand événement cyclotouristique, le Girona Gran Fondo, réunissant des centaines de cyclistes venus de toute l’Europe.

vtt-gerone.JPG

Au cours du voyage de presse, mes confrères journalistes et moi-même avons justement pu parcourir des sentiers en VTT autour du PGA Catalunya. C’est encore une idée d’activité qui peut se faire avec un guide depuis l’hôtel.

Pour en revenir au Camiral dont les chambres sont spacieuses, très confortables, et avec un personnel très bienveillant, il y a encore la possibilité d’accéder au spa, et à une salle de fitness qui sera d’ailleurs prochainement agrandie.

spa-pga-cata.JPG

S’agissant du SPA, il peut accueillir jusqu’à 4 personnes en même temps, ce que notre confrère Christophe Ochniki pointe comme, peut-être, une des seules faiblesses du resort par rapport à la taille du domaine. Ce point ne m’a pas choqué, étant plutôt orienté sur le golf.

A ce propos, ayant déjà joué le Stadium et le Tour Course, je n’ai pas noté de changements particuliers. Les greens sont toujours aussi rapides. Il faut vraiment un certain temps pour s’adapter.

Entre le Stadium et le Tour Course, la différence la plus notable est le fait qu’en plus de la vitesse, les greens présentent beaucoup plus de pentes sur le Stadium, de sorte qu’il est très facile de prendre plusieurs 3 putts dans la partie, et rarement un seul putt, sauf à approcher magnifiquement.

Du tee au green, la difficulté est bien entendu la longueur du parcours. J’ajouterai que le Stadium est extrêmement bien défendu par des bunkers. Pour en avoir visité 5 sur 18 trous, la qualité du sable permet de vraiment contrôler la qualité de ses sorties.

fairway15-tour-course.JPG

Le Tour Course, moins réputé, est pourtant celui que je pourrai néanmoins considérer comme le plus beau, surtout parce que plus dégagé (le Stadium se joue dans un cadre plus arboré), les fairways parfaitement tondus resplendissent au soleil.

J’aurai du mal à considérer que le Tour est plus simple que le Stadium pour avoir joué seulement 3 coups de moins sur 18 trous sur le Tour Course. C’est majoritairement sur les greens que l’on peut perdre des points.

A jouer, les deux parcours sont plaisants.

Je dirais qu’on ne s’en lasse pas tant les 36 trous sont différents.

Le départ du 1 sur le Stadium Course est le plus pressurant de tous. Ce par 4 demande un drive à 200 mètres pour avoir tout de même un deuxième coup de 156 mètres pour espérer toucher le green… en étant parti des jaunes.

Mon trou préféré ou signature est assurément le 11, un par-3 de 150 mètres à jouer en descente, avec en fond un large plan d’eau, et sur le côté droit un très vaste bunker.

Le green est suffisamment vaste pour se tromper d’un club en trop.

Du 11 au 13, on enchaîne d’ailleurs une partie très intéressante du parcours, surtout avec le green du 13 où il faut à nouveau jouer très tactique pour passer le plan d’eau idéalement placé sur votre droite.

depart-trou1-tourcourse.JPG

Concernant le Tour Course, il faut se méfier du premier trou, un par-4 dont le fairway descend puis remonte.

Sur ce parcours, le 12 obtient ma préférence, car mis à part un large plan d’eau sur la droite, un bon drive (210 mètres) vous offre une approche très abordable au green, et une opportunité de birdie.

birdie-pga.jpg

Car, bien que difficiles, les deux parcours offrent des possibilités de birdies, ce qui à la fin de la partie, vous laisse penser que vous avez pu jouer au golf, et n’êtes pas frustré.

En conclusion, avec l’arrivée prochaine de la base nautique, ce qui promet d’être un chantier impressionnant puisque le gigantesque plan d’eau va prendre lieu et place d’un immense champ vallonné, le PGA Catalunya va s’imposer comme une top destination de golf, et en même temps une top destination de vacances pour toute la famille, golfeurs, et non-golfeurs.

J’oublie d’ajouter qu’un Kids Club prend en charge les enfants à partir de 5 ans pour laisser les parents profiter enfin de vraies vacances.

Tous ces ajouts n’enlèvent rien à la clientèle actuelle plutôt senior, de sorte que toutes les aspirations différentes devraient pouvoir cohabiter dans ce lieu qui gagne à être connu.

Les deux hôtels présentent chacun un restaurant, plutôt typé Pizza pour le Lavida, et plutôt typé gastronomie pour le Camiral. Le petit-déjeuner de ce dernier est juste de la pure gourmandise.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 414
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.