Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Open de France de golf 2011 : Résultats du 1er tour et réactions des joueurs

Thomas Levet sur l'Albatros

Pour Thomas Levet, un des meilleurs français ce jeudi, il s'agit d'un bon premier tour négocié -1 sous le par, ce qui lui permet d'avoir de bons espoirs pour la suite. « C’est une bonne première journée même s’il y avait peut-être la possibilité de faire un peu mieux. Il n’y avait presque pas de vent, le parcours est en très bonne condition et les greens excellents. Je suis content de mon jeu de fers. Mais mon putting a été un peu défaillant malgré un putt énorme de  près de 20 mètres sur le trou 3 ce qui m’a permis de faire un bel eagle. » dixit Thomas.

Malgré une arrivé tumultueuse (bouchons sur la route) qui le prive de practice en début de journée,  Antoine Schwartz va rendre coté tricolore la deuxième meilleure carte du jour (-2 sous le par), décomplexé par sa qualification, il revient en forme au meilleur moment pour jouer devant son public. De quoi reprendre confiance après une petite traversée du désert…

« Pas l’extase depuis l’an dernier, c’est vrai, alors -2 aujourd’hui, pas un seul bogey, sur ce tournoi où je n’ai jamais vraiment brillé, c’est bon. La journée démarrait un peu sur les chapeaux de roue, avec les bouchons je n’ai pas eu le temps de taper une seule balle avant de prendre le départ. J’ai vraiment bien joué, j’ai pris 15 greens, quand je ratais c’était du bon côté, et je faisais chip putt quand je ratais le green… J’espère sincèrement que ça va continuer. »

Le Français signe aujourd’hui l’un de ses meilleurs scores sur son Open national, et pourrait bien effectuer cette semaine son retour au meilleur niveau « J’ai peu joué en début de saison, beaucoup travaillé avec Benoit Willemart, et je sens que ça revient. Ma 8ème place à Pleneuf m’a fait du bien déjà. J’espère de tout cœur que ça va durer, c’est fatigant ces up & down… »
 
Sa lecture d’un parcours qu’il connait bien et depuis longtemps pour y avoir décroché deux titres de champions de France : « C’est un vrai parcours de championnat, on ne peut rien lâcher ici et on va y vivre une Ryder Cup exceptionnelle. C’était vraiment mérité d’obtenir cette victoire… »
 
Le meilleur français devait aujourd'hui avoir l'âme d'un Guerrier !
 
En effet, le meilleur tricolore, est Julien Guerrier et ce malgré un mal de dos récurrent.
 
« Très content de ce premier tour. Cela doit faire une demi-douzaine de fois que je participe à l’Alstom Open de France et c’est la première fois que je joue au-dessous du par. Pourtant je n’étais arrivé ici tellement confiant. Je ne savais à trop à quoi m’en tenir d’autant que je souffre du dos depuis maintenant plus d’un an et que la douleur est toujours présente. »
 
Plus en difficulté, Gregory Bourdy termine à +2 avec la tête des mauvais jours. « Je n’ai pas pris de plaisir aujourd’hui. C’était décevant dans tous les compartiments du jeu. J’avais pourtant bien démarré, j’étais à -2 après 6 trous. Et puis, alors que j’étais parti au 10, j’ai lâché mon drive dans l’eau au 18 et j’ai concédé un double bogey qui m’a coupé les jambes. Il va falloir cravacher au deuxième tour pour franchir le cut. »
 
Même constat pour Christian Cevaer, « Des regrets bien évidemment. J’ai raté trois mises en jeu qui m’ont coûté trois points, et pas de putting… Ici si on n’est pas dans un état de forme parfait le zéro faute est impossible. Bon, +2 ça reste correct, Il va falloir serrer les boulons demain ! » 

Christian Cevaer

Quel regard porte Christian Cevaer sur le parcours et ses aménagements cette année ?

« Pour l’instant, il n’est pas encore très très sec, il faut le jouer à l’américaine, placer ses mise en jeu ; quant aux nouveaux challenges créés avec les deux nouveaux départs, personnellement je ne suis pas fan du 7. Je ne suis pas très favorable à cette systématisation de l’allongement des trous. Je trouvais que c’était un Par 4 intéressant avant comme deux Par 3, avec des dangers . Ceci dit le parcours reste toujours aussi fabuleux, les joueurs l’adorent, et la Ryder Cup ici ça va être un régal. »

Rémesy de retour sur la terre de ses exploits

Enfin le plus énervé du jour, coté bleu, est sûrement le double vainqueur 2004 et 2005, Jef Rémesy :  « Je suis plus énervé que frustré, je peux pas être frustré de faire +4 sans entrainement, sans faire de bons coups, et sur un parcours difficile… Mais bon dans de telles conditions de préparation, jouer -6 serait assez scandaleux vis-à-vis des autres ! »
 
Satisfecit en revanche côté public, « C’est très sympa et c’est bien que les gens n’oublient pas leurs champions… »

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2296
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.