Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Open de France 2016 – 2ème tour : Jaidee toujours aussi à l’aise à Paris

Jaidee en tête au 2e jour de l'Open de France

Déjà victorieux à sept reprises sur le tour européen, le thaïlandais Thongchai Jaidee se montre régulièrement à l’aise sur les fairways du golf national. Encore cette année, à l'issue du deuxième jour, il partage la tête provisoire de l’Open de France, en compagnie de Mikko Ilonen l’autre bonne surprise du jour, ainsi que du favori Rory McIlroy.

Découvrez nos formules d'abonnements

Embarqué dans la même partie que le français Mike Lorenzo-Vera, Jaidee n’est pas nécessairement le joueur le plus suivi par le public, pourtant son histoire mérite d’être racontée.

Toujours classé dans le top 60 mondial, saviez-vous qu’il est le joueur le mieux classé à l’ordre du mérite des 45 ans et plus jouant sur le circuit européen ou asiatique ?

Insatiable, toujours ultra motivé, Jaidee a disputé la bagatelle de 75 tournois du circuit européen entre 2013 et 2015 pour seulement cinq cuts manqués.

Déjà en -5 après deux tours, soit le meilleur résultat possible à mi-journée vendredi, Jaidee est déjà assuré de passer un nouveau cut, celui-ci étant annoncé à+2.

Avec son calme olympien, Jaidee pourrait bien se poser en sérieux outsider pour ce week-end.

Si sa deuxième journée s’est révélée plus délicate (70) ne battant le parcours que d’un coup, il a confirmé ses bonnes dispositions déjà vues, jeudi (67).

Auteur d’un beau birdie sur le 18, un trou qui n’est pourtant pas réputé être un des plus faciles sur l’Open de France, Jaidee a réalisé un retour très solide avec trois birdies sur les sept derniers trous.

Jaidee et Lorenzo-Vera à l'Open de France

Parti du dix, il s’est mis en mode diesel attendant neuf trous pour rentrer son premier birdie sur un parcours souple (il a légèrement plu ce matin) et donc un peu plus long en pratique que ce qu’il devrait être en théorie.

Il est intéressant de noter que les plus longs frappeurs ont cette année particulièrement bien tiré parti du tracé du parcours, et surtout des roughs un peu moins haut que sur certaines éditions précédentes.

Parmi les bons joueurs après deux tours, vous retrouvez le leader du premier tour au sommet du classement des plus longs drivers en la personne de Lucas Bjerregaard (317 yards de moyenne), mais aussi Nicolas Colsaerts (314 yards) qui a signé la meilleure carte de la matinée (68).

Pieters, Mcilroy ou encore Marcel Siem confirment que cette année, l’Open de France pourrait sourire à un long-frappeur, ce que n’est pas ThongChai Jaidee qui avec 281 yards de moyenne, ne pointe qu’à la 90ème place du classement des plus longs frappeurs sur 140 golfeurs mesurés par le circuit européen.

Curiosité du golf, Jaidee n’est pas nécessairement beaucoup plus précis que long depuis le tee !

Jaidee, son point fort : la gestion du parcours

Leader à -5, il ne se classe que 49ème pour la précision des drives après deux tours. Si sa carte de vendredi est moins exceptionnelle que celle de jeudi, il a pourtant amélioré sa précision passant de 57 à 64% prenant grosso modo un bon départ sur deux.

Son point fort n’est pas plus dans sa capacité à prendre plus de greens en régulation ! Meilleur scoreur après deux tours, il n’a pris que 12 greens en moyenne (45ème meilleure performance).

Son secret réside dans deux choses : sa parfaite gestion du parcours, et son putting.

Concernant la gestion du parcours, Jaidee sait se servir à son avantage des règles. Au moment où nous l’avons croisé sur le parcours, sur le trou 13, un par 4 long de 415 yards, deuxième trou le plus difficile du tournoi cette année avec une moyenne de score qui dépasse les 4,33 de moyenne.

Ce trou se classe notamment premier pour le nombre de double-bogey  juste devant le 18, pourtant perçu par tous comme le trou le plus difficile, et le 17 qui est dans les faits, le trou le plus difficile du tournoi avec déjà 77 bogeys.

Sur ce trou, où la mise en jeu est déterminante. Jaidee, au centre du fairway après son drive a pourtant appelé un juge pour valider la possibilité d’un free-drop.

Une fois obtenu gain de cause, n’hésitant pas à faire perdre de longues minutes à ses partenaires du jour, Fleetwood et Lorenzo-Vera, Jaidee a néanmoins manqué le green depuis une position idéale, le forçant à chipper derrière le green, et jouer deux putts.

Jaidee à l'Open de France, la science du drop.

Sur cette situation, Jaidee n’a pas obtenu ce qu’il désirait mais cet exemple illustre le fait que c’est un joueur qui ne lâche jamais rien.

Tous les pros auraient pris le free drop, mais l’actuel leader de l’Open de France,  dixième l’an passé, et deuxième l’année précédente, se sait dans son jardin au National dont il connait tous les pièges, et bien que jamais favori, il est souvent placé.

Son autre point fort qui se révèle encore plus déterminant sur les greens de l’Albatros est clairement le putting avec une moyenne de seulement 1,50 après deux tours.

Avec seulement 28 putts le premier jour, et 26 vendredi, Jaidee ne laisse pas échapper beaucoup de putts.

Jaidee est dans son jardin sur le Golf NationalAlors que les jeunes peuvent miser sur la puissance, l’ancien parachutiste démontre sa force mentale à toute épreuve.

De cette expérience miliaire, Jaidee estime que cela lui a permis de se forger des muscles plus forts, et une plus grande résistance mentale.

Passé pro à seulement 29  ans, le thaïlandais partage avec la légende Ballesteros des débuts modestes.

Découvrant le golf à 16 ans alors que la maison familiale se trouvait derrière un golf, il s’acheta une seule balle, et se fabriqua un club en dégotant une tête de bois cinq monté sur un manche de bambou.

Comprenez que cette expérience couplée à la ténacité dont il a du faire preuve en tant que miliaire ont largement contribué à en faire un golfeur solide.

Certes, il est trop tôt pour essayer de pronostiquer le futur vainqueur de l’Open du centenaire. Au vu de son passé récent à Paris, et de sa capacité à passer entre les gouttes, si jamais le temps venait à rester maussade ce week-end, ce qui semble bien parti, Jaidee pourrait bien jouer un grand rôle dans les dernières parties.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1387
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.