Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Open d’Ecosse: Le doublé Optiforce-Mack Daddy2 pour Callaway!

Phil Mickelson a donné une leçon de wedging aux Ecossais !

Dimanche, l’Open d’Ecosse n’a pas seulement consacré Phil Mickelson, vainqueur de Branden Grace au premier trou de play-off, il a aussi récompensé l’équipementier Callaway qui accompagnait justement les deux finalistes, utilisant tous deux des set-up différents.

Callaway est au cœur de l’actualité matériel de golf depuis le début de l’été !

En annonçant tout récemment la sortie de son nouveau driver Optiforce FT, et la sortie de son nouveau wedge Mack Daddy 2, la marque ne s’attendait peut-être pas à être aussi rapidement sous le feu des projecteurs de l’European Tour.

Sur le links du Castle Stuart Golf Links, le gaucher Phil Mickelson a donné une véritable leçon d’approches à tous ses adversaires.

b2ap3_thumbnail_U-GRIND-BRIGHTON-2.jpgCertains diront même une « wedgeducation », tant Mickelson a brillé dans ce compartiment de jeu tout au long des quatre jours du tournoi.

L’américain s’est tout simplement baladé à une moyenne comprise entre 81 et 83% de greens en régulations sur les quatre tours.

Une moyenne qu’aucun autre golfeur* en mesure de s’imposer n’a réellement pu approcher avec une telle constance pendant le Aberdeen Asset Management Scottish Open.

Choisissant de privilégier son bois 3 et des coups longs roulés sur les fairways, Mickelson ne s’est donc pas distingué par son jeu au drive, et dans la statistique de longueur depuis le tee, mais cela ne l’a pas contrarié pour rendre des cartes de 66, 70, 66 et 69.

Les statistiques peuvent parfois révéler les clés d’une victoire ou d’une défaite, mais il faut admettre que parfois, elles ne sont d’aucunes utilités pour tenter d’interpréter ce qui fait la différence entre une victoire et une défaite.

Certes, Mickelson a été très fort dans le compartiment de jeu des approches !

Toutefois, 80 ou 90% de greens en régulations ne veut pas dire la même chose, si on touche le green à un mètre du drapeau ou systématiquement à dix mètres.

En termes de putting, et de résultat final, l’écart par rapport au drapeau fait toute la différence.

Et ce qui a véritablement frappé les esprits, et permet Callaway de jubiler, c’est la dernière approche de Mickelson sur le premier trou de play-off posé à  15 centimètres seulement du trou.*

Open d'Ecosse ; Quelle publicité pour Callaway et ses nouveaux clubs !

 

Carton plein pour Callaway qui seulement quelques jours après la sortie de son nouveau driver Optiforce FT, et son nouveau sandwedge Mack Daddy 2 réalise le doublé sur l’Open d’Ecosse avec Mickelson vainqueur de Branden Grace en play-off, les deux utilisant les nouveaux clubs de la marque. 

Callaway en force avant le British Open 2013

Conçu par Roger Cleveland, les nouveaux sandwedges Mack Daddy 2 offrent une des rainures plus larges, et une semelle "customisable" pour plus de spins, et de créativité dans le petit jeu. 

Pour être plus précis, Callaway annonce un accroissement de la taille des rainures de plus de 39% par rapport à ses modèles précédents, ce qui pourrait produire jusqu’à 25% de taux de spin supplémentaires. 

Ce qu’il faut comprendre avec la notion de spin au niveau d’un wedge, c’est que plus ce taux est élevé, (la balle tourne plus vite sur elle-même), et plus la balle peut rapidement s’arrêter au contact du sol, et en particulier sur un green. 

Au niveau de Mickelson et de golfeurs professionnels, cet argument a du sens, car ils peuvent mieux poser la balle sur le green avec précision et encore plus de contrôle. 

Au niveau amateur, cet argument a aussi du sens, à condition de savoir donner de l’effet à une balle sur des coups d’approches, ce qui correspond à une variante technique particulière du plein swing. 

Ensuite, le Mack Daddy 2 propose au choix trois différentes semelles : U-Grind, C-Grind et Standard Grind. 

Par exemple, la semelle U-Grind qui a été conçue à partir du jeu de Mickelson, propose une semelle concave et très resserrée, ce qui soulage considérablement le talon et l’extrémité du wedge. 

Ce procédé permet à la pointe de rester plutôt basse, et de passer plus facilement sous la balle quand on ouvre la face du club pour ajouter du loft. Soit une semelle polyvalente dans des conditions de jeu de sol ferme ou souple. 

wedgecutation-cleveland-roger.jpg

Le driver Optiforce FT n’est pas en reste 

Alors que Mickelson a plutôt privilégié son bois 3, le sud-africain Branden Grace qui a scoré le même score de 271 aux termes des 72 trous disputés, a plutôt utilisé un driver Optiforce FT. 

Dixième de la statistique de précision au drive sur le quatrième tour de l'Open d'Ecosse, le sud-africain a fait briller le nouveau driver de son équipementier. 

Il est difficile de dire si son nouveau driver lui a fait gagner des mètres sur le links du Castle Stuart Golf Links, mais à première vue, on peut au moins considérer qu’il l’a plutôt bien utilisé pour rester sur la piste. 

L’actuel cinquième de la Race To Dubai, soit l’un des meilleurs joueurs du tour européen cette année, drivait déjà à une moyenne de 294 yards (268 mètres) avant le tournoi écossais, et même 296 yards l’an passé. 

On peut donc affirmer que ce golfeur n’a pas nécessairement obtenu de gains de distance avec l’Optiforce FT, puisque sa moyenne en Ecosse n'a pas dépassé les 295 yards. 

A noter, il fait partie des 35 golfeurs les plus longs au drive sur l’European Tour. 

En revanche, concernant la précision, il faut bien admettre que le sud-africain a parfaitement utilisé l’Optiforce pour rester au centre de la piste, pendant les quatre jours du tournoi, et ce, malgré le vent de mer pouvant contrarier les engagements des golfeurs disputant le tournoi écossais. 

Habituellement avec des statistiques de précision au drive n’excédant pas les 55% sur l’European Tour, Branden Grace a été un des plus précis du week-end avec une moyenne de 74% de précision au drive. 

Soit l’un des dix meilleurs joueurs du dernier tour dans ce compartiment de jeu. 

Un bon driving associé à un excellent putting**, et voilà, comment le sud-africain a pu contester jusqu’au bout la victoire à Mickelson. 

Au final de ce tournoi, le grand vainqueur a été en réalité Callaway Golf qui a accompagné deux joueurs au dernier trou de play-off.b2ap3_thumbnail_optiforceft.png

Deux golfeurs qui avaient fait des choix tactiques légèrement différents pour arriver au même résultat de 271 coups joués sur quatre tours. 

Simplement, Mickelson a sorti un coup de golf qui échappe aux statistiques, et même au seul matériel de golf pour faire la différence. 

Neil Howie, patron de Callaway en Europe pouvait alors se réjouir du résultat « Nos joueurs nous ont rendu d’incroyables feedbacks sur le Mack Daddy 2 et le driver Optiforce FT. Cela a été génial de voir Phil et Branden, les utiliser à merveille pendant tout le week-end. Nous sommes impatients de les voir à l’œuvre lors du prochain British Open à Muirfield, sans oublier, notre tenant du titre, Ernie Els. » 

*Nicolas Colsaerts a en réalité fait mieux que Mickelson pendant les quatre jours de compétitions avec des moyennes de greens en régulations frôlant ou dépassant les 90%. En revanche, le belge a été pénalisé au putting, ce qui ne lui permet pas de terminer mieux qu’à la huitième place du tournoi. 

**Sur le dernier tour de l’Open d’Ecosse, Branden Grace a rentré 28 putts, soit le score le plus bas du dernier tour ! 

Le sac de Phil Mickelson : 

Driver Callaway X Hot Pro Phrankenwood
Bois 3 Callaway X Hot Pro Deep
Fers Callaway X Forged 13
Wedge Callaway X JAWS 56 deg
Wedge Callaway Forged 60 deg
Wedge Callaway Mack Daddy 2 64 deg
Putter Odyssey Versa #9 WBW
Balle de golf Callaway HEX Chrome +
 

Le sac de Branden Grace : 

Driver Callaway FT Optiforce 440cc
Callaway RAZR Fit Xtreme
Callaway Diablo Edge Tour
Fers Callaway X Forged 13
Wedges Callaway X Forged 52 and 60 deg
Putter Odyssey Versa #1 Wide
Balle de golf Callaway HEX Black Tour 
 

crédit photos : Callaway Golf

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2460
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.