Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Nordea Masters: Noren, ce golfeur venu du nord qui maîtrise le vent

Nordea Masters: Noren, ce golfeur venu du nord qui maîtrise le vent @Callaway

Déjà vainqueur en 2011, le suédois Alex Noren a de nouveau remporté son open national ce dimanche à Malmö devant le danois Soren Kjeldsen, vainqueur de l’Irish Open la semaine précédente. Noren et Kjeldsen ont tous deux dominé des conditions de vents particulièrement difficiles.

Sommaire de notre article consacré au Nordea Master

  1. Le duel Noren-Kjeldsen
  2. Les faits marquants du Nordea Masters - Open de Suède
  3. Point sur la Race To Dubai 2015
  4. Les Français en Suède : Levy 3ème 

Le duel Noren-Kjeldsen

Une semaine plus tôt, le danois Soren Kjeldsen, tout juste quarante ans, avait trouvé les ressources pour résister aux difficiles conditions de jeu dans le vent pour se défaire d’Eddie Pepperel et Bernd Weisberger en play-off.

Seulement une semaine après avoir renoué avec la victoire, Kjeldsen a de nouveau fait preuve de caractère sur ce week-end suédois, terminant deuxième à quatre coups du vainqueur, Alex Noren.

En Irlande comme en Suède, le vent a été le principal arbitre du tournoi !

Dans ces conditions, Noren a été le plus fort réussissant 15 pars d’affilés avant de finir par un birdie au 18.

Et pourtant, de son propre aveu, ce week-end a certainement été le plus « éprouvant » de sa carrière, en raison justement du vent.

Son plus proche rival, Soren Kjeldsen, qui s’est très vite remis au travail après sa victoire en Irlande, et il ne savait pas trop à quoi s’attendre sur ce week-end, notamment au niveau de son énergie physique et mentale.

Tout simplement dans une bonne passe, Kjeldsen s’est concentré sur sa partie sans jamais regarder le leaderboard, pour  éviter la distraction qui avait failli lui coûter la victoire dimanche dernier.

Entre les deux hommes, la différence s’est essentiellement faite au driving !

Noren  a drivé 291 yards de moyenne (266 mètres) pendant tout le tournoi contre seulement 247 yards (225 mètres) pour son principal rival.

Le suédois a admis être à l'aise avec son driver actuellement (un Callaway Big Bertha Alpha 815 Double Diamond réglé en loft 8.5° « Je tape très bien mon driver en ce moment. Je l'ai réglé en position upright justement pour qu'il m'aide à jouer dans le vent. C'est plus facile de faire des fades avec, mais quand j'ai besoin d'un draw, je ne suis pas trop nerveux, et c'est ce qui fait la différence mentalement.»

En Suède, il faut savoir jouer avec les éléments

Dans tous les autres compartiments de jeu, les deux hommes ont été très proches. Greens en régulation, putting, leurs statistiques ont été parmi les meilleures du leaderboard.

Un élément illustre leurs performances. Ils ont pris plus de 68% de greens en régulation quand Alexandre Levy, troisième du général n’en a pris de 58% sur toute la semaine.

Bien qu’ils aient trouvé les conditions difficiles, force est de constater qu’ils ont été les plus performants contre les éléments.

Les faits marquants du Nordea Masters - Open de Suède

On retiendra qu’une nouvelle fois, la star locale, Henrik Stenson n’a pas été en mesure de remporter son tournoi national !

Très attendu par les fans, le golfeur de 39 ans sort d’une période de 6 mois sans avoir pu vraiment beaucoup joué.

D’abord, grippé, Stenson a enchaîné les petits bobos, y compris deux rhumes qui l’ont mis à plat.

Manquant de rythme, il a légèrement craqué sur le dernier tour, rendant une carte de 74 pour finir à moins quatre total à plus de huit coups du vainqueur.

Devant lui, Peter Hansson et Jonas Blixt ont fait légèrement mieux.

72 pour Hansson et 70 pour Blixt qui prend la 7ème place du tournoi maison.

L’autre résultat qui retient notre attention est la performance de Nicolas Colsaerts !

Le belge a pris la 7ème place ex-aequo du tournoi en s’appuyant comme toujours sur son driving surpuissant.

En manque de confiance et de résultats depuis son passage sur le PGA Tour, le plus talentueux des golfeurs belges pourrait bien enclencher son retour au sommet de l’European Tour.

Deuxième pour la moyenne de drive cette semaine (318 yards – 290 mètres), et surtout dixième pour le nombre de greens pris en régulation (72%), il ne lui a manqué que quelques putts pour être encore plus proche du sommet du leaderboard.

Point sur la Race To Dubai 2015

A mi-parcours, et après 24 tournois joués sur l’European Tour, le moins que l’on puisse écrire, c’est que le classement général ne révèle pas une grande surprise en tête, et surtout, pas une hiérarchie claire, et conforme à celle que l’on pourrait atteindre du deuxième plus grand tour au monde.

Le Nordea Master marque la mi-temps de la Race to Dubai 2015

Si Rory McIlroy domine logiquement le circuit sans toutefois y jouer régulièrement, il le doit surtout au fait que les championnats du monde, et les majeurs comptent pour le classement du circuit européen.

Certes, il a remporté le Dubai Desert Classic en début de saison, et participé à son open national (manquant le cut), mais ses principaux points proviennent de son succès à San Francisco au championnat du monde de match-play ou sa quatrième place au Masters d’Augusta sur le sol américain !

Le véritable meilleur européen devrait plutôt être l’anglais Danny Willett qui à la différence de Poulter joue à plein temps sur ce circuit, et ne le snobe pas.

Avec dix tournois joués et un million huit cent mille points, il est loin derrière McIlroy et ses deux millions six cent mille points, mais très loin devant le troisième qui n’est autre le surprenant vainqueur du BMW Pga à Wentworth, le sud-coréen Hun An Beyong.

A ce stade de la saison, les meilleurs golfeurs au classement sont surtout ceux qui ont beaucoup joué en Asie et en Afrique du Sud, comme Thongchai Jaidee, Louis Oosthuizen et Branden Grace.

Les choses devraient évoluer au cours de cet été, où les tournois disputés sur le sol européen seront majoritaires, à commencer par l’Alstom Open de France.

Avec sa victoire, Alex Noren rentre directement dans le top-10 européen devançant de seulement mille points l’anglais Ross Fisher.

Le premier français reste Gary Stal, 21ème au bénéfice de sa  victoire de début de saison à Abu Dhabi, mais déjà à 300 000 points du top-10.

Les Français en Suède : Levy 3ème

Le résultat est déjà plus encourageant que celui de la semaine précédente en Irlande !

A commencer par Alexander Levy, 3ème qui a admis avoir beaucoup  travaillé avec son préparateur mental pour remettre de l’ordre dans son jeu.

Levy, 3ème en Suède

Si Levy a brillamment obtenu sa qualification pour l’US Open, depuis la défense de son titre en Chine, il n’a pas vraiment brillé sur les greens de l’European Tour, sortant au premier tour des championnats du monde de match-play, et ratant le cut en Irlande.

Et que dire de Dubuisson encore absent de dernière minute sur ce tournoi !

Derrière, c’est Benjamin Hebert qui tient la « maison France » en compagnie de Greg Havret à la 24ème place du Nordea Master.

A un mois de l’Open de France, le bilan des bleus est loin d’être rassurant.

Avant de s’imposer ce week-end à la maison, Alex Noren n’avait pas manqué un seul cut sur les 12 tournois joués, et notamment compilé trois top-10.

Autant dire qu’il n’a pas compté que sur le fait de bien connaitre le parcours ou le soutien du public…

En moyenne de coups joués sur 48 tours, Noren pointe à la 17ème place du classement européen avec une moyenne de 70,56 quand le premier français ayant joué autant de tours, est Julien Quesne, 32ème de ce même classement avec une moyenne de 70,96 sur 45 tours disputés.

De là à déduire qu’en fait, ce sera Quesne, la meilleure chance française à Paris…

Pour compléter ce sujet sur le Nordea Master, nous en profitons pour vous soumettre deux autres sujets connexes : « Jouer au golf en Suède, ce qu’il faut savoir ! » et au vue des conditions climatiques, « des conseils pour jouer au golf dans le vent ».

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1646
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.