Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Nicolas Tacher - Se qualifier pour l’Alstom Open de France, le plus gros tournoi d’Europe Continentale

Mon premier open de France !

Le jour des qualifications pour l'Open de France est arrivé, et Nicolas se fait alors caddeyer sur le parcours de Courson par Christophe Brazilier, un golfeur professionnel déjà bien expérimenté, et témoignant d'une approche amicale envers le jeune pro.

 « J’avais à cœur de me qualifier pour remercier ma famille pour son soutien, et remercier les premiers sponsors qui m’avaient fait confiance… »

Le jour J, Nicolas se sent bien, et se dit alors « je suis au niveau des autres ! Pas de raisons, que cela ne soit pas moi ! »

Et au fur et à mesure du déroulement de la journée de qualifications, Nicolas se souvient s’être dit « Plus je jouais, et plus j’y étais mentalement ».

-4 au départ du trou numéro 11, Nicolas est dans les qualifiés pour l’Alstom Open de France, pourtant un orage va alors interrompre toutes les parties pendant plus de trois heures.

Tous les joueurs se retrouvent bloqués au restaurant du club. Les uns et les autres se passent les scores, tant et si bien, que Nicolas sait où il en est, et que pour l’instant, il tient le bon bout.

Il lui faut rester dans sa bulle, rester dans son truc pour revenir concentré sur son golf.

« A -4, je savais que j’étais dedans. C’est pourquoi je suis resté à l’écart. Je savais que la reprise allait être dure. »

Après l'interruption, la reprise du jeu dès le trou numéro 12 a été effectivement difficile avec un bogey.

Mais paradoxalement, cette situation a enlevé du stress, et remis dedans le néo-pro.

« Je ne me suis pas affolé. C’était un peu comme si je m’y attendais. »

Sur le par-5 suivant, Nicolas touche le green en deux, rentre le birdie et récupère le coup perdu au 12.

Au 16, une ficelle pour birdie, lui redonne même un coup d’avance sur son objectif du jour pour se qualifier à l’Open de France.

Au départ du 17, un trou où le double-bogey guette les golfeurs trop téméraires, surtout avec du vent contre, Nicolas assure volontairement, rentre un bogey en misant sur le par au 18, pour rentrer au club-house avec le score suffisant pour espérer fouler les fairways de l’Albatros.

Etant dans l’avant-dernière partie du jour, Nicolas n’eut pas longtemps à attendre pour voir son rêve se concrétiser. Le stress tombe, et fait place à une grande satisfaction : celle de jouer son Open National pour sa première année chez les pros !

Non content de s’être qualifié, Nicolas se met tout de suite en tête de faire un truc au National !

« J’y vais pas pour faire mon +10/+10. » Et d’ailleurs, il met à profit le tournoi de la Mirabelle d’Or dès la semaine suivante cette qualif pour répéter ses gammes au driver.

Contrairement à l’usage tactique, il décide de jouer tous les trous au driver pour se mettre dans les conditions de l’Open, où il sait qu’il doit s’attendre à des roughs terribles.

Cette stratégie ne lui permet pas de bien figurer sur ce tournoi, mais lui permet de faire le plein de confiance avant de jouer l’open de France, et de travailler des derniers détails sur le grip et la posture avec son coach.

Crédit photo : Nicolas Tacher

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2283
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.