Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Nicolas Tacher - Bilan de l’Open de France et perspectives pour la suite de la saison 2013

Bilan de mon premier grand tournoi

De Saint-Quentin-En-Yvelines, il retiendra des greens très fermes, et même, plus fermes que les années passées, où même sans jouer l’Open, Nicolas a souvent eu l’occasion de jouer, étant parisien d’origine.

Avec le recul, Nicolas admet que c’est surtout au niveau mental, et de la gestion du stress qu’il a perdu les coups qui le séparent d’un cut passé au National.

« J’ai commis des bogeys, non pas à cause de mauvaises frappes, mais plus à cause des circonstances stressantes, et par le fait de découvrir les gros tournois. Sur mes deux parties, il m’a fallu cinq/six trous pour rentrer dans la partie, mais après cela allait beaucoup mieux.»

Si sur le plan du score, Nicolas n’a pas été si loin des tous meilleurs, sur le plan du jeu, il ne s’est pas non plus senti ridicule. Aussi bien au driving, que dans tous les autres compartiments du jeu, l’écart ne se joue pas à ce niveau-là.

Il en ressort que le mental prend encore plus d’importance à ce niveau qu’au niveau amateur. Et la meilleure solution pour y remédier…c’est de continuer à jouer des tournois pros.

Ce grand moment de sa saison passée, Nicolas nous confiait être au milieu de sa saison sur l’Alps Tour, et même si son début de saison a été poussif, il vise une place dans les 30 premiers du classement général, et envisage de tenter les cartes européennes du Challenge Tour en fin de saison.

« L’idée, ce serait d’accrocher une petite catégorie sur le Challenge Tour. Mais mon principal objectif, c’est surtout et avant tout de me sentir progresser…de me sentir, me rapprocher de la vérité concernant mon jeu de golf. »

Côté technique, Nicolas pense qu’il doit encore travailler des détails de son swing, et une légère tendance à réduire l’over-swing (monter trop haut).

Enfin pour terminer cette chronique – tranche de vie d’un golfeur pro sur le circuit professionnel, Nicolas nous a confié une petite anecdote sur l’Open de France : « Même si je n’avais pas passé le cut, le samedi, je me suis entrainé au practice, et à quelques mètres de moi, arrive Graeme McDowell qui vient s’entrainer à son tour. Une amie resté dans le public me révèlera plus tard, qu’il était alors resté de longues  minutes à me regarder taper. Sachant cela, le soir je tweete un petit message sur mon compte twitter… « ce n’est pas tous les jours que l’on peut avoir la chance de taper à côté de McDowell », et quelques minutes plus tard, ce dernier retweete « Nice looking swing » à propos de mon jeu. Dans la foulée, 100 personnes m’ajoutent des follow en moins de 30 minutes sur mon compte ! »

Pour Nicolas Tacher, l’aventure de l’Open de France se termine, et il lui reste à écrire les pages de son futur destin professionnel, mais déjà une chose est sûre…quand on peut bien jouer sur le National, on peut bien jouer partout !

Conservez dans un coin de votre mémoire ce nom, vous pourriez bien le retrouver de plus en plus souvent sur les leaderboards des tournois français et européens.

Crédit photo : Nicolas Tacher

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2047
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.