Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Mo Martin eagle le 18 et remporte le Ricoh Women’s British Open 2014

Mo Martin eagle le 18 pour remporter le Ricoh Women’s British Open 2014

Troisième majeur de la saison de golf féminin disputé sur le difficile parcours de Royal Birkdale, près de Southport en Angleterre, Mo Martin frappe un incroyable coup de bois pour eagle, et la victoire sur le 72ème trou d’un tournoi où les meilleures joueuses ont âprement rivalisé pour la victoire.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le succès de l’américaine Mo Martin, son premier en majeur, n’est pas un succès au rabais, à en juger par le nombre de championnes encore en courses sur ce dernier tour.

Un dernier coup de bois parfait lui a donné le coup de pouce du destin, qui vous fait basculer dans la catégorie des vainqueurs de majeurs.

Retour sur quatre jours de haut niveau à Southport sur le parcours du Royal Birkdale

Au départ du dernier tour, rien ne laissait penser que l’américaine allait finalement s’imposer alors que pourtant, elle a illuminé les deux premiers tours, en jouant 69 aussi bien jeudi que vendredi, se situant en -6 après deux tours.

Au cours de son troisième tour, Mo Martin allait connaître une véritable journée sans, rendant une carte de 77, effaçant cinq coups sur son avance par rapport au PAR dans un tournoi qui s’est finalement gagné en -1.

Qui aurait pu penser que cela suffirait pour gagner ? Surtout dans une dernière journée marquée un vent fort qui a largement contribué à remonter les scores des joueuses.

La moyenne des scores ayant été de 75,79 sur le premier tour, de 75,00 sur le deuxième, 73,32 sur le troisième, et donc 77,52 sur le quatrième !

D’autant que les choses ont tout de suite mal commencées pour Martin avec un bogey dès le premier trou.

L’américaine passée pro en 2012 a sans doute revu sous ses yeux le scénario de la veille qui l’avait vu commencer par un bogey au un puis au deux, avant de connaître un retour catastrophique avec un double au onze, puis à nouveau trois bogeys consécutifs.

D’une journée de golf à une autre sur le même parcours, le déroulement des choses est rarement le même.

A plus un pour l’aller, l’américaine allait finalement profiter des défaillances des autres joueuses, à commencer par la leader sud-coréenne, Inbee Park.

Tout s’est joué au retour, alors que Park avait passé l’aller en 36, elle allait à son tour souffrir sur le retour, perdant d’emblée deux coups au dix.

Trois bogeys au 11, 14 et 18 achevant de la mettre hors course pour la victoire finale.

Scénario qui allait bénéficier au phénomène du LPGA Tour, la joueuse chinoise Shanshan Feng qui après avoir connu un début de journée chaotique (trois bogeys d’affilés sur les trois premiers trous avant de rentrer deux birdies) allait réussir un retour très solide avec seulement un point perdu au 16.

Un point qui s’avéra décisif dans l’issu du tournoi.

Autre joueuse qui aurait pu s’imposer au finish, la norvégienne Suzann Pettersen enfin de retour à son meilleur niveau qui échoue pour un coup après avoir commencé son dernier tour par un double !

Elle pourra longtemps regretter son finish marqué par deux bogeys sur les deux derniers trous qui ont laissé la porte ouverte à l’américaine Mo Martin.

Comment aurait-elle pu imaginer que Martin rentrerait un eagle au 18 pour la battre d’un coup ?

Le links de Birkdale qui n’a jamais sacré un anglais au cours de The Open chez les hommes aura donc scellé le destin de Pettersen, Feng et Park pour sourire à Mo Martin.

Sur les huit premières joueuses du leaderboard, elles ne sont que trois à avoir réussi un eagle pendant les quatre tours du tournoi.

Mo Martin aura réalisé le sien au meilleur moment !

Alors qu’avant le premier trou du dimanche, elle comptait trois coups de retards, cet eagle bienvenue lui a permis de faire partie des deux seules joueuses du jour à jouer dans le par ! (L’autre joueuse étant Anna Nordqvist, et sans faire eagle au 18 !)

Alors qu’elle allait en terminer avec sa partie, elle comptait un coup de retard sur Feng et Pettersen avant de tenter son approche du green.

C’est justement à ce moment qu’elle a sorti un coup de bois de parcours qui change le cours d’une vie.

Ce coup parfait que tous les apprentis golfeurs rêvent de taper dans un grand jour. Ce coup qui roule sur le green, frappe le bas du drapeau pour s’immobiliser à quelques centimètres du trou, alors qu’elle avait tenté le green en deux sur ce par-5 final.

En rentrant le putt, elle n’avait plus qu’à attendre le retour de Park et Feng, toujours aux prises avec les caprices du vent.

99ème joueuse au Rolex World Ranking, Mo Martin n’avait réussi qu’un seul top-10 en carrière avant ce majeur. Elle n’avait d’ailleurs pas encore réussi le moindre eagle cette saison.

Elle a bien choisi son moment !

« Je vais me souvenir longtemps de ce second coup. Je l’ai entendu taper le drapeau, et en moi-même, je me suis dit Oh Mon dieu. »

Dieu n’a sans doute que faire du golf…mais la petite balle blanche a penché en faveur de la jeune américaine, au détriment des golfeuses asiatiques…

Après Lexi Thompson au Kraft, et Michelle Wie sur l’US Open, c’est la troisième américaine à remporter un majeur en 2014.

Les faits marquants de ce British Open féminin

Laura Davies a tout juste 50 ans, et trois décennies la séparent de la jeune Charley Hull, pourtant l’icône du Ladies European Tour accroche une très belle neuvième place en +4, un coup devant Hull en +5.

Pas plus que pour les garçons, Birkdale ne s’est pas offert à une anglaise, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. La très jeune golfeuse anglaise, Charley Hull, passée pro en 2013, a perdu son opportunité sur le dernier tour en rendant une dernière carte émaillée de sept bogeys pour un petit birdie.

Côté français, Gwladys Nocera a ponctué sa semaine britannique par une solide prestation, confirmant son retour au premier plan, parmi les meilleures joueuses du circuit féminin européen.

D’ailleurs, elle qui a connu comme la plupart des autres golfeuses, un dernier tour nettement plus difficile (score de 77) a en revanche bien terminé avec deux birdies au 17 et au 18 pour gagner deux places au leaderboard.

Terminant à la douzième place du classement, la golfeuse originaire de Moulins ayant fait ses premiers pas sur le golf de Vichy réalise ainsi un de ses meilleurs British Open, elle qui pourtant est habitué à dominer les tournois « classiques » du circuit européen.

C’est probablement d’ailleurs à 38 ans, son prochain objectif.

En 175 tournois disputés, Gwladys a déjà remporté 12 victoires, mais aucun succès dans les tournois qui marquent une carrière de golfeuse professionnelle.

N°1 du circuit européen de golf féminin en 2008 après plusieurs saisons d’une régulière ascension vers le plus haut niveau, Glwadys a connu une certaine traversée du désert pour revenir en 2013 à son meilleur niveau, remportant au passage le Slovak Open.

Cette 12ème place à Birkdale est peut-être le signe de lendemains qui chantent pour la numéro un française, surtout en prévision du prochain Evian Championship, en septembre.

Derrière Nocera, Gicquel-Bettan en difficulté sur le dernier trou (score de 80) a perdu 18 places pour terminer 38ème, devant Valentine Derrey et Karine Icher (45ème), cette dernière réalisant une bien mauvaise affaire avec un score de 81 sur ce tour, perdant 17 places au passage.

Prochain rendez-vous majeur, le Wegmans LPGA Championship au Monroe Golf Club du 14 au 17 août prochain. La saison des majeurs se concluant à Evian en Septembre.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2330
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeuse, je joue au golf en tant que loisir. J'apporte ma contribution en faveur des lectrices du site jeudegolf.org sur des sujets autour de la mode, des relations sociales, et de tout ce qui peut concerner les filles au golf !!!

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.