Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Mizuno Golf : Forger les clubs de golf plus qu’un choix…un art

Mizuno : L'art de forger les clubs de golf

La firme japonaise Mizuno, l’une des plus anciennes marques de clubs de golf au monde, a depuis très longtemps opté pour une stratégie axée sur les fers forgés de haute qualité.

En 2010, Masao Nagai (responsable R&D Mizuno) avait accordé un long entretien à la presse pour expliquer les tenants, et les aboutissants de ce choix de différence technique assumé avec l'ensemble des autres marques.

En 2013, l'interview de Masao Nagai est toujours d'actualité, car il est rare qu'un ingénieur ou une marque dévoile autant d'informations sur les procédés de fabrication des clubs de golf.

Il nous a semblé utile de retranscrire ce long entretien, extrêmement intéressant et enrichissant, pour comprendre la différence entre un fer forgé, et un fer réalisé à partir d'un procédé de fonte (forged irons vs cast irons).

Maseo Nagai explique ainsi parfaitement en quoi les clubs forgés Mizuno font la différence par rapport à tout autre club, et notamment au niveau de la précision, du touché, et du son incomparable offert par cette technologie.

Une technologie finalement assez ancienne, qui demande une maîtrise et une expérience qui ne peut pas s'acquérir facilement.

Forger un club de golf coûte 50% plus cher que de réaliser un club en fonte, pourtant, c'est le pari de la qualité qu'a fait Mizuno, et la marque entend ne pas se faire rattraper par la concurrence sur ce segment de marché, où la qualité est le maître-mot !

Masao Nagai* n’est pas seulement le patron de la recherche et développement chez Mizuno Golf, il est aussi à l’origine un ingénieur en métallurgie hautement qualifié. 

Membre du service R&D de Mizuno depuis 31 ans, Masao a été le premier inventeur mondial du driver en titane en 1990, le driver Pro ti 110, un club dont la tête n’excédait pas 200cc 

Entretien avec un grand monsieur de la conception des clubs de golf... 

 

Quelle est la différence fondamentale entre les fers forgés et les fers produits à partir d’un procédé de fonte ?  

On peut illustrer le fait que fabriquer un club en fonte, revient schématiquement à mettre de l’eau au congélateur pour la transformer en glace.  

En somme, on transforme quelque chose de liquide en quelque chose de solide, et ce en utilisant un moule.  

Les fers construits avec ce procédé en fonte utilisent un acier inoxydable, sachant que cet acier est placé dans un four à très haute densité, puis préparé dans un moule en céramique.  

Quand le procédé de chauffe s’achève, le moule se casse, laissant la tête de club seule.  

A l’inverse, le principe de forgeage consiste à fabriquer un club depuis une seule pièce de métal unique.  

Chez Mizuno, les fers sont fabriqués à partir de barres en acier carbone. Les barres mesurent 25 centimètres de longs et 2,5 centimètres de diamètres.  

Le métal est porté à une chaleur très intense, à tel point qu’il rougit.  Ensuite, il est travaillé au marteau, et dessiné selon le plan souhaité.  

Ainsi, les clubs forgés sont produits à l’unité, alors que les clubs en fonte sont fabriqués en masse.  

Quelle est la raison qui pousse Mizuno a forgé ses clubs en version MP ?  

Le principe de forgeage des clubs procure une plus grande consistance et une meilleure qualité du métal travaillé.  

La fonte permet de réaliser des gains de productivité, et donc des économies dans le processus de fabrication des clubs de golf. 

A l’inverse, forger une tête de club de golf coûte 50% plus cher.  

Mais le revers de la médaille concernant la fonte, vient du fait que quand le métal est coulé dans le moule, cela laisse toujours de toutes petites bulles au sein de la structure en métal. 

A nouveau, Maseo Nagai illustre son propos avec l’exemple du congélateur. 

Malgré toute l’attention que vous pourriez mettre à éviter de laisser se glisser de petites bulles d’air, vous ne pourrez pas empêcher ce phénomène. 

Il y a aura toujours des petites bulles d’air dans votre glace. 

Cela peut paraître anodin, ou sans importances ! 

Pourtant, ces petites bulles ont un effet négatif sur les têtes de clubs de golf. 

Ces bulles altèrent la consistance de la face des clubs de golf 

Pour bien comprendre, il suffit de taper deux coups rigoureusement centrés au même endroit de la face du club pour constater qu’ils peuvent produire des résultats différents ! 

Il poursuit en posant la question suivante : Vous devez vous demander si le golfeur moyen peut ressentir ces différences quand il joue un club construit à partir de fonte ? 

Probablement pas, si c’est le seul club que vous jouez ! 

En revanche, si vous utilisez un club en fonte, puis un club forgé qui ne présente aucune de ces petites bulles, vous allez immédiatement sentir que vous frappez des coups de golf plus solides, et plus doux avec le club forgé. 

Pour les meilleurs joueurs, ce phénomène sera encore plus évident. 

A tel point qu’un golfeur professionnel est immédiatement capable de sentir la différence, y compris les yeux bandés. 

Pourquoi un club forgé procure un son si différent des clubs en fonte ? 

Tout simplement parce que les bulles d’air créés pendant le procédé de fabrication avec la fonte affectent les vibrations sonores. 

Prenons un exemple ! 

Remplissez deux verres à vin avec de l’eau, l’un avec de l’eau gazeuse, et l’autre avec de l’eau minérale. 

Si vous tapez légèrement les deux verres avec un doigt ou avec un stylo, vous remarquerez que les deux verres produiront des sons totalement différents. 

Le son avec le verre à vin contenant de l’eau simple produira un son plus long, alors que le verre à vin avec de l’eau gazeuse produira un son plus bref. 

Les bulles absorbent le son ! 

L’air qui est contenu à l’intérieur du métal capte le son d’un coup de golf tapé avec un club en fonte. 

A l’inverse, un club Mizuno conçu avec de l’acier doux au carbone forgé produit un son plus long, pour rendre plus de feedback au golfeur. 

 

Pourtant, la plupart des wedges produits par les meilleures marques sont réalisés en fonte. Quelle performance Mizuno peut tirer de ses wedges forgés ? 

Pour les coups les plus courts, un golfeur a besoin de feeling et de contrôle de distance. 

Le procédé visant à forger les clubs répond à ces deux préoccupations. 

L’acier carbone doux que Mizuno entend forger est un métal parmi les plus doux, pour donner un maximum de touché aux golfeurs. 

Soit, une vibration accentuée et créée par une tête de club plus solide qui rend plus d’informations et de sensations. 

Mais la pureté et l’intégrité du métal produit en forgeant va aussi permettre aux joueurs de frapper la balle à des distances plus constantes, ce qui est toujours meilleur pour la confiance. 

Pourquoi les clubs en fonte ont tendance à être réalisé à partir d’acier inoxydable, alors que les clubs forgés sont réalisés à partir d’acier carbone doux ? 

L’acier carbone doux pourrait très bien être utilisé dans un procédé de fabrication en fonte, mais une fois mélangé, sa viscosité est plus importante, et cela ne convient pas aussi bien qu’il le faudrait au moule. 

L’acier inoxydable est plus liquide, donc on peut plus facilement remplir pleinement le moule sans laisser de vide. 

Il faut aussi dire que l’acier inoxydable 17-4, le plus connu, est très résistant, deux fois plus fort que l’acier carbone doux, utilisé pour les têtes forgées. 

La rigidité est bonne au moment de réaliser le design des clubs, comme par exemple créer des petits murs à l’arrière des cavités. 

Revers de la médaille, cette rigidité signifie aussi que cela ne peut pas être forgé. Le matériau craquelant ou cassant sous les coups de marteaux du forgeron. 

Mizuno utilise un acier carbone doux 1025 pour ses fers et ses wedges, pourquoi ? 

Cela permet de donner le parfait mélange de dureté et de sensation. 

1025 signifie qu’il y a 0,25% de carbone dans l’acier. 

En fait, le carbone influe sur la dureté du métal, et si vous dépassez 1%, le mélange devient plus dure à faire, et aussi plus fragile. 

Au contraire, si vous descendez en-dessous de 0,1%, le métal est trop doux, il pourrait même se déformer quand vous frappez des balles. 

« Grain Flow » est un procédé déposé (trademark). Qu’est-ce que cela signifie et quels en sont les bénéfices ? 

Les fers Mizuno sont forgés à partir de barres en métal. Celles-ci sont composées naturellement de fibres, que l’on appelle des grains. 

Ces grains agissent comme un renforcement, améliorant l’intégrité du bloc, sa consistance et sa durabilité. 

A ce jour, Mizuno est la seule compagnie à savoir contrôler, et transformer cet aspect en un bénéfice pour les golfeurs. 

Par ce biais, la tête de club est rendu plus résistante et plus consistante. 

Ce procédé de forgeage permet de réaliser des clubs à partir d’une seule pièce. Quel en est le bénéfice par rapport à d’autres clubs ? 

Cela permet de combiner consistance et dureté avec un touché très satisfaisant. 

Les concurrents de Mizuno n’ont pas la même expérience concernant le fait de forger des clubs de golf.  

Le plus souvent, les marques qui sont tenues de fournir des clubs forgés à leurs joueurs professionnels, sont obligés de faire appel à des forges qui réalisent les clubs en deux parties distinctes : la face et le hosel, pour les souder ensuite. 

La soudure casse la ligne de flux du métal et provoque une certaine inconsistance dans la structure du club en acier.  

Est-il vrai que les fers forgés rouillent ?  

Pas tout à fait, cela dépend toujours du matériau utilisé. 

Mais à priori, oui, l’acier doux carbone utilisé par Mizuno peut rouiller dans un milieu humide.  

Une finition en chrome permet justement de protéger les clubs dans la plupart des cas.  

Toutefois, cela ne peut pas empêcher l’humidité de pénétrer les surfaces qui ont subies des abrasions causés par des grains de sable.  

Aussi longtemps, que vous pourrez garder vos clubs au sec avec par exemple des capuchons, et plus vous limiterez les effets de la rouille.  

Pour limiter les effets de la rouille, on peut aussi appliquer de temps à autre un lubrifiant WD40 sur les têtes des clubs.  

Pour utiliser des clubs forgés en acier carbone doux, il faut être vigilant et entretenir plus régulièrement ses clubs qu’avec d’autres matériaux. 

Finalement, comment Mizuno est arrivé au sommet de la technologie du forgeage ? 

Tout d’abord, les clubs Mizuno sont forgés dans la forge CHUO, une usine qui travaille exclusivement avec la marque depuis 38 ans. 

Ensuite, Mizuno n’a jamais cessé de chercher à utiliser les meilleurs matériaux (le 1025 E en est le reflet). 

En conclusion, la marque se positionne comme la championne de ce procédé, mais admet y consacrer beaucoup d’énergie, de temps, d’intelligence, et d’argent. 

La philosophie de Mizuno consiste à affirmer que la clé du succès est la qualité, et les japonais ne veulent surtout pas se faire rattraper par leurs concurrents sur cet aspect de la conception des clubs de golf.

Crédit photo : Mizuno Golf (visuel présentant les derniers MP-4 et MP-54)

*Masao Nagai est le patron du département Recherche et Développement de Mizuno Golf, et ingénieur en métallurgie de formation. Depuis 31 ans, il travaille sans cesse au fait de donner un avantage technique décisif à sa marque dans le domaine des clubs forgés. Entretien avec un grand monsieur de l'industrie du golf...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3357
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.