Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Minjee Lee: Le nouvel espoir du golf féminin mondial ?

Minjee Lee: Le nouvel espoir du golf féminin mondial ?

L’an passé, elle était tout simplement la meilleure golfeuse chez les amateurs. En 2015, elle vient tout juste de remporter son premier tournoi sur le LPGA Tour, battant au passage la prometteuse Perrine Delacour. La tendance est toujours au rajeunissement dans l’élite du golf professionnel, surtout depuis que Lydia Ko, l’ancienne meilleure amatrice est désormais la meilleure tout court.Qui est Minjee Lee ?

Sommaire de l'article consacré à Minjee Lee

Une première victoire sur le circuit pro à seulement 18 ans

L’australienne ne s’attendait sans doute pas à gagner un premier tournoi sur le LPGA Tour dès sa première saison de rookie.

Victorieuse du Kingsmill Championship en Virginie, désormais, elle ne pense qu’à revivre ce précieux moment où vous rentrez le dernier putt pour la victoire.

A tout juste 18 ans, celle qui vient de passer pro en septembre dernier, avait bien mal démarré sa journée avec un trois-putt dès le premier trou ce lundi.

Au final, elle s’en sortira très bien puisqu’elle rendra une dernière carte de 65 pour un score total de moins quinze en 269. Cette performance lui vaut de devenir la septième golfeuse de l’histoire du circuit à remporter un premier titre avant ses 19 ans.

« Je ne pensais vraiment pas que ce moment viendrait dès cette année. Je suis si surprise d’avoir gagné ! » déclara-t-elle en signant des autographes à la pelle en sortie de son 18 trous, et en attendant de savoir si elle serait rejointe au sommet du leaderboard.

Ajoutant « Comme j’ai gagné pendant ma saison de débutante, j’ai le sentiment que je pourrais bien gagner à nouveau. Cela me donne beaucoup de confiance de voir comment j’ai pu jouer, et gagner ici. »

Dimanche, la jeune australienne s’est mise en bonne position juste avant la tombée de la nuit qui a interrompu son dernier tour en signant un run parfait sur cinq trous joués en moins cinq sous le par.

Lundi matin, elle avait déjà quatre coups d’avances sur le reste du champ de joueuses comprenant des stars confirmées comme Paula Creamer, Suzann Pettersen, Lydia Ko, Catriona Matthews et Lexi Thompson.

Minjee Lee à Evian

Au retour sur le green du 16 pour finir sa partie où elle avait marqué sa balle la veille, elle commis un bogey d’entrée, mais la jeune joueuse ne fût pas déstabilisé pour autant, terminant derrière son parcours avec les deux pars qui lui fallait pour gagner, et empocher un chèque de 115 000 dollars.

Ses gains pour sa première saison s’élève déjà 195 000 dollars, seulement au tiers de l’année.

Comment expliquer une telle précocité ?

Tout d’abord, l’ex-numéro un amateur dispose d’une très bonne longueur au drive. Elle fait déjà partie des 15 golfeuses les plus longues sur le circuit pro.

Une caractéristique de plus en plus commune aux meilleures joueuses, et souvent la qualité des très jeunes joueuses qui frappent de plus en plus loin.

Sa moyenne au drive de 239 mètres lui a déjà permis de se mettre en évidence sur les par 5.

Deuxième meilleure réalisatrice d’eagles, elle profite pleinement de sa longueur.

En revanche, elle n’est pas encore la plus forte au putting avec une moyenne supérieure à 30 putts quand la numéro trois mondiale, Stacy Lewis, lui prend deux putts de moyenne par tour (28 putts de moyenne – 2ème de cette catégorie statistique sur le LPGA Tour).

Un passé amateur qui plaide pour elle

Devenue numéro un chez les amateurs en Février 2014, l’éclosion de la jeune Minjee Lee a été très rapide.

Découvrant le golf à l’âge de dix ans, elle est devenue une des forces du golf australien en 2010 à seulement 14 ans, et en devenant la plus jeune joueuse victorieuse du Western Australia State Amateur Championship

Sur son passage, elle a remporté l’US Girl junior 2012 ainsi que l’Australian Women’s amateur par deux fois en 2013 et 2014.

Pour accéder au LPGA Tour, elle a tout bonnement terminé première ex-aeaquo des Q-School en décembre 2014.

Minjee Lee : Think positive !

Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’une grande marque asiatique ne lui fasse signer son premier gros contrat. Srixon ne voulant pas revivre la perte de l’ancienne numéro un, Lydia Ko, passée chez Callaway.

Au passage, Minjee Lee devient une ambassadrice de la marque XXIO pour les fers, et Srixon pour les balles, et le sac.

Vers un futur duel Lydia Ko / Minjee Lee ?

Ces deux golfeuses ont toutes deux en commun d’avoir été récemment la meilleure amatrice.

Logiquement, on pourrait imaginer que la néo-zélandaise et l’australienne deviennent les deux meilleures rivales sur le LPGA Tour.

Plus jeune et encore plus précoce, Lydia Ko a de l’avance puisqu’elle occupe déjà le fauteuil de numéro un…chez les pros, construisant sa domination sur sa capacité à prendre un maximum de greens en régulation.

Son pourcentage est d’ailleurs assez évocateur (78%), soit presque huit greens sur dix !

Seul domaine où Minjee Lee semble avoir pris l’ascendant, le driving ! Lydia Ko ayant dix yards de retard sur sa rivale.

C’est donc le putting qui comme toujours sur le tour fera la différence, et dans ce registre, Lydia Ko n’usurpe pas sa première place mondiale.

Dixième pour les putts par rapport aux greens en régulation, elle possède un net avantage sur la rookie.

Malgré ces statistiques qui plaident en faveur de Ko, cela n’a pas empêché la jeune australienne de lui prendre dix coups sur quatre tours lors du dernier Kingsmill Championship…un parcours qui a favorisé les longues joueuses, comme en atteste les performances des françaises Joanna Klatten et Perrine Delacour, très en vue pendant le tournoi.

Klatten est d’ailleurs la deuxième plus longue joueuse sur le LPGA Tour avec une moyenne à 246 mètres.

Dans un contexte où le top 5 mondial est déjà dominé par trois sud-coréennes, Lydia Ko qui est néo-zélandaise d’origine sud-coréenne, et Minjee Lee, Australienne d’origine sud-coréenne ne seront sans doute pas dépaysées.

Si en plus on ajoute, l’autre prochain phénomène du golf, Allison Lee, une américaine…d’origine sud-coréenne, il faudra bientôt débaptiser le LPGA Tour en Seoul Sisters !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2220
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeuse, je joue au golf en tant que loisir. J'apporte ma contribution en faveur des lectrices du site jeudegolf.org sur des sujets autour de la mode, des relations sociales, et de tout ce qui peut concerner les filles au golf !!!

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.