Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Michelle Wie encore rattrapée par les blessures à Singapour

Michelle Wie. Crédit photo : Simon Davies/DPPI/Icon Sportswire

Michelle Wie était considérée comme l’une des quatre joueuses les plus susceptibles de remporter le HSBC Women's World Championship, à Singapour. Ses espoirs ont pris fin lorsque Michelle Wie s’est retirée dès le premier tour du tournoi. Son poignet droit, qui la gênait depuis un certain temps, était si douloureux qu'elle ne pouvait plus continuer à tenir son club. Les fans de la gagnante à cinq reprises sur le circuit de la LPGA vont devoir attendre avant qu’elle ne revienne à la compétition, et ne tente de décrocher une nouvelle qualification pour représenter les USA, en Solheim Cup.

Découvrez nos formules d'abonnements

À ses débuts, on disait qu’elle devait être Tiger Woods 2.0, une joueuse qui entraînerait le golf féminin dans une nouvelle ère d’évolution.

Il faut dire que Michelle Wie était depuis ses débuts différente des autres golfeuses. Elle pouvait déjà envoyer une balle de golf à plus de 100 mètres à l'âge de seulement 4 ans.

À 16 ans, on la considérait comme un phénomène du golf. Elle était simplement alors au début d’une carrière professionnelle et d'un tourbillon marketing qui allait changer sa vie.

À l'âge de 13 ans déjà, Michelle Wie, insouciante, avait profité de la magnifique scène de Rancho Mirage pour déclarer son intention de « jouer sur le LPGA Tour ».

C’était en 2003, et Michelle Wie avait alors joué au golf avec des adultes, en tenant des discours d’adolescente sur les biscuits Oreo et les beignets Krispy Kreme.

Sa performance aujourd’hui, dit-elle, est alimentée par des toasts à l'avocat.

« Michelle Wie va influencer la scène du golf autant que Tiger, ou plus » avait dit d'elle Arnold Palmer lui-même.

Pourrait-elle être à la hauteur ?

Elle était si charismatique, tellement talentueuse, tellement incroyable, que c'était difficile de ne pas s'emballer à l'époque.

Une année 2019, qui ne commence pas de la meilleure façon pour Michelle Wie

Michelle Wie a été opérée du poignet en octobre. En 2018, elle n’avait pu jouer que 16 tournois, sa participation le plus basse depuis 2009.

Michelle Wie. Photo JeudeGolf.org

Michelle Wie, qui était au siège de Callaway Golf à Carlsbad en janvier dernier, en Californie, pour contribuer au lancement la nouvelle gamme de vêtements 2019 de la marque, a déclaré qu'elle avait été autorisée à frapper des balles en février, et qu'elle reviendrait probablement à temps pour défendre son titre au HSBC Women's World Championship.

La joueuse de 29 ans avait justement remporté son premier titre en quatre ans au Women's World Championship l’année dernière.

Michelle Wie s’est distraite alors qu'elle se remettait de sa blessure au poignet. Elle a été absente pendant trois mois depuis son abandon après 12 trous au Women’s British Open, l’été dernier.

Elle s’est rendue à Las Vegas pour assister à « The Match » entre Tiger Woods et Phil Mickelson, passer du temps avec des amis aux Bahamas et à New York, et se rendre à Hawaii pour les vacances de Noël.

Elle a disputé le championnat LPGA KEB Hana Bank en octobre avant de se rendre à l’UL International Crown, où elle a représenté le Team USA.

En plus de sa victoire à Singapour, Michelle Wie a obtenu cinq Top-15 en 2018, dont un Top-10 à l’U.S. Women’s Open pour une saison satisfaisante considérant ses blessures récurrentes ces dernières années.

Michelle Wie. Crédit photo : Quinn Harris/Icon Sportswire

Elle a dit qu'elle avait hâte de passer à la nouvelle tenue de Callaway, de reprendre la routine de jouer, et de s'entraîner à nouveau.

« Je ne peux pas attendre. Je suis tellement excitée de revenir là-bas », avait-t-elle déclaré. 

Les deux derniers mois ont été assez mouvementés. Je me suis entraîné chaque jour. Je suis juste excitée d'être à nouveau en bonne santé, et de tout donner ».

« J'ai hâte de disputer ce tournoi chaque année », a-t-elle déclaré mardi, alors qu'elle se préparait à chercher son deuxième titre.

En contraste avec son comportement de ces dernières années, Michelle Wie dégageait un sentiment de paix et de tranquillité face aux médias, ponctuant nombre de ses réponses par un rire qui rappelait l'adolescente fulgurante qu'elle était à ses débuts.

Michelle Wie a travaillé dur avec son entraîneur pour rester en forme, ses mains et ses poignets détermineront à quel point elle peut se préparer à jouer et performer. Elle a simplement confirmé que ses médecins étaient satisfaits de l'opération.

« Je dois faire attention», a déclaré Michelle Wie. « L’opération ne me ramène pas à mon adolescence. J'ai toujours des mains fragiles, avec tout le golf que j'ai joué ».

Michelle Wie se sentait pourtant prête à repartir au Top niveau sur le circuit féminin

À la présentation du tournoi Women's World Championship à Singapour, Michelle Wie, confiante, déclarait :

« En tant que championne en titre, cet événement est très spécial pour moi, et j'adore visiter Singapour. Les organisateurs ont déjà fait des merveilles, et avoir un aperçu de la dernière attraction de Singapour fait partie des meilleurs moments à passer ici. »

Michelle Wie. Crédit photo : HSBC Women's World Championship

Hélas, Michelle Wie, qui effectuait son deuxième déplacement après son opération au poignet droit plus tôt ce mois-ci, a été obligée d’abandonner après 14 trous jeudi, alors qu’elle devait jouer le 15e. Elle tenait son poignet droit, et sa main, alors qu'elle remontait le fairway.

La championne en titre du Women's World Championship a déclaré qu'elle était « absolument désolée » après avoir pris la décision « déchirante » de se retirer de ce Championnat du monde féminin.

Elle n'a pas réussi à terminer le premier tour en raison d'un problème récurrent au poignet.

Michelle Wie, qui a été opéré de sa blessure au poignet en octobre, a déclaré qu'un examen par IRM le jeudi avait révélé une blessure à un nerf.

 « J'ai pris la décision de me retirer, parce qu’à ce moment-là, j'étais incapable de lever le club » a déclaré la joueuse.

« Après avoir subi une opération chirurgicale, je me suis dit que je ne serais plus vraiment endolorie quand je reviendrais en Asie pour défendre mon titre.

Je voulais tellement ne pas ressentir la douleur, j'ai ignoré quelques signes avant coureurs.

En raison de mon manque d'écoute de mon corps, j'ai subi une grave poussée inflammatoire au cours de mon premier tour.

Avec cette douleur, j’avais peur de faire encore plus de dégâts.

Décider de se retirer pendant le tournoi est toujours la décision la plus difficile à prendre, c'était déchirant ».

Michelle Wie. Photo JeudeGolf.org

La Solheim Cup en point de mire

C’est l’année de la Solheim Cup, et la compétition pour constituer l’équipe américaine promet d’être intense, avec autant de jeunes talents prometteuses qui pourraient se disputer des places dans l'équipe.

La capitaine américaine Juli Inkster suit la guérison de Michelle Wie de près.

Jusqu'à présent, l'américaine a fait partie de toutes les équipes de la Solheim Cup auxquelles elle a été éligible, et depuis son arrivée sur le circuit en 2009.

Elle débute cette saison en quinzième position sur la liste des points des joueuses des États-Unis, sachant que les huit premières se qualifiant automatiquement.

« Juli m’a demandé comment j’allais » dit Michelle Wie

« J'espère qu'elle sera aussi patiente que moi. Je pense qu’elle sait qu’une fois que je serai en bonne santé, je le ferai à 140%. C’est l’un de mes principaux objectifs, faire partie de l’équipe. Je veux travailler aussi dur que possible pour faire le plus de points possible ».

Pour récupérer, Michelle Wie devra trouver un swing qui ne lui fera pas mal.

Son défi est d'être patiente, sachant qu'il y a encore beaucoup de points à gagner, mais aussi qu'elle doit faire preuve de discipline pour ne pas en faire trop, trop tôt.

Michelle Wie. Photo JeudeGolf.org

Son entraîneur, David Leadbetter, espère qu'elle continuera à peaufiner un swing qui sera plus doux envers ses articulations.

« Vous voudriez concevoir un swing qui vous permette de jouer sans douleur et sans risque de vous blesser à nouveau », a déclaré Leadbetter. « Elle a une bonne attitude, mais elle doit faire preuve de prudence. Elle a beaucoup usé ses articulations au fil des ans ».

« Je pense qu'elle a encore du très bon golf en elle », a déclaré Leadbetter. « Il n’y a aucune raison pour qu’elle ne revienne pas sur un chemin très productif, tant qu’elle peut rester sans blessure ».

Ne plus avoir de blessures, cela devient à nouveau le plus grand défi pour Michelle Wie.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 222
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.