Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Mercato golf 2014: statu quo pour PING

La team PING ; une question de mentalité !

Pas de mouvements de départs, ni d’arrivées, chez Ping ! C’est même le calme plat  du côté du mercato des golfeurs professionnels, même si la marque a signé un nouvel enseignant vrp de la marque, Todd Anderson. D’un point de vue sportif, l’année commence bien avec des victoires pour Jimenez et Oosthuizen sur l’European Tour. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

La méthode PING

Ping est un peu sur un mélange de la ligne de conduite de Titleist et de TaylorMade, et préfère tisser des relations de très longues durées avec ses pros, plutôt que de s’agiter sur le marché des transferts.

Sur la même ligne que TaylorMade ou est-ce plutôt l'inverse...chez Ping, on considère que le produit est plus important que le golfeur star.

La marque a construit sa notoriété sur un mode de fonctionnement basé sur la rigueur, et la qualité de ses produits, le tout sans accélérer son calendrier de sortie de produits, et sans être influencé par les autres marques.

Chaque année, Ping sort des évolutions de ses produits, mais sans faire dans la révolution. C'est finalement un peu pareil avec les joueurs sur le tour.

Enfin, un peu comme Titleist, Ping, loin d’être en mesure d’offrir des contrats de plusieurs dizaines de millions de dollars, préfère investir sur des relations de long termes avec des golfeurs, qui sont dans l’état d’esprit maison.

Même si Bubba Watson donne l’impression d’être parfois complètement déjanté. Il n’en demeure pas moins, un homme profondément attaché aux valeurs familiales.

En pleur, après sa victoire au Masters d’Augusta en 2012, pensant à son père décédé, bon père de famille, il incarne parfaitement l’image que Ping souhaite exprimer, étant l’une des dernières marques familiales dans l’industrie du golf, luttant contre des multinationales, bien plus puissantes d’un point de vue marketing, mais pas forcément aussi bien ancrées dans l'histoire du golf.

Rappelons que le fondateur de la marque, Karsten Solheim a été directement à l’initiative de la création de la plus grande compétition de golf féminine par équipe : la Solheim Cup en 1990.

Pour Ping, il est plus important de pouvoir poster une photo d’Hunter Mahan après la naissance de son premier enfant que de poster une image d’un nouveau contrat pour un golfeur professionnel.

Questions de moyens et questions de philosophie…

PING : une ambiance famille !Seule limite à cette stratégie : Le vieillissement de son équipe, qui compte plusieurs joueurs entre quarante et cinquante ans, comme par exemple, Lee Westwood, Angel Cabrera ou Miguel Angel Jimenez, des golfeurs qui ont porté haut les couleurs de la marque durant cette dernière décennie, mais qui ne sont pas forcément l’avenir de la marque.

Certes, Bubba Watson, Billy Horschel et Hunter Mahan devraient largement assurer la mission, mais Ping ne devra bientôt penser à renouveler une partie de sa garde-robe.

Et un français pourrait bien faire partie des figures d’avenir pour Ping, Julien Quesne qui est une des valeurs montantes du golf européen.

Dernier point qui semble aussi jouer en faveur de cette marque, si elle est fidèle à ses joueurs, l’inverse est vrai aussi.

Si chaque année, le team Titleist perd ses espoirs les plus prometteurs, les golfeurs en contrat avec Ping ne partent pas souvent à la concurrence.

Le Team Ping sur le tour

Les têtes d’affiches restent donc Bubba Watson, Lee Westwood, Hunter Mahan et Billy Horschel.

Le reste du team compte Ángel Cabrera, Daniel Chopra, Chris DiMarco, Derek Ernst, Luke Guthrie, Doug LaBelle II, David Lingmerth, Edward Loar, Bill Lunde, Jeff Maggert, Alex Prugh, Heath Slocum, Daniel Summerhays, Kevin Sutherland, Michael Thompson, Mark Wilson, Matthew Baldwin, Alejandro Cañizares, Rhys Davies, Grégory Havret, Miguel Ángel Jiménez, Tom Lewis, Matthew Nixon, John Parry, Julien Quesne,  Brandon Stone, Andy Sullivan, et Simon Wakefield.

Sur le LPGA Tour, Ping est représenté par Jacqui Concolino, Maria Hernandez, Maria Hjorth, Pat Hurst, I.K. Kim, Pernilla Lindberg, Caroline Masson, Lisa McCloskey, Azahara Muñoz, Lorena Ochoa, Jane Park, Giulia Sergas, Angela Stanford et Wendy Ward, alors que sur l’European Tour, Carin Koch et Caroline Masson portent les sacs de la marque.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2040
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.